mardi 13 janvier 2015

Le triangle des Bermudes de la galette

_Le maître a dit que lundi c’était la journée galette ! Les parents qui veulent bien peuvent faire une galette pour qu’on la mange à l’école. T’en feras une, hein ? dis, maman ?

J’ai regardé mon planning du week-end : il n’y avait absolument pas la place pour y caser la préparation d’une galette.
Et en plus je n’avais jamais fait de galette de ma vie.

_Mais oui ma chérie je vais en faire une.

Oups…

Samedi après-midi, comme je suis flemmarde, maligne, je suis allée au supermarché du coin pour acheter un kit galette.
Et là le dilemme : il ne restait plus que des kits frangipane-choco-noisette.

Pas de quoi faire une « vraie » galette donc, mais c’est quand même vachement pratique.
Oui mais c’est pas une galette traditionnelle.
Oui mais dans ces kits il y a une fève et une couronne Barbapapa. Et ça, ça plait aux enfants.
Oui mais point de vue tradition, c’est pas une vraie galette.
Oui mais c’est quand même vachement pratique.

Bref après moult tergiversations j’ai laissé le côté « tradition » pour le côté « pratique » et je me suis décidé à acheter un kit choco-noisette, que j’ai soigneusement rangé dans le placard de la cuisine.
C’est dimanche vers 20h30 que je me suis souvenu que je devais préparer une galette pour le lendemain matin….
Bien….

J’ai donc sorti ma pâte feuilletée et le kit, puis ajouté les ingrédients nécessaires.
C’est là que mon mari est arrivé.
_ Tu fais quoi ?
_ Une galette
_ Une galette avec du chocolat ? Mais c’est pas une vraie galette !
_ OUI JE SAIS…. Grumphhhh.

J’ai badigeonné la pâte avec du jaune d’œuf et l’ai surveillée TOUTE la durée de la cuisson rapport au fait qu’avec le jaune d’œuf j’ai toujours peur que ça noircisse. Je l’ai ensuite bien laissée refroidir, avant de bien l’emballer.
Sachant que ma loupiotte devrait elle-même la porter du bâtiment périscolaire jusqu’à l’école, je l’ai encore mieux emballée.
Et j’ai joint la liste d’ingrédients au cas où il y ait des enfants allergiques dans la classe.
Bref ça m’a pris toute la soirée cette affaire-là.

Quand ma loupiotte est rentrée hier soir je lui ai sauté dessus
_Alors elle était bonne ma galette ? Qui c’est qui a eu la fève ? Il était content ? Elle était chouette hein ???
_Je sais pas. C’est pas nous qui l’avons mangé.
_ Hein ? Ben c’est qui ?
_Je sais pas.
_Mais le matin tu l’as donnée à qui ?
_ A personne, ce n’est pas moi qui l’ai apportée à l’école.

Elle m’a ensuite expliqué que les animatrices du périscolaire qui accompagnent les enfants de maternelle avaient cru que la galette était destinée à la classe de la Biscotte et qu’elles l’avaient embarquée avec.
Ma Loupiotte s’en est aperçue au moment où c’était son tour de quitter le périscolaire pour l’école.
Un peu fébrile j’ai donc demandé à ma Biscotte si dans sa classe ils avaient mangé ma galette

_ NON maman !

Aucune trace de la galette, aucune trace non plus de l’assiette sur laquelle je l’avais posée…

Je pense lancer un avis de recherche, en espérant qu’on ne la retrouve pas moisir dans un coin.

3 commentaires:

  1. Il y a un adulte qui l'a embarquée et qui s'est régalé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fini par récupérer l'assiette 2 jours plus tard...mais au final je ne sais pas trop qui l'a mangée, la maîtresse de petite section a été assez vague....!!

      Supprimer
    2. Alors c'est que c'est elle la coupable ! ;)

      Supprimer