jeudi 30 juin 2011

Etre maman et n'avoir aucune intuition maternelle

C'est une évidence: je n'ai AUCUNE intuition maternelle.
Mais vraiment rien. Nichts. Nada. Le NEANT!
On pourrait même croire que je le fais exprès, mais non...




Je me souviens d'une amie qui m'avait dit qu'elle avait tout de suite compris qu'elle était enceinte, parce qu'elle avait ressenti quelque chose d'indescriptible au fond d'elle-même. Par conséquent c'était en toute confiance qu'elle avait fait un test de grossesse.
Bon ben moi j'ai su que j'étais enceinte parce que j'ai eu du retard et que j'ai fait un test. Sans ça je n'aurais pas parié un kopek sur ce sujet.
Par contre après la fausse-couche, lors du 1er cycle j'avais vraiment l'impression d'être enceinte. Je ne vous raconte pas ce que j'ai pris en pleine face quand j'ai découvert, le jour de notre anniversaire de mariage, que ce n'était pas le cas.

Quand j'étais enceinte de la loupiotte, j'étais persuadée que ça allait se solder par une fausse-couche. Je m'étais rendue à l'échographie de datation complètement résignée, certaine de m'entendre dire qu'il s'agissait d'un oeuf clair ou quelque chose du genre. Aussi j'ai été absolument ravie et chamboulée d'apprendre qu'il n'en était rien et de pouvoir entendre les battements d'un si petit coeur.

Par contre lors de ma 2ème grossesse, qui s'est soldée par une fausse-couche, je ne me faisais aucun souci. Tout allait merveilleusement bien dans le meilleur des mondes. Je me souviens que l'échographiste, puis ensuite mon gynéco, avaient demandé si je m'étais doutée de quelque chose. Pourquoi cette question? Probablement parce que certaines femmes le ressentent...

Lors de ma 1ère grossesse j'étais archi-sûre d'attendre un petit garçon. Mais vraiment complètement persuadée de ça. De toute façon il ne pouvait pas en être autrement. J'avais toujours voulu avoir un garçon en 1er, parce que moi-même j'aurais aimé avoir un grand-frère. De plus à chaque fois que je rêvais que j'étais maman, mon bébé était toujours un petit garçon. Ma mère m'avait dit un jour qu'on ressentait si on attendait une fille ou un fils. Quand elle était enceinte de moi, elle savait que j'étais une fille, alors que tout le monde (il n'y avait pas d'écho permettant de savoir le sexe) dans son entourage lui prédisait un garçon. Le pire c'est que j'ai pu vérifier ça auprès de mes copines. Nous étions plusieurs à être enceinte à quelques semaines d'intervalle. Toutes désiraient une fille. Toutes étaient convaincues d'attendre une fille. Toutes ont eu raison. Sottement je pensais qu'il en serait de même pour moi, alors imaginez ma tête quand lors de l'écho la sage-femme nous a appris que c'était une fille!!

Et puis lors de ma 1ère grossesse, n'ayant aucune contraction, j'étais sûre d'aller au terme. Lors de ma dernière visite chez le gynéco il m'avait dit "col long et fermé à double tour" puis il avait précisé "ce n'est pas pour aujourd'hui, ni pour demain, mais après je ne me prononce pas, ça peut aller très vite". J'avais rigolé. 4 jours plus tard, et avec 1 mois d'avance, j'avais la loupiotte dans les bras, y'a pas à dire on reconnait les professionnels...

Du coup pour la biscotte je m'étais préparée à accoucher en avance. Bon ben elle est arrivée 10 jours avant le terme.

Et puis en ce qui concerne mes 2 accouchements je peux affirmer que je n'avais absolument RIEN vu venir.
Pour la loupiotte quelques heures avant de perdre les eaux je faisais ma liste des choses à faire le lendemain: finir ma valise, repeindre la commode de la salle de bains...
Pour la biscotte à minuit je cherchais encore dans quel restaurant on irait manger le lendemain midi. A 5h je perdais les eaux, à 6h en me préparant je disais que c'était peut-être une fausse alerte (!), à 7h38 elle était née!
Le pire c'est que lorsqu'on a prévenu notre entourage de la naissance de la biscotte, ma belle-mère, ma belle-soeur, ma grand-mère et ma meileure amie ont toutes les 4 dit "j'en étais sûre, je l'avais deviné". Ben la prochaine fois merci de nous prévenir, histoire qu'on avance notre repas au restaurant!!

Voyez, je pense que je peux affirmer que je n'ai aucune intuition maternelle.... et ça ne me dérange absolument pas!

Et vous? Vous êtes comme moi?

11 commentaires:

  1. Je suis exactement comme toi! Avant de faire le test de grossesse du niaf, j'étais persuadée d'avoir une gastro carabinée. Puis, hantise d'avoir un oeuf clair, je le sentais (bon, peut être parce que ça m'était déjà arrivé). Ensuite, sûre et certaine d'attendre une fille. Et persuadée qu'on devrait me déclencher...je suis partie à l'hôpital en disant à Niafette que le petit frère n'allait pas arriver tout de suite, et que moi je revenais dans la soirée!!!!bon, bah, j'y suis restée!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Moi, je peux rien dire, je passe mes grossesses à attendre un hypothétique bombardement, une épidémie d'ebola immédiatement suivi de LA FIN DU MONDE!!!! J'ai toujours cru que j'allais faire des fc alors que je n'en ai jamais fait, j'ai toujours cru qu'ils seraient prémas alors que cela n'est jamais arrivé, j'ai toujours pensé que mes accouchements se passeraient mal alors que cela n'a jamais été le cas... le problème??? c'est que, enceinte, je suis une grosse, une énorme éponge émotionnelle qui croit que ce qui arrive de pire à la copine de la copine de la grand mère de machin truc va aussi lui arriver à elle (d'ailleurs EST EN TRAIN D'ARRIVER)!!!
    Forcément, côté intuition, ça laisse à désirer...!!

    RépondreSupprimer
  3. Tout le contraire de toi, je suis ultra sensorielle lol ! Mais que en ce qui concerne la grossesse ou les enfants, c'est pour tout pareil. rien avoir avec l'amour maternel, on est sensible de nature ou on ne l'est pas !! Et des fois je m'abstiendrais bien de sentir certaines choses ....

    RépondreSupprimer
  4. j'ai oublié un mot. "Mais PAS que en ce qui concerne la grossesse ..." :p

    RépondreSupprimer
  5. Ah, bah,j'suis un peu comme toi alors !!!
    Pour mes grossesses, j'ai eu aucune intuition... mais nous restons maman quand même ;-)

    RépondreSupprimer
  6. l'instinct commence à la naissance non? moi je ne voulais pas y croire tellement c'était soudain et à la naissance j'ai mis 2 jours à me dire qu'elle était là et que j'étais devenue maman!

    RépondreSupprimer
  7. Ah ça y est j'arrive à commenter ;-)
    juste pour te dire que l'intuition moi non plus je n'en ai pas! je pensais attendre un garçon, et c'etait une fille!
    Soit disant que la maman le sens, bon ben ça dépend de qui alors ;-)

    RépondreSupprimer
  8. J'ai fait mon test de grossesse positif en me disant "rha tu fais suer, fais le test, quand tu verras qu'il est encore négatif tu pourras te rendormir".
    Je m'attendais à un garçon car je me suis toujours dit que mon premier serait un ptit homme.
    Je me suis dit que rien que pour embêter les prédicteurs d'accouchement prématuré, j'irai au bout + 1, et j'ai accouché avec cinq jours d'avance.
    Ça paraissait bien parti.
    C'est après que ça se gâte. Je sais pas faire la différence entre un cri j'ai faim et un cri j'ai sommeil ou ma couche est pleine, alors je teste et parfois je me plante.
    Je me réveille pas toujours la première quand il pleure la nuit.
    Et une fois j'ai pris un cri à l'extérieur pour un pleur de mon fils dans sa chambre.

    Sinon, ma mère m'a toujours dit : l'instinct maternel, je ne sais pas si ça existe, mais je suis sûre que ça s'apprend, sur le tas.

    RépondreSupprimer
  9. C'est pas l'instinct maternel là, c'est de la voyance je trouve ! Diffile de savoir d'avance ce que la nature nous réserve ! Moi j'ai accouché à J+8 : l'horreur ! Et tout le monde me disait que je risquais d'accoucher prématurément !

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien tes articles et ton autodérision !
    Moi, pour ce qui est de "sentir" si on est enceinte, je te rassure, j'ai jamais rien ressenti DU TOUT ! C'est le test qui me l'a appris et même après, bin je sentais toujours rien de spécial (en même temps, c'est normal je crois !).
    Par contre, récemment, j'ai vraiment cru être enceinte, et je te dis pas le nombre de signes qui me paraissaient le confirmer ! Et bin que dalle ! Je voulais d'ailleurs en faire un billet humoristique, tu m'as donné envie de l'écrire tiens !
    Par contre, pour le sexe, j'avoue que je l'ai senti. J'aurais préféré commencer par une fille, espérant être ainsi en "terrain connu" mais j'ai rapidement senti que c'était un garçon (avec des envies alimentaires vraiment différentes de d'habitude, beaucoup de salé)... ou alors c'était pour m'y préparer et moins craindre la déception (tordue) ? Enfin peu importe, quand je l'ai eu dans les bras, j'en avais plus rien à faire de son sexe (comme beaucoup je pense) !
    En conclusion, comme dit Xtinette, je pense que c'est plus de la voyance que de l'instinct ces trucs-là ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Ah mais vous me rassurez les filles! Je ne me sens plus seule!!!!

    Xtinette: J+8? Punaise, c'est de la torture ça!!

    Vaallos: je te rassure, impossible ici aussi de différencier les différents pleurs. Et moi à chaque fois que je crois que la loupiotte a de la fièvre, le thermomètre indique au mieux 36,6°.

    Working-mum: avant ou après la naissance pour moi ça n'a rien changé!

    RépondreSupprimer