mardi 17 mai 2011

Diversification alimentaire

Sujet délicat, puisqu'il doit exister autant de protocoles que de pédiatres! Je ne vais donc pas vous parler ici de LA méthode infaillible, si tant est qu'elle existe, mais vous résumer celle que nous avons appliquée.

Au moins là nous avons eu du bol, puisque nos idées à ce sujet (piochées en grande partie dans un livre dont je vous parlerai bientôt) étaient en accord avec notre pédiatre, notre généraliste et le réglement de la crèche!



D'abord nous ne tenions pas à diversifier la loupiotte trop tôt. C'est-à-dire que nous souhaitions attendre ses 6 mois. Idée partagée par les personnes citées plus haut, par ma cousine puéricultrice et par le père d'une amie qui est pédiatre également. De toutes façons la loupiotte avait une courbe de croissance tout à fait respectable, ne rechignait pas du tout devant ses biberons ou la tétée et n'avait pas l'air d'avoir faim entre ses "repas". La question d'une diversification précoce ne s'est donc même pas vraiment posée.

Ensuite nous avons souhaité introduire un seul aliment à la fois et sur plusieurs jours. Histoire d'y aller mollo avec son organisme tout frais qui n'avait jusqu'ici connu que le lait. Et puis histoire aussi, au cas où elle aurait des difficultés à supporter un aliment, de déceler d'emblée le fautif.  
Par exemple nous avons commencé à lui donner un peu de carottes le midi. Puis au bout de quelques jours nous lui avons donné un peu d'épinards, deux midis de suite, etc...

En fait nous avons introduit un aliment par semaine. De toutes façons nous n'avions pas trop le choix: à la crèche ils donnent un aliment à un bébé uniquement si ses parents le lui ont déjà donné. Et comme la loupiotte ne prend ses repas du midi avec nous que le samedi et le dimanche et que nous souhaitions introduire chaque aliment sur 2 jours, on ne pouvait, selon ces principes, lui faire découvrir qu'une chose par semaine.

En 6 semaines, la loupiotte a donc goûté 6 légumes. Ensuite nous sommes passés aux compotes, à l'heure du goûter. En 3 semaines nous lui avons fait découvrir 3 fruits différents, mais pas de nouveau légume (puisque nous étions restés à l'idée d'introduire 1 seul aliment à la fois). Et les semaines suivantes nous avons jonglé entre 1 nouveau légume OU 1 nouveau fruit.

L'introduction de la viande et du poisson est venue plus tard, mais toujours sur le même principe.

La diversification de la loupiotte s'est donc faite tout en douceur.

Nous avons également respecté les conseils de notre généraliste, à savoir ne pas lui donner, avant 1 an, de fruits exotiques. D'après ce qu'il nous a expliqué, notre organisme est initialement adapté à manger uniquement ce qui se trouve sur notre "territoire". C'est une sorte d'héritage qui nous vient de nos parents. Ensuite petit à petit il va s'habituer à découvrir de nouveaux aliments et les accepter. Si on va trop vite, il va considérer ces fruits exotiques comme potentiellement dangereux et peut-être provoquer une allergie dans le but de se protéger. Donc, d'après notre médecin, ce conseil est à adapter selon nos origines familiales, mais pour nous, en tant que métropolitains/ européens pure souche, il valait mieux éviter bananes, mangues etc...

Je disais que nous avions eu la chance que pédiatre/ généraliste et crèche voient les choses de la même façon, parce que du coup nous n'étions pas partagés entre différents conseils. Surtout qu'autour de nous chaque bébé a été diversifié différemment. Ca a par exemple pas mal perturbé ma belle-mère qui avait du mal à accepter que ses 2 petites-filles, du même âge, ne puissent pas manger les mêmes choses. Par exemple le pédiatre de notre nièce avait dit à mon beau-frère et sa femme qu'ils pouvaient lui donner un nouveau légume et un nouveau fruit chaque jour. En 2 semaines elle avait donc découvert au moins 10 nouveaux aliments, alors que la loupiotte seulement 2! J'avoue que ça devait être un peu destabilisant pour leur mamie gâteau!

Et vous, vous avez appliqué une méthode en particulier?

10 commentaires:

  1. Oui j'ai appliqué une méthode particulière : "rien-qu'à-ma-tête" lol

    L'infirmière du pédiatre avait l'habitude de me donner des documents où on t'expliquait exactement le menu à appliquer avec les dates exactes (manquait que l'heure), alors je l'ai pris, et je lui ai rendu "ça va merci, pas besoin"

    à 6 mois mon dernier tétait encore exclusivement et je n'avais pas encore réfléchi à la question de la diversification, j'ai bien fait, c'est lui qui a réfléchi pour moi, un jour au restau il était particulièrement excité devant mon assiette, j'avais du poisson avec des légumes à la plancha, je lui ai fait gouter la courgette, il a aimé et en a mangé une bonne partie ! Je ne me suis fait aucun plan, sauf de ne pas introduire plusieurs choses à la fois au début, il a toujours mangé des morceaux, je ne lui ai jamais fait de menu spécial (il piquait dans ce que je préparais pour nous quoi). Si c'était à refaire, je ne changerais rien !

    RépondreSupprimer
  2. Je vois les choses comme Raquel pour l'instant, mais on verra en pratique dans quelques mois :D

    RépondreSupprimer
  3. Alos on a fait un peu comme toi, débaut à 6 mois, mais en un peu plus rapide. Disons que c'était 2 ou 3 aliments par semaine ( le même 2 ou 3 jours de suite). Comme toi, les fruits exotiques ont été bannis au début. Sauf la Banane. Il parait que c'est l'exception qui confirme la règle^^) Il a rapidement montré un appétit féroce et une envie de découvrir plein d'autres choses donc après quelques temps, on est rapidement allés au feeling. En gros, on a commencé les légumes à 6 mois, les fruits à 7 mois, la viande à 7 mois aussi, le poisson à 8 mois et l'oeuf, je saurai pas dire exactement, mais après un an. Et depuis qu'il a 15 mois à peu près, on lui fait gouter de tout (épices particulière, gout un peu "pimenté"...et pour l'instant, il aime absolument tout ! )
    Voilà pour notre expérience :)

    RépondreSupprimer
  4. Ma fille a un peu plus de 5 mois et je pense commencer la diversification à 6 mois aussi. Je ne veux pas aller trop vite et ta méthode me plaît bien! Merci pour ces conseils, je mets ton article dans mes favoris et j'y reviendrais dans quelques semaines ;)

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'ai commencé par les légumes, pommes de terre, carottes et haricot au choix, petit à petit mais j'ai commencé vers 5mois, parce qu'elle jettait ses biberons, et aujourd'hui à un an, alors qu'elle devrait boire un biberon de lait de 150ml au moins le soir et ses légumes elle ne veut pas du bib, alors tu vois, je fais surtout comme ma fille l'ented, à près tout c'est elle qui décide ce qu'elle veut manger c'est comme nous!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai justement beaucoup de problemes avec ma fille a ce niveau.
    Déjà a sa naissance j'ai raté mon allaitement, la petite avait beaucoup de mal à teter, ce qui ma bloqué et nous avons du passer au biberons ce que je regrette beaucoup.
    j'ai commencé les pots a 5mois et elle en a maintenant 7et demi et me refuse tjs la cuiellere.j'essaye chaque jour un petit peu mais il n'y a pas d'amelioration , ce qui me stresse beaucoup...j'espere qu'elle va bientot vouloir manger, car le probleme ne vient pas du gout. si je lui ajoute a son lait elle mange sans soucis

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    Je découvre ton blog via celui d'Anne-Laure.
    Alors pour la diversification de notre P'tit Chou, nous avons appliqué la méthode que tu appliques (celle que la puéricultrice de la PMI nous a conseillé de faire): un nouveau légume par semaine (une cuillerée le 1er jour, puis 10g le 2ème jusqu'à 40-50g), et quand il a découvert au moins 4 légumes (on est allé jusqu'à 6) on est passé aux fruits, et là : gros problème : il a recraché immédiatement la compote de pomme qu'il avait dans la bouche... euh... sur le moment, tu te dis que ton bébé n'est pas normal, car les fruits c'est sucré, donc ça passe bien mieux qu'un légume ! 3 jours de suite : refus de la 1ère compote de fruit... et en fait une amie m'a dit "donne la tiédie pour voir...", et là, plus aucun refus. (la compote était à T°C ambiante les 1ère fois, et en fait il n'était habitué qu'au chaud : le lait, et les purées).
    La banane est le seul fruit exotique autorisé avant 1 an.
    Mes amies(qui habitent aux 4 coins de la France)ont appliqué la même méthode pour leurs enfants.
    Ma belle-soeur applique une autre méthode (que son pédiatre lui a donné), celle que ta belle-soeur et ton beau-frère ont appliqué. Je ne sais pas si l'enfant à le temps de s'habituer et d'assimiler la nouvelle saveur avec cette méthode. Et puis s'il y a une réaction allergique ou autre, comment savoir quel aliment est la cause ?
    Et une cousine de ma maman a appliqué la méthode d'un seul aliment à la fois, mais d'abord les fruits puis les légumes... et bien résultats : une fois que les fruits ont été goutés en 1er, et bien elle a super galéré pour faire goûter les légumes à sa fille ! Sa fille refusait, elle ne voulait manger que des fruits.
    Tout le monde préfère une pomme à de la courgette ;-)
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Raquel: un début de diversification au restau... il a bien choisi son moment ton 2ème!!

    Vaallos: c'est sûrement le mieux, surtout quand on arrive à laisser de côté les avis contradictoires de l'entourage.

    Anne-Laure: oui nos 2 approches se ressemblent. Si la loupiotte avait plus souvent mangé à l'appart le midi, je pense qu'on aurait introduit 2 aliments par semaine. Pour la banane, généraliste et pédiatre nous avait d'attendre au moins 1 an également.

    Yolina: de rien ,o) j'espère que ça fonctionnera aussi bien qu'avec la loupiotte qui mange de toutet avec appétit!

    Lexou: c'est sûr que quand le bébé ne veut plus trop de biberon il faut bien passer à autre chose. La loupiotte est restée longtemps accro à son biberon, elle en boit encore parfois, alors on a pu attendre ses 6 mois sans problème.

    Anaïs: oui pas facile de se trouver dans un cas comme ça. Donc elle accepte bien les soupes quand même?

    Karine: ben tu vois dans ce cas-là je n'aurais pas pensé à chauffer la compote, mais c'est vrai que ça parait logique! Le pédiatre nous avait bien dit d'attendre d'être sûrs que les légumes soient bien intégrés dans son alimentation pour commencer les fruits, sinon on courait le risque qu'elle rejette les légumes. La cousine de ta mère a dû galérer pour lui faire avaler des légumes!!

    RépondreSupprimer
  9. Coucou,

    Je découvre ton blog en sautant de page en page et j'adore!
    Merci pour ton article sur la diversification, mon mini a bientôt 6 mois et te lire m'a bien rassurée, on verra comment ça se passera..
    Biz

    RépondreSupprimer
  10. Je me souvenais que tu avais fait cet article et maintenant que je commence la diversification alimentaire chez mon petit loup je suis contente de le trouver.
    C'est vrai qu'on est vite perdus au milieu de toutes ces recommandations qui sont parfois contradictoires (souvent même).
    Alors moi je fais à ma sauce. En piochant des idées à droite à gauche et puis j'ai aussi discuté avec mon pédiatre qui a l'air satisfait de ce que je fais.
    En fait comme toi j'introduis les aliments un à un. En lui faisant goûter plusieurs jours de suite le même aliment.
    Mais la différence c'est que moi je lui fais pour l'instant des bouillons avec lesquels je reconstitue son lait en poudre (je mets en général le bouillon dans le bib du soir) ou alors je fais des compotes/purées très liquides et j'ajoute 2 cuillères de cette préparation dans un biberon.
    J'essairai plus tard de le faire manger à la cuillère. Pour l'instant je veux juste lui faire découvrir de nouvelles saveurs. De toute façon je ne pense pas qu'il y aura de souci avec la cuillère car tous les soir on lui donne ses gouttes de vitamine D à la cuillère et maintenant il sait vraiment bien les prendre.

    RépondreSupprimer