jeudi 30 mai 2013

L'art d'être formidable

Une nuit de l'hiver 1973, vers 2h00, ma grand-mère fut réveillée par des pleurs qui venaient de la rue.
 
Elle s'approcha de la fenêtre. Toutes les petites maisons minières étaient plongées dans le noir. Pas un bruit n'émanait de la rue à qui la neige donnait cette atmosphère si particulière. Pas un bruit à part ces pleurs étouffés.
 
Ma grand-mère se pencha un peu plus et aperçut le fils de ses voisins se tenant fermement à un réverbère et pleurant à chaudes larmes.
 
Elle se douta bien vite qu'il rentrait de boîte et qu'il était ivre.
 
Elle descendit au rez-de-chaussée, mit son manteau et sortit essayer de le raisonner pour qu'il rentre chez lui.
 
Comme elle s'en doutait, malgré les températures négatives, lui n'était pas frais du tout.
 
Elle lui demanda pourquoi il ne rentrait pas chez lui
 
Entre 2 sanglots et 2 bégaiements alcoolisés, il réussit à lui expliquer qu'il allait se faire harponner par sa môman quand elle verrait que pendant la soirée il avait fait un gros accroc à la manche de son chandail tout neuf (oui dans les années 70, on portait un chandail (orange probablement) pour aller s'éclater en boîte).
Elle l'avait payé cher, c'était la 1ère fois qu'il le mettait, il rentrait complètement beurré avec un trou dans la manche.... il avait beau avoir 20 ans, il était totalement paniqué.
 
Ma grand-mère essaya de le rassurer, l'incita encore à rentrer chez lui.... RIEN à faire... panique totale, il se cramponnait encore plus au réverbère.
 
Elle comprit que cette situation pouvait durer longtemps, très longtemps.
Elle parlementa encore quelques minutes pour qu'il accepte de lâcher le candélabre et qu'il veuille bien venir au chaud dans sa petite maison à elle.
 
Elle lui prépara un chocolat chaud et lui demanda d'enlever son fameux chandail, qu'elle inspecte l'étendue des dégâts.
 
Le grand dadais s'exécuta, lui tendit son pull et s'endormit comme une larve sur le fauteuil.
 
Pendant qu'il cuvait, ma grand-mère détricota toute la manche abîmée, sortit ses aiguilles et la retricota.
 
Vers 5h du matin elle le réveilla, lui tendit son beau chandail et lui dit de filer vite fait avant que ses parents ne se réveillent. Un peu éberlué il regarda son pull tout bien réparé, remercia ma grand-mère et fila chez lui.
 
Sa môman n'a jamais remarqué quoi que ce soit, elle n'a été mise au courant de cette histoire que bien des années après.
Et à chaque fois qu'il voit ma grand-mère, le grand dadais ne peut s'empêcher d'évoquer cette histoire.
 
 

J'ai toujours su que j'avais 4 grands-parents formidables. Je me dis souvent que je les vois sûrement avec les yeux que me confère mon statut de "petit-enfant" et non avec une absolue objectivité, mais certaines anecdotes comme celle-ci me rassurent dans mon ressenti.
 
Joyeux anniversaire à ma formidable grand-mère qui fête ses 80 ans aujourd'hui!

mercredi 29 mai 2013

Pâte à sucre, pâte à sucre, pâte à sucre (plus rien ne m'arrête)

Souvenez-vous, dans mon dernier article je vous parlais de mon 1er essai de pâte à sucre.

Et ça m'avait vachement plu.
Mais vraiment vachement...

Alors vendredi, après le boulot, je me suis enfermée dans la cuisine et j'ai recommencé. Le soir nous allions chez des amis et j'avais dit que j'apporterais le dessert.

Ca a fait son petit effet.







Les enfants présents ont trouvé les étoiles SUPER booooooonnnnnnes.


Alors samedi soir, vers minuit, après un resto entre copains, je me suis enfermée dans la cuisine et j'ai re-recommencé.
Le lendemain avait lieu, en avance, le 1er volet de l'anniversaire de ma little biscotte, fêté avec ma belle-famille....

Un quatre-quart aux fruits rouges avec Minnnnie, Minnnnnie, Minnnnnnie dessus.






Bon très bien Aggie, on l'a vu que tu maîtrisais l'emporte-pièces en forme d'étoile,... maintenant il faudrait passer à autre chose, non???
Oui, oui,.....ahem.... ah mais tiens, dans 3 jours c'est l'anniversaire de  mémé.... héhéhé...

(déco kit Mickey et emporte-pièces commandés sur www.décodélices.fr, ainsi qu'une partie de la pâte à sucre aussi + reste de la pâte à sucre Vahiné)


jeudi 23 mai 2013

Tests pâtissiers....


Ouvrir un blog me fait faire un tas de choses que je n'avais faites avant...
Faire des chouquettes par exemple....
Ou utiliser de la pâte à sucre....

J'ai en effet reçu, de la part de vahiné (merci, merci !!), un colis contenant du sucre chouquettes et un sachet de pâte à sucre blanche (pour info elle existe aussi en bleu et en rose).

J'ai testé le sucre quasiment le jour même (peut-être bien le jour même, d'ailleurs). J'ai cherché une recette de chouquettes sans produits laitiers, j'ai sorti mes petits muscles et ma cuiller en bois, et voilà le résultat....



Je pensais que les chouquettes étaient plus difficiles que ça à faire. Que nenni c'est fastoche!! Et c'est bon, hummmm, très bon,.... Je les ai sorties pour le goûter, pensant naïvement qu'il m'en resterait pour le soir. Un artisan était chez nous à ce moment-là. Je ne sais pas s'il n'avait pas eu le temps de déjeuner ce midi-là, toujours est-il qu'il a englouti 3 cafés et la moitié des chouquettes. Le reste a fini dans les petits ventres, bien remplis, de la loupiotte et de la biscotte.

J'en ai donc cuisinées d'autres dès le lendemain.

Le sucre chouquettes c'est limite devenu une nouvelle addiction pour moi. Je pourrais le manger à même la boîte.... (depuis j'ai déjà refait 2 fois des chouquettes,...)

La pâte à sucre, je n'ai pu la tester que ce samedi. Je voulais mettre toutes les chances de mon côté et ce samedi une longue après-midi s'offrait à moi. 

J'en ai profité pour tenter un nouvel essai de rainbow cake. J'en avais déjà fait un pour mon anniversaire (oui c'est triste mais si je ne me prépare pas MON gâteau d'anniversaire, personne ne le fera) (chéri, tu me lis?). 


J'ai improvisé une recette pour laquelle je fais cuire le gâteau en une seule fois (hinhin) et non couleur par couleur (la patience est loin d’être mon fort), tout en me disant que si l'effet arc-en-ciel était raté à cause de ma recette hasardeuse, je pourrais toujours compter sur la pâte à sucre pour sauver le gâteau.
Ben franchement le résultat n'est pas moins réussi que le 1er, que ce soit au niveau goût, qu'au niveau couleurs.
Le clou du spectacle était donc cette fameuse pâte à sucre.
J'ai l'ai étalée sur une Silpat. Elle se manipule très très facilement. Ca n'a rien à voir avec de la pâte d'amandes par exemple. Elle ne colle pas au rouleau à pâtisserie et se soulève super facilement.
J'ai recouvert le gâteau, puis j'ai mis quelques gouttes de colorant pour avoir de la pâte à sucre rose et de la violette. C’est ma loupiotte qui a découpé les cœurs elle-même avec un emporte-pièce.
Attention, pour la colorer pensez bien à ajouter du sucre glace en plus du colorant (sinon ça commence à coller). (c’est ce qui m’est arrivé) (je n’avais pas tout lu jusqu’au bout).

 (les tout-petits coeurs sont des décorations vahiné, qu'ils me restaient de l'anniversaire de ma loupiotte)
Ca faisait longtemps que je souhaitais tester la pâte à sucre et j’ai adoré. Ca m’a donné des tas d’idées. D’ailleurs 2 gâteaux sont prévus pour ce week-end. Un qui sera apporté chez des amis et l’autre parce que l’anniversaire d’une petite biscotte est en préparation…
Je ne vous raconte pas l'euphorie de ma loupiotte devant ce "gâteau de princesse", ni l'enthousiasme de ma biscotte qui répétait "boudin, boudin" en me voyant faire des boudins de pâte à sucre et voulant faire de même...
Pour nous, gâteaux et pâtisseries sont donc synonymes de petits bonheurs partagés, de bons moments entre amis ou en famille et ça me plait donc encore plus de les préparer. Malheureusement beaucoup ne peuvent pas partager des moments comme ça. La Fondation de France constate en effet que les solitudes progressent de 20% depuis 2010. Vahiné a donc choisi d’apporter son aide dans la lutte contre l’isolement en soutenant la Fondation de France et ce de 2 manières : en faisant un don, mais aussi en incitant M. et Mme Toutlemonde à faire de même, via le site http://www.ensemblecestencoremeilleur.fr/fondation-de-france.
Plusieurs initiatives sont soutenues, telles que les réveillons solidaires, l’hébergement contre services, des activités écologiques solidaires et créatrices d’emploi, des activités collectives itinérantes pour les personnes âgées en milieu rural, ou encore SOS meubles qui aide les personnes en situation précaire à meubler leur domicile.
Vous trouverez forcément une initiative qui vous parle.
Et c’est ainsi que la Pâtisserie devient encore plus généreuse !!

mardi 7 mai 2013

Holidays

Tous ces ponts de mai, et les vacances scolaires, (et un ras le bol général) me titillaient pour partir quelques jours, le temps d'un long week-end, voire d'une semaine.
Vous le savez, je suis en cruel manque d'English spirit, de London, de fish and chips et de chapeau melon.
J'ai déjà crié ma douleur ici, ici et ici.
Alors la semaine dernière j'ai embarqué la loupiotte, la biscotte et leur papa, direction: BARCELONA (oui)
 
 
 
La ville où on se dit "mais où sont les moches?" parce qu'on a beau chercher tout le monde est beau. Et souriant. C'est peut-être pour ça qu'ils sont beaux...
 
Barcelone j'y étais déjà allée 2 fois: 3 jours en 2005 en amoureux et 1 journée quand j'étais enceinte de ma loupiotte avec notre bande de copains bras cassés et que cette ville me manquait aussi.
On m'avait dit que lorsqu'on a des enfants on devient plus prévoyant.... FAUX.... même si le voyage était prévu depuis 1 mois, j'ai réservé l'appart 3 jours seulement avant notre départ.
 
On aurait pu partir en avion (1h30 de trajet) mais, on est roots ou on ne l'est pas, nous avons préféré le train couchettes (16h de trajet).
 
Ahhh le train couchettes, c'est ce qui a le plus plu à la loupiotte et la biscotte (avec le porte-parapluie de l'appart avec lequel elles ont joué des heures durant). Limite on se serait contentés d'un A/R en train couchettes ça leur aurait convenu.
A peine arrivés dans le compartiment que la biscotte était allongée dans sa couchette, la couverture tirée jusque sous le menton, et qu'elle répétait en boucle "gros dodo biscotte, gros dodo". Elle l'a tellement répété que j'ai cru qu'elle ne s'endormirait jamais.
L'appart avait été réservé via Friendly Rentals. Rien à dire, il était impec et calme. Et nous avions même des voisins charmants et avenants:
 
Les Hell's Angels
Quant aux visites, autant vous le dire tout de suite, nous avons fait bien moins de choses en 5 jours en famille, qu'en 3 jours en amoureux.
 
Mais nous avons admiré la Sagrada Familia
 
Visité le palais de la musique (un peu déçus)
 
 
Couru après les pigeons du Parc Guell
 
 
Arpenté la Rembla
 
Contemplé l'architecture
Apprécié les maisons Gaudiennes (et fait du shopping) sur le Passeig de Gracia
 
 
Profité de la plage et de la mer
Dégusté des tapas.
Cerise sur le gateau, nous avons réussi à nous caler avec un couple d'amis qui, totale coïncidence, se trouvait également à Barcelone, pour aller déjeuner ensemble.
3 jours que nous avons quitté Barcelone et la ville me manque déjà. Quant à la loupiotte, elle continue de dire "Hola", "Gracias" et "Adios", même la biscotte s'y est mise, répétant elle aussi "Hola" et "Gracias".
 
Je vous laisse avec la chanson qui tourne en boucle dans ma tête:
 
 
(merci pour vos gentils commentaires lors du précédent article. Ces vacances m'ont fait le plus grand bien)