vendredi 30 janvier 2015

En veste (Les Petits sur leur 31)

Je crois que j'en avais déjà parlé, mais j'adooooore les vestes.
Pour moi, mais aussi pour mes filles...
Vous avez peut-être déjà vu, d'ailleurs, cette photo,qui date de.... attendez je vérifie.... 21 janvier 2013. Il y a 2 ans, donc.... OMG!!!


Veste Zara Kids

Cette année pendant les soldes, je me suis encore lâchée... hum hum


Et là vous vous dites "tiens, il semblerait qu'il y ait DEUX fois la même veste, une en gris, une en bleu marine.... Peut-être qu'il y en a une pour la Biscotte et l'autre pour la Loupiotte?"

Ben c'est-à-dire que.... ok je raconte tout.
Ces vestes ça faisait un petit moment que je les avais repérées sur le site de Zara.
Et puis pendant les soldes, je l'ai achetée en gris, en boutique...
Et quelques jours plus tard j'ai reçu le colis que j'avais commandé sur le site de Zara... et je le donne dans le mille... j'avais commandé la veste en bleu marine.... ce que j'avais TOTALEMENT oublié....

Mouahaha... il faut JUSTE que je retrouve le ticket pour le remboursement....
Sinon la veste en jean (pour la Loupiotte également) vient de la Redoute
Et la petite veste à fermeture éclair aussi (et celle-ci c'est du 4 ans pour ma Biscotte).


Voilà, donc si on met de côté que je perds la boule, tout va bien...

Chaque mois c'est le RDV "les Petits sur le 31" chez Yeude.

mercredi 28 janvier 2015

Pourquoi nous collent-ils la honte encore et toujours?

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises ici, mais sachez que les enfants ont une grande propension à nous coller la honte dès qu’ils le peuvent.

Ca peut-être en déformant nos propos
Ou en les répétant
Ou en hurlant le fond de sa pensée à la face du monde
Ou en lâchant des bruits suspects en communauté
Ou en allant raconter que François Hollande c’est son papa (oui c’est du vécu).
Et bien d'autres choses...


Mais sachez aussi qu’une fois qu’il entre en CP l’enfant ne se contente plus de vous coller la honte par la parole… non il a trouvé un autre moyen de propager des choses un peu chelou sur votre compte : L’ECRITURE.


Et il s’en donne à cœur joie.

En tout cas c’est ce que fait ma Loupiotte.

Voici un petit florilège de ce que nous avons lu à notre propos dans les cahiers d’école. Sachant qu’à chaque fois la consigne de l’instit était on ne peut plus simple « écrire une phrase ».

Aucune obligation donc de raconter quelque chose d’honteux, intime, rigolo, ou ridicule à notre sujet.
Noooon.
D’ailleurs AUCUNE obligation non plus de parler de ses parents ou de sa famille.
Nooooon.

Là où elle pourrait tout bonnement écrire « il fait beau » «  ma poupée s’appelle Emilie » ou « j’aime les princesses »

Elle a préféré raconter notre vie :

  « Papa a une petite »

Fébrile le papa en question lui a demandé de bien vouloir finir sa phrase, avant que l’instit ne tombe dessus.
Pour info la phrase prévue, mais jamais finie, était « Papa a une petite tomate »


Ensuite nous avons eu droit à ceci:


 « J’aimerais que mes parents soient riches »

Pauvre petite Cosette



Et puis il y a eu aussi celle-ci (que je vous retranscris mot pour mot, je n'ai pas eu le temps de la photographier)


« J’ai fêté la nouvelle année seule avec mes parents »

Pauvre enfant, qui plus est sans famille, sans amis.

Je sais aussi qu'elle lui a déjà parlé de la verrue que son cousin a chopé à la piscine

Maintenant, donc, je frémis à l'idée de tomber au détour d'une page sur des phrases telles que:
"Une dame vient à la maison enlever les poils des jambes de maman."


Alors je m’interroge. POURQUOI ???? Pourquoi ne peut-elle pas se contenter de phrases anodines ? neutres ?

L'envie de faire marrer son instit?
Un pari passé avec ses copines de classe?

Je pense sérieusement qu'en fait ma Loupiotte se venge de ce que j’écris à son propos sur le blog.
MAIS si c’est ça, il va falloir que je lui précise que contrairement à elle je raconte ses petites faiblesses à des gens qu’elle ne connaît pas !!

Cette enquête était ma participation de ce mois au RDV d'Amélie Epicetout ;-)  




jeudi 22 janvier 2015

Ma wishlist déco pour les soldes

L'an dernier l'objectif des soldes était de trouver des chaises adaptées à la hauteur de notre îlot...
Cette année l'objectif est le même puisque nous n'avons toujours pas dégoté quelque chose qui corresponde  nos goûts, nos contraintes (les enfants) et notre budget.
Donc pour l'instant nous avons conservé nos chaises de cuisine format standard...
Mais on en a quand même un peu marre de manger avec une table qui nous arrive à hauteur de la poitrine....

Mais ma wishlist comporte plein (beaucoup) (beaucoup trop) d'autres choses...

Voici un petit extrait:
Tide
Hay

Inspirées des chaises Eames



D'autres éléments toujours pour la cuisine

Chez Maisons du monde




Il nous faut des luminaires pour à peu près toute la maison:

Suspension "Plume" de la maison de brune

Lampadaire Scott Maisons du Monde

Lampadaire Navy de Made.com


Il faut aussi aménager notre bureau et pour cela il FAUT un canapé! (si, si)

Fleming & Howland

Et puis il faut aussi continuer de décorer les chambres des enfants:

Miliboo




Maisons du Monde


Autant vous dire que c'est un bref aperçu!!! (et que très peu de choses de ma liste sont soldées)

Vous aussi vous avez des envies déco pour les soldes?

mercredi 21 janvier 2015

Ma wishlist mode

Les soldes sont l’occasion de faire le plein de basiques mais aussi de craquer pour des vêtements ou accessoires qu’on ne se permettrait pas d’acheter au tarif habituel.
En général, les semaines qui précédent les soldes je fais le point sur ce que contient mon armoire, je note ce qu’il me faudrait et je commence à repérer les articles qui correspondent à mes attentes.
Ainsi dès que débutent les soldes je vais à l’essentiel, c’est-à-dire acheter ce dont j’ai besoin et que j’avais repéré. Ensuite je prends mon temps pour dénicher des articles « coup de cœur ».

Enfin, disons que ça se passe comme ça les années où je suis organisée.

Ce qui n’est pas le cas pour les soldes 2015.

J’ai quand même une idée de ce dont j’ai besoin : beaucoup de choses basiques, comme des bottes noires, des bottines noires, des escarpins noirs, un pull… noir… Mais aussi du plus fun !


Voici une petite wishlist, de ce qui me tente pour ces soldes.







Hummm… très coloré n’est-ce pas ?

Et dans la vôtre, qu’est-ce qu’on y trouve ?

mardi 13 janvier 2015

Le triangle des Bermudes de la galette

_Le maître a dit que lundi c’était la journée galette ! Les parents qui veulent bien peuvent faire une galette pour qu’on la mange à l’école. T’en feras une, hein ? dis, maman ?

J’ai regardé mon planning du week-end : il n’y avait absolument pas la place pour y caser la préparation d’une galette.
Et en plus je n’avais jamais fait de galette de ma vie.

_Mais oui ma chérie je vais en faire une.

Oups…

Samedi après-midi, comme je suis flemmarde, maligne, je suis allée au supermarché du coin pour acheter un kit galette.
Et là le dilemme : il ne restait plus que des kits frangipane-choco-noisette.

Pas de quoi faire une « vraie » galette donc, mais c’est quand même vachement pratique.
Oui mais c’est pas une galette traditionnelle.
Oui mais dans ces kits il y a une fève et une couronne Barbapapa. Et ça, ça plait aux enfants.
Oui mais point de vue tradition, c’est pas une vraie galette.
Oui mais c’est quand même vachement pratique.

Bref après moult tergiversations j’ai laissé le côté « tradition » pour le côté « pratique » et je me suis décidé à acheter un kit choco-noisette, que j’ai soigneusement rangé dans le placard de la cuisine.
C’est dimanche vers 20h30 que je me suis souvenu que je devais préparer une galette pour le lendemain matin….
Bien….

J’ai donc sorti ma pâte feuilletée et le kit, puis ajouté les ingrédients nécessaires.
C’est là que mon mari est arrivé.
_ Tu fais quoi ?
_ Une galette
_ Une galette avec du chocolat ? Mais c’est pas une vraie galette !
_ OUI JE SAIS…. Grumphhhh.

J’ai badigeonné la pâte avec du jaune d’œuf et l’ai surveillée TOUTE la durée de la cuisson rapport au fait qu’avec le jaune d’œuf j’ai toujours peur que ça noircisse. Je l’ai ensuite bien laissée refroidir, avant de bien l’emballer.
Sachant que ma loupiotte devrait elle-même la porter du bâtiment périscolaire jusqu’à l’école, je l’ai encore mieux emballée.
Et j’ai joint la liste d’ingrédients au cas où il y ait des enfants allergiques dans la classe.
Bref ça m’a pris toute la soirée cette affaire-là.

Quand ma loupiotte est rentrée hier soir je lui ai sauté dessus
_Alors elle était bonne ma galette ? Qui c’est qui a eu la fève ? Il était content ? Elle était chouette hein ???
_Je sais pas. C’est pas nous qui l’avons mangé.
_ Hein ? Ben c’est qui ?
_Je sais pas.
_Mais le matin tu l’as donnée à qui ?
_ A personne, ce n’est pas moi qui l’ai apportée à l’école.

Elle m’a ensuite expliqué que les animatrices du périscolaire qui accompagnent les enfants de maternelle avaient cru que la galette était destinée à la classe de la Biscotte et qu’elles l’avaient embarquée avec.
Ma Loupiotte s’en est aperçue au moment où c’était son tour de quitter le périscolaire pour l’école.
Un peu fébrile j’ai donc demandé à ma Biscotte si dans sa classe ils avaient mangé ma galette

_ NON maman !

Aucune trace de la galette, aucune trace non plus de l’assiette sur laquelle je l’avais posée…

Je pense lancer un avis de recherche, en espérant qu’on ne la retrouve pas moisir dans un coin.

mercredi 7 janvier 2015

Aujourd'hui

Petite j'adorais le regarder, à la télé, dessiner un objet ordinaire, y ajouter un trait, puis un autre et encore un autre jusqu'à ce que cela devienne autre chose.
Cela me faisait hurler de rire.
Il a rythmé une partie de mon enfance.
C'est #Cabu.

Ado, en colo en Grèce, j'ai trouvé un de ses livres de poche dans un magasin de souvenirs (oui en Grèce).
Je l'ai feuilleté rapidement, puis l'ai reposé.
Le lendemain je suis retournée l'acheter.
Ses dessins me faisaient hurler de rire.
J'ai lu ce livre au moins 10 fois.
Il a rythmé une partie de mon adolescence.
C'est #Wolinski.

A l'époque j'étais loin de m'imaginer à quel point ils étaient importants pour ma liberté d'expression, ma liberté de pensée et pour m'ouvrir l'esprit.
Et je n'imaginais pas qu'un jour ils mourraient à cause de leur travail.

Aujourd'hui ma liberté d'expression est endeuillée et ma liberté de pensée est entièrement tournée vers toutes les victimes de cet attentat et de leurs proches, ainsi que vers toutes les victimes d'attentats, mais mon ouverture d'esprit m'évite de faire des amalgames pourris.

#jesuischarlie

#charliehebdo


lundi 5 janvier 2015

Quand France 2 se moque du travail d’auteur

Bonjour et bonne année ! Moi je commence mon année de blogueur et d’auteur en étant très remontée contre France 2.

Il y a quelques jours, la chaîne a proposé une émission sur les 15 ans du Charles-de-Gaulle. (Toi petit collégien qui arrive ici dans l’espoir de choper quelques infos à copier/coller pour ton devoir sur le Général de Gaulle, désolée tu as fait fausse route, va voir là-bas) (et je te fais remarquer que tu avais 15 jours de vacances pour t'y mettre).

Alors déjà quand j’ai vu la bande annonce, je me suis dit que je n’aurais jamais pensé qu’on puisse organiser une émission pour l’anniversaire d’un porte-avions (ou d’un TGV) (je précise pour ne pas qu’on pense que je suis antimilitariste).

Je sais pas moi, on peut CELEBRER le bicentenaire de la révolution,  ou la fin de la 1ère guerre mondiale ou alors réaliser une émission/reportage grand public au sujet d’un porte-avions. Mais « fêter les 15 ans du Charles-de-Gaulle » je trouve cette formulation…. Etonnante.

Bref.

Après tout pourquoi pas. 
Cette émission peut être très intéressante et rendre hommage aux personnes qui ont conçu cet incroyable navire et à ceux qui y travaillent. Sans compter tous les passionnés de la Marine Nationale, dont le rêve, pour certains, doit être d’y monter, de partager un peu le quotidien si particulier de l'équipage, de s'asseoir à bord d'un rafale ou d'assister de près à un catapultage...

Ah ben tiens justement les producteurs de l’émission ont invité des passionnés de la Marine à partager le quotidien des militaires du Charles-de-Gaulle : Nolwenn Leroy, Elodie Gossuin, Arnaud Ducret,….

Et oui c’est comme ça que ça marche.

T’es un passionné, tu n’as qu’un rêve depuis tout petit: celui de visiter un porte-avions, MAIS tu es un anonyme: la seule solution de fouler le Charles-de-Gaulle c’est de t’y engager ou d’attendre qu’il soit transformé en musée.

T’en as pas grand-chose à secouer (voire rien du tout), tu sais à peu près ce que c’est un porte-avions parce que tu jouais au touché-coulé quand t’étais petit, MAIS tu as un peu de notoriété et de la promo à faire: WELCOME sur le Charles-de-Gaulle.
(bon y'avait quand même Thierry Marx (ex Casque Bleu) et Loïck Peyron)

Re-Bref

Donc comme je disais, vu que c’est un anniversaire, on fait la fête.

Et pour ça on chante. 
Ben ça tombe bien il y a plein d'invités qui sont là pour faire leur promo.
Oui mais bon quand même ça serait bien d'ouvrir l'émission avec une chanson sur la mer et les bateaux.
Oui mais laquelle? Parce que bon y'en a un paquet mine de rien...

Plouf plouf… (sans jeu de mots)… bon ben on a qu’à prendre
«Dès que le vent soufflera» de Renaud.


Ah ben ouais SUPER, en plus c'est entraînant et tout le monde la connait. 
Mais mince y'a quand même des gros mots là-dedans, il dit que la mer c'est DEGUEULASSE, les poissons BAISENT dedans.

Bon ben c'est pas grave on n'a qu'à couper ce couplet. On fera comme si il n'existait pas.
On le remplace par un autre qui est un peu plus loin dans le texte.

Ouais tope-là.

Ah ben ouais mais mince plus loin il parle d'une BITTE d'amarrage. Ca va pas non plus.

Bon ben c'est pas grave on n'a qu'à couper ce couplet. On fera comme si il n'existait pas.
Ouais mais bon si on coupe tous les couplets dans lesquels il dit un gros mot, il ne va plus rester grand-chose...
Ah bah ouais.... Bon ben on n'a qu'à changer le mot, pas vu pas pris...

Voilà comment le texte de Renaud qui évoque la femme "assise sur une bitte d'amarrage, elle pleure son homme qui la quitte, la mer c'est son malheur"

devient la femme "assise sur un plot d'amarrage".

WTF????

Alors déjà messieurs-dames de France 2, sachez qu'une bitte ça n'a rien de vulgaire. 
Comme quand on parle de megabit.

source ici

Mais au-delà ça, vous n'avez pas l'impression de dénaturer un texte?
Vous croyez que quand on écrit un poème ou une chanson on prend des mots au pif et à la fin on lit pour voir ce que ça donne?

Dans un texte bien ficelé, recherché, travaillé, chaque mot est choisi avec soin. 

Si on ne prend pas un synonyme c'est parce que:
1/ soit il n'est pas exact
2/ soit il n'a pas la même portée, la même puissance
3/ soit il ne fait pas partie du style de langage choisi
4/ soit il n'a pas le même nombre de syllabes
5/ soit il ne rime pas avec le reste
6/ soit il n'a pas de second sens
7/ soit il ne permet pas de faire le jeu de mots recherché

Bon ben je vous laisse piocher dans tout ça les raisons pour lesquelles Renaud a choisi "Bitte" plutôt que "Plot".
Celle qui saute aux yeux de toutes les oreilles est que:

PLOT et QUITTE ça ne rime PAS du tout.
Mais il n'y a pas que ça...

Quant au fait de remplacer un couplet par un autre qui se trouve un peu plus loin.... Vous n'avez pas l'impression que c'est comme raconter la fin d'une histoire au milieu d'une intrigue?
En général dans une chanson il y a un fil.... ce qu'on écrit dans le 3ème couplet ferait tâche dans la compréhension du texte si on le plaçait dès le début. DINGUE NON?

Mais de toute façon la fin on s'en moque, puisque dans l'émission elle a été sabrée...
La chanson ne raconte donc plus grand chose...

Il existe des auteurs qui en quelques mots parviennent à dire tout ce qu'il y a à dire.
Renaud en fait partie. La plupart de ses textes sont des bijoux, il est capable de me faire chialer en parlant d'un chien et je pourrais me damner pour avoir un dixième de son talent.

Alors quand on choisit une chanson pour l'ouverture d'une émission, autant en prendre une qui rassemble les critères souhaités plutôt que de couper dans le lard. 

Je sais pas moi... il y avait Santiano par exemple. Ah ben oui mais mince dedans Hugues Aufray parle de "mâts" ... oups...
Ah mais d'ailleurs c'est peut-être pour ça que le couplet de "Dès que le vent soufflera" qui reprend ces mots de "Santiano" a été coupé....

Je ne sais pas vous, mais quand on parle de la protection du droit des auteurs, avant de m'inquiéter du téléchargement illégal, je préfère m'inquiéter de la censure et des textes massacrés!