mercredi 28 janvier 2015

Pourquoi nous collent-ils la honte encore et toujours?

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises ici, mais sachez que les enfants ont une grande propension à nous coller la honte dès qu’ils le peuvent.

Ca peut-être en déformant nos propos
Ou en les répétant
Ou en hurlant le fond de sa pensée à la face du monde
Ou en lâchant des bruits suspects en communauté
Ou en allant raconter que François Hollande c’est son papa (oui c’est du vécu).
Et bien d'autres choses...


Mais sachez aussi qu’une fois qu’il entre en CP l’enfant ne se contente plus de vous coller la honte par la parole… non il a trouvé un autre moyen de propager des choses un peu chelou sur votre compte : L’ECRITURE.


Et il s’en donne à cœur joie.

En tout cas c’est ce que fait ma Loupiotte.

Voici un petit florilège de ce que nous avons lu à notre propos dans les cahiers d’école. Sachant qu’à chaque fois la consigne de l’instit était on ne peut plus simple « écrire une phrase ».

Aucune obligation donc de raconter quelque chose d’honteux, intime, rigolo, ou ridicule à notre sujet.
Noooon.
D’ailleurs AUCUNE obligation non plus de parler de ses parents ou de sa famille.
Nooooon.

Là où elle pourrait tout bonnement écrire « il fait beau » «  ma poupée s’appelle Emilie » ou « j’aime les princesses »

Elle a préféré raconter notre vie :

  « Papa a une petite »

Fébrile le papa en question lui a demandé de bien vouloir finir sa phrase, avant que l’instit ne tombe dessus.
Pour info la phrase prévue, mais jamais finie, était « Papa a une petite tomate »


Ensuite nous avons eu droit à ceci:


 « J’aimerais que mes parents soient riches »

Pauvre petite Cosette



Et puis il y a eu aussi celle-ci (que je vous retranscris mot pour mot, je n'ai pas eu le temps de la photographier)


« J’ai fêté la nouvelle année seule avec mes parents »

Pauvre enfant, qui plus est sans famille, sans amis.

Je sais aussi qu'elle lui a déjà parlé de la verrue que son cousin a chopé à la piscine

Maintenant, donc, je frémis à l'idée de tomber au détour d'une page sur des phrases telles que:
"Une dame vient à la maison enlever les poils des jambes de maman."


Alors je m’interroge. POURQUOI ???? Pourquoi ne peut-elle pas se contenter de phrases anodines ? neutres ?

L'envie de faire marrer son instit?
Un pari passé avec ses copines de classe?

Je pense sérieusement qu'en fait ma Loupiotte se venge de ce que j’écris à son propos sur le blog.
MAIS si c’est ça, il va falloir que je lui précise que contrairement à elle je raconte ses petites faiblesses à des gens qu’elle ne connaît pas !!

Cette enquête était ma participation de ce mois au RDV d'Amélie Epicetout ;-)  




14 commentaires:

  1. J'imagine la tête de l'instit :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement je suis sûre que les instits doivent parfois bien se marrer!!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je suis sûre que ma loupiotte a encore beaucoup de sujets en réserve....

      Supprimer
  3. C'est pas bien de rire du malheur des autres mais franchement je suis pétée de rire...
    "papa a une petite", mouarf mouarf mouarf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore on ne sait pas tout ce qu'elle peut raconter à son instituteur!!!

      Supprimer
  4. Mdr !!! Mention spéciale à j'aimerais que mes parents soient riches, c'est fantastique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui!! 6 ans et elle y pense déjà... ça me désespère!!!

      Supprimer
  5. Excellent !... enfin, je ne ris pas trop fort : la Princesse intégrera le CP l'an prochain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Méfie-toi!! Moi je ne l'ai pas vu venir... ;-)

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Je confirme: ils sont merveilleux ET pleins de ressource!

      Supprimer
  7. Ahahah! A la première amorce de phrase j'aurais ri à gorge déployée à la place de l'instit. Les enfants sont formidables. Belle enquête madame! (et toute ma compassion).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta compassion ;-) je suis certaine que Chouquette sera également très douée pour raconter ce genre de choses!!!

      Supprimer