mardi 25 septembre 2012

Recette pour l'anniversaire d'une loupiotte

Prendre une loupiotte de presque 4 ans (4 ans !!!).
 
Bien vérifier qu’elle est atteinte, tout comme sa mère, d’invitationite aiguë.
 
Essayer de résoudre l’équation suivante : une dizaine d’enfants dans un séjour de 20m².
En conclure que le résultat est nul.
 
Chercher sur Internet un lieu pour fêter les anniversaires.
S’émerveiller en découvrant qu’il existe des dizaines de possibilités….à Paris.
Mais quand même une quinzaine… dans la région voisine.
Et finalement 2 (2 !!!) près de chez vous.
 
Trouver que la 1ère des 2 possibilités c’est la plus chouette.
Appeler l’association en question.
S’entendre annoncer un prix exorbitant.
Décider que finalement c’est la 2ème possibilité qui est la plus chouette.
Réserver.
 
Laisser sa loupiotte énumérer la liste des invités (toute la crèche, la moitié de la classe, Denis Brogniart).
La contraindre à faire des choix.
Surtout bien choisir d’inviter des enfants dont vous n’avez ni l’adresse postale, ni le numéro des parents, le nom de famille tout au plus (très important pour la suite !).
 
Bricoler des invitations sous word.
Les envoyer par mail à son mari, pour avis.
Recevoir une réponse du style « c’est un anniversaire d’enfants, tu peux peut-être faire quelque chose d’un peu plus joyeux, non ? »
Ajouter un dessin de gâteau.
Envoyer à nouveau à son mari, pour avis.
Recevoir la réponse suivante « ah ouiiii c’est trop fun, l’éclate totale, y’a même une cerise sur le gâteau ».
Décider d’assumer son goût pour la sobriété et que les invitations seront comme ça et puis c’est tout.
Imprimer, découper, mettre sous enveloppe.
 
Pour les copains de la crèche, demander au personnel de distribuer les invitations aux enfants n’ayant pas encore quitté la structure.
 
Pour les copains de l’école, dès la rentrée, demander à l'instit de distribuer les invitations.
 
Pour les autres, sortir sa panoplie de Sherlock Holmes et les pages blanches.
 
Quand toutes les invitations ont été envoyées ou distribuées, pousser un soupir de soulagement ET de satisfaction et se dire qu’on n’a plus grand-chose à faire en attendant les réponses.
 
Découvrir PAR HASARD que l’asso a décidé de changer l’horaire de l’anniversaire. C’te bonne blague, j’en ris encore toujours pas en fait!!!
 
Re-solliciter, toute penaude, le personnel de la crèche et de l’école pour distribuer l’erratum, vu que vous n’avez toujours, pour la plupart, ni l’adresse ni le numéro de téléphone.
 
Prier pour que tous les petits invités aient bien été informés du changement d’horaire.
 
La veille de l’anniversaire, tomber dans une faille spacio-temporelle et se coucher à 2 heures du matin après avoir préparé 2 gâteaux en sachet. (ça prend du temps, mine de rien, d’ouvrir les sachets).
 
Le jour J, briffer à mort votre loupiotte pour qu’elle fasse une sieste.
 
L’habiller d’une robe ou d’une jupe, car lui mettre un pantalon reviendrait à gâcher la fête.
 
Se rendre sur place et attendre avec inquiétude que tout le monde arrive.
Evidemment il en manque un.
Chouiner qu’à tous les coups le pauvre gamin va se pointer après la fête.
Respirer en le voyant arriver.
 
Aller boire un coup avec les autres parents en attendant que les enfants mettent l’animatrice en vrac. Discuter et rigoler avec eux, limite oublier l’heure d’aller récupérer les marmots.
Retrouver des gamins tout contents et une loupiotte croulant sous les cadeaux.
Entendre sa loupiotte discuter avec un copain disant que c’était « trop bien ».
Recevoir un gros bisou de sa loupiotte.
L’écouter énumérer ses invités pour ses 5 ans….
 

14 commentaires:

  1. Oh comme elle a dû s'amuser ta loupiotte!!
    Je me souviens de mes anniversaires d'enfant... des souvenirs magiques à jamais gravé dans ma mémoire!
    Et pour Babychoupette j’espère lui offrir des fetes d'anniversaires aussi geniaux que j'ai pu avoir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super que tu aies d'aussi jolis souvenirs!

      Supprimer
  2. Quelle chance elle a la loupiotte !!!

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ! Très vrai... je m'y revoyais (même le coup de la jupe !). Sauf que nous n'avons pas besoin de faire d'erratum... pour l'instant, on fait tout ça chez nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'erratum c'est ce qui m'a achevée! Le reste finalement c'etait fastoche...

      Supprimer
  4. Huhu, je m'y vois déjà, les 4 ans de Gum sont fin février et il est déjà en train de peaufiner sa liste d'invités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as une grande maison sans trop d'objets fragiles, tu peux prévoir jusque 25 gamins :oD

      Supprimer
  5. super elle a de la chance loupiotte bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le lui ressortirai quand elle sera en pleine crise d'adolescence et qu'elle dira que personne ne l'aimeeeeeeuuuuhhh.

      Supprimer
  6. Hé ben ! Là je te dis bravo ! Pas sûr que j'aurais eu ton courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pensais pas organiser ses anniversaires avant qu'elle ait 6 ans (et que nous habitions dans une maison).

      Supprimer
  7. Génial! Tu as assuré comme une wondermaman!
    Nous les trois ans approchent et il y aura peu d'invités, on connait personne encore, mais le copain d'école tout neuf doté de parents sympas (yes!) y sera :)
    à la maison du coup, stress inside aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais faire simple.... ahem....
      C'est une sacrée chance que le copain aient des parents sympas!!!!

      Supprimer