mercredi 18 juin 2014

Je les regarde et les envie...


Je les regarde 
jouer,
se serrer dans les bras,
chanter à tue-tête,
se donner la main,
courir,
rire,
se chatouiller,
se raconter des blagues,
danser, 
jouer aux mimes,
s'encourager,
se sourire,
inventer des histoires,
partager des secrets,
se chamailler,
se consoler,
construire des cabanes,
jouer à la poupée,
se pousser,
s'excuser,
se câliner,
s'endormir l'une à côté de l'autre,
s'aider,
chercher l'autre pour lui dire quelque chose,
se prêter des jouets,
prendre leur bain ensemble,
réclamer les mêmes dessins animés
s'inviter à boire le thé,
préparer des spectacles,
faire la course,
se dire "je t'aime",
s’enlacer,
se jalouser,
se faire peur,
s'amuser,
se faire rire,
chercher le regard de l'autre pour voir sa réaction.

Elles ne savent pas la chance qu'elles ont de partager tout ça ensemble.
Elles ne savent pas que leur maman les envie....

Leur complicité me donne autant de baume au coeur qu'elle me rappelle que je n'ai jamais pu connaître tout ça avec mon frère et que ça ne fera jamais partie de ma vie. 
Un manque qui m'a toujours pris aux tripes, une plaie toujours ouverte même en étant adulte.
C'est aussi ça, être mère.....

Tous les mercredis "Etre mère" chez Babidji.





8 commentaires:

  1. HO que je connais cette solitude :) je n'ai que des 1/2 frères et sœur qui forment une vrai fratrie, entre eux...Moi je suis seule...

    Mais mes enfiants s'adorent...c'est merveilleux...On ne connaîtra jamais ça, en effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien que nous sommes finalement assez nombreux dans ce cas. J'ai un peu l'impression de le vivre par procuration ;-)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci. Tes enfants doivent connaître tout ça puissance 2 ;-) Des bisous à toi aussi

      Supprimer
  3. est-ce que je peux faire un copier-coller de ton texte ? car honnâtement j'aurais pu écrir ela même chose (euh en moins bien surement ...) tellement c'est la même à la maison ... de mon côté j'ai des 1/2 frère et soeurs qui ont 16 ans de plus que moi donc j'ai été élevée en filel unique ! merci pour ta participation Aggie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement la différence d'âge ne permet pas facilement cette même complicité. Ca ne doit pas être facile d'avoir l'impression d'avoir grandi seul quand on n'est pas enfant unique.

      Supprimer