mercredi 14 septembre 2011

Recommandé: tire-lait swing de medela

Au temps de la loupiotte je n'avais pas acheté de tire-lait. Avant de me lancer j'avais préféré attendre de voir comment se passait l'allaitement. Et puis au bout d'un mois j'avais dû compléter chaque tétée par un biberon de lait artificiel. Je pensais donc que je n'allais plus pouvoir allaiter longtemps et j'avais seulement loué un tire-lait complétement archaïque, encombrant et peu performant, à la pharmacie.
Finalement, contre tout attente, j'avais allaité ma loupiotte jusqu'à 8 mois environ.

Cette fois-ci j'ai décidé d'investir dans un vrai tire-lait. J'en voulais un qui soit électrique (parce que je ne suis pas très courageuse) et peu encombrant. J'ai passé du temps à comparer les avis sur Internet et mon choix s'est porté sur le modèle swing de Medela.



Je le trouve très efficace et performant. Le pompage fonctionne selon 2 phases afin de reproduire le plus fidèlement le rythme de succion de bébé.
Il commence par une stimulation +/- rapide (dont on peut choisir la vitesse), puis il continue par l'expression à proprement parler, dont on peut régler la vitesse également.

Je dois dire que l'utilisation est très simple et très douce (surtout comparé à celui que j'avais loué à la pharmacie).

Ce tire-lait est également assez silencieux et se nettoie facilement. Et il est effectivement très peu encombrant.

La preuve:

Il entre dans mon petit sac "spécial mariages"


Ainsi que dans Géraaaaaaaaard

Précision de taille: il fonctionne non seulement sur secteur, mais aussi sur piles.
Le genre de détail que j'avais oublié.
Et le genre de détail qui aurait pu m'être bien utile lors du dernier mariage auquel nous étions invités.


C'est là qu'on met les 4 piles, quand on n'est pas une quiche


Samedi dernier, donc, j'ai guetté fébrilement chaque endroit où brancher mon tire-lait.

Salle des mariages de la mairie: pas possible
Nef de l'église: pas possible
Autel de l'église: il y avait bien une prise (sur laquelle était branchée le radio K7), mais pas possible non plus

Finalement j'ai pu tirer mon lait lors du vin d'honneur, en me planquant dans un cagibi poussiéreux.
Et au resto comme il n'y avait pas de prise dans les toilettes, ni de cagibi et que je ne me voyais pas tirer mon lait au milieu des commis de cuisine, j'ai laissé mon décolleté s'épanouir au fil de la soirée et à mesure que mes oreilles entendaient un bébé pleurer (et il y avait 2 bébés présents!).
A 4h30 en rentrant chez mes beaux-parents, je me suis précipitée sur la 1ère prise électrique venue d'où l'intérêt que ce tire-lait soit assez silencieux.

Samedi nous sommes à nouveau de mariage, cette fois je n'oublierai PAS mes 4 piles!

Je note quand même 2 petits points à améliorer sur ce modèle:

* si le fil d'alimentation était un poil plus long, je pourrais tirer mon lait tranquillement sur mon canapé.
* un biberon de recueil est fourni avec le tire-lait, j'aurais apprécié que soient également fournies une collerette et une tétine, pour avoir un biberon prêt à l'emploi.

Et vous, quel modèle conseillez-vous?

Testé et approuvé!

3 commentaires:

  1. Je note pour la prochaine fois. J'ai aussi testé le truc énorme et archaïque de la pharmacie (mais assez silencieux et qui fonctionnait bien cela dit) qui, vu la bête, restait au boulot tout le temps. Et pour chez moi ou en week-end, c'était tire-lait manuel ! Mais là, tu évoques LA solution parfaite. Encore une raison de plus pour attendre la prochaine grossesse avec impatience !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai juste jamais réussi à tirer mon lait : soit-disant c'est psychologique !

    RépondreSupprimer
  3. Maman Sioux: je te souhaite sincèrement qu'elle arrive vite!

    Xtinette: avec celui de la pharmacie je tirais quasiment rien.

    RépondreSupprimer