vendredi 25 janvier 2013

Recette avec la loupiotte et la biscotte { vendredis intellos }

Vous ai-je dit que j'élève 2 marmitons en herbe?
Oui 2.
Du haut de ses 1.5 an, ma biscotte a souvent contribué à l'élaboration de gâteaux. D'ailleurs si elle me voit casser des oeufs, elle me fait bien savoir qu'elle DOIT (question de vie ou de mort) le faire aussi.
Quant à ma loupiotte, elle adore, elle aussi, mettre la main à la pate.
 
Voici ce que nous avons réalisé récemment:




A l'aide de ces 2 livres-coffrets:
 

 
 
 
Alors comment ça se passe quand on cuisine chez nous?
1/ On lave toutes les paires de petites mains nécessaires (chez nous ça prend 3 plombes, car les 2 adooorent se laver les mains en chantant).
 
2/ On installe la plus petite, pendant que la grande met des tabliers imaginaires à toute la famille. Y compris à ces jouets. Ahemmmm.
 
Tout le monde est prêt.

 
3/ On prépare tous les ingrédients.
 
4/ La loupiotte met son minuteur cocotte en marche.
 
5/ Chacune son tour verse les ingrédients dans le saladier.
 
6/ Le minuteur cocotte sonne.
 
7/ On utilise le petit fouet et la petite cuiller en bois pour que tout le monde puisse remuer à son tour.
Le minuteur cocotte sonne encore.
 
8/ Je fais cuire une 1ère crêpe et la donne à la loupiotte pour qu'elle découpe quelques smileys avec l'emporte-pièce.
Le minuteur cocotte sonne.
 
9/ Je donne le nutella à la loupiotte pour qu'elle l'étale.
Le minuteur cocotte ne sonne plus, il a été confisqué.
 
10/ Elle s'étale du nutella surtout sur les doigts.
Je finis de faire cuire les crêpes. Je prends le relais pour les smileys.
 
11/ C'est trop long d'évider tous les yeux et bouches des smileys, je refile la tâche à mon mari.
 
12/ On savoure.

Et lorsque je dis qu'on savoure, je parle bien sûr de ce que nous avons cuisiné, mais aussi du moment que nous avons partagé ensemble à confectionner cette recette. La préparation des ustensiles, le pesage des ingrédients, les indications à suivre, les conseils pour casser les oeufs, les rigolades,...  un joli moment familial qui nous permet de partager, d'échanger et de transmettre.


La transmission.... une idée reprise dans un article publié par Catherine Prat sur www.suite101.fr:
"Cuisiner ensemble, c'est prendre du temps et du plaisir avec l'autre, partager ses émotions, ses goûts et ses découvertes. Cuisiner avec des enfants c'est aussi transmettre une culture, donner en héritage des recettes héritées de ses parents, de ses grand-parents, une identité familiale, nationale selon les origines de sa famille, voire régionale ; on ne transmet pas les mêmes recettes si l'on est breton ou basque. Cuisiner avec les plus jeunes permet de faire perdurer cette culture."

Et étayée par les résultats d'une enquête Ipsos, publiée en septembre 2011 et dont le thème était "Grands parents, parents et enfants : la cuisine est-elle une affaire de famille ?", "Une majorité de Français a le sentiment que leurs parents leur ont transmis leur savoir-faire en cuisine… Le savoir-faire culinaire fait l’objet d’une transmission intergénérationnelle pour une majorité de Français (62%). " 
 
Et dans lequel il est ajouté que "la très grande majorité des Français prévoit de transmettre son savoir-faire en cuisine à ses enfants." D'ailleurs "Les trois quarts des Français (75%) prévoient un jour de transmettre leur savoir-faire en cuisine à leurs enfants, 38% l’envisagent même certainement. "
 
 
 

6 commentaires:

  1. Mon grand adooooore cuisiner avec moi mais je sais que ça va me prendre le double du temps et qu'il y en aura partout dans la cuisine et partout sur lui... Mais c'est un chouette moment à partager!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça oui, c'est clair que ça prend plus de temps avec leur "aide" ;-) mais on profite de ces bons moments avec plaisir.

      Supprimer
  2. j'adore les ateliers cuisine patisseries avec ma fille, a maintenant presque 3 ans elle apprécie beaucoup et c'est un chouette moment de partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ce sont de chouettes moments. Parfois la loupiotte m'aide pour le repas du soir, ça me permet de passer du temps avec elle, tout en avançant dans ce que je dois faire.

      Supprimer
  3. Ma mère ne m'a rien transmis culinairement parlant ! C'est la génération surgelés/micro-ondes, sensés libérer la femme... pfff !!!
    J'ai appris à cuisiner sur le tard ! Vaguement quand j'ai commencé à vivre seule. Et puis beaucoup plus pour mon petit mari, car il me motive <3 ... même si je ne suis pas non plus un super cordon bleu ! Mais je sais faire 2-3 trucs plutôt bien ^^
    Et j'aime cuisiner quand quelqu'un mange avec moi : c'est un plaisir, un partage.
    Et j'espère bien transmettre à ma fille l'amour de la cuisine. Déjà, elle aime la bouffe, lol.
    Mais elle a 15 mois, donc un peu jeune. Mais toi, ta fille à 1 an 1/2 est capable de t'aider en cuisine ? Et la grande a quel âge ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai tout appris toute seule, ma mère ne m'a pas transmis grand'chose non plus en cuisine. (par contre elle le fait avec la loupiotte).
      Ma puce appuie sur la touche de la balance, verse le lait que je lui mets dans un petit verre, le sucre (je fais avec elle) et je la laisse casser un oeuf et mélanger.
      La grande a 4 ans.

      Supprimer