mercredi 25 février 2015

Aggie va chez le garagiste...

Hier j’ai emmené ma voiture au garage pour le contrôle technique.

Alors déjà faut que je vous précise que j’ai 2 garagistes chouchou.

Il y en a un qui prend sa retraite dans quelques jours.
C’est vraiment un monsieur adorable, prêt à filer un coup de main et qui parfois ne veut même pas être payé pour le service qu’il a rendu.

Le problème c’est qu’il est sourd comme un pot d’échappement hihihi. (je ris mais en fait ça me fait mal au coeur).
Maladie professionnelle. 

Donc déjà pour prendre RDV il ne faut pas lui téléphoner, parce qu’il y a très très très peu de chances qu’il entende la sonnerie.
Il faut y passer directement. Ce qui n’est pas toujours pratique. Surtout qu’il a des horaires assez aléatoires. Ces derniers mois c’était un peu « cool la vie », avec déjà un pied dans la retraite.
Mais bon j’y suis allée quand même en mars dernier pour réparer le pot d’échappement de ma 206.
Et en octobre pour mettre les pneus neige.

Et ça donne parfois des conversations qui tournent au monologue.

« vous trouvez pas qu’elle fait un peu un bruit de casserole ? »
«...»
« vous trouvez pas qu’elle fait un peu un bruit de casserole ? »
«...»
« vous trouvez pas qu’elle fait un peu un bruit de casserole ? »
« z-avez dit ? »
« vous trouvez pas qu’elle fait un peu un bruit de casserole ? »
« ah non non, rien remarqué ».

Remarque : ce n’est PAS parce qu’il n’a rien entendu, qu’elle ne fait PAS un bruit suspect.

L’autre garagiste se trouve pas très loin de mon travail.
Il nous a été conseillé par au moins 5 personnes qui ne se connaissent pas entre elles. Et pourtant il y a bien une centaine de garage dans l’agglomération.
Sérieux, sympa, honnête,…. On a testé et validé. En plus il est affilié Peugeot, ce qui tombe quand même super bien quand on a une 206.

L’an dernier j’y suis allée pour la révision.
En la laissant le matin, il me demande si j’ai quelque chose de particulier à lui signaler.
Fière de faire celle qui a remarqué un truc, du genre je ne suis pas (qu’)une quiche, je lui dis : « je trouve qu’elle fait un bruit de casserole ». (notez l'experte)
« ah ? démarrez que j’entende ça »
Je démarre la voiture.
Et il acquiesce « oui effectivement au démarrage elle fait un bruit de taule »
« c’est marrant, vous vous dites un bruit de taule, moi je dis un bruit de casserole !! Chacun ses références!»
« oui on a les références que l’on a hein !! »

Mouif !

Enfin bon ça a eu le mérite de nous faire marrer et son apprenti aussi.

 
source



Et donc hier j’y suis allée pour le contrôle technique.

La veille avant de me coucher j’ai entrepris d’enlever du coffre les trucs qui n’étaient pas censés s’y trouver.
Genre mes nouvelles chaussures achetées pendant les soldes.

Mon mari, m’entendant farfouiller dans le garage, est venu demander ce que je faisais.
«  je débarrasse le coffre pour le contrôle technique »
« mais enfin Aggie, c’est pas la peine, ils ne vont pas ouvrir le coffre »
« t’es sûr ? »
« ben oui tu veux qu’ils vérifient quoi dans le coffre ? que c’est bien rangé ? »

J’ai donc refermé le coffre et me suis dirigée vers la boîte à gants pour la ranger à son tour. Parce que je me doutais bien que dans cette boîte à gants (que je n’utilise jamais) il devait y avoir du fourbi.

« euh Aggie… pas la peine de ranger la boîte à gants non plus !! »
« T’es sûr ? parce que bon là derrière le gilet de signalisation, je vois qu’il y a un rouleau de papier toilette » (probable vestige de notre départ en vacances : très important d’avoir un rouleau de papier toilette quand on voyage avec deux enfants, dont une qui ne met plus de couches depuis quelques mois seulement)
« mais oui c’est sûr ».

J’ai donc remis le gilet de signalisation dans la boîte à gants et suis allée me coucher.

Hier matin un peu avant 8 heures j’ai atterri au garage.

Et devinez la 1ere chose que le mécanicien a faite ?
Ouvrir le COFFRE de ma 206 à la recherche de la roue de secours.
« ah vous avez la roue de secours en dessous de la voiture ? »
« oui » (héhé vous avez vu, le coffre est bien rangé)
« vous avez la clé spéciale qui me permet de prendre la roue  ?»
« ???? ah, euh…. Elle doit être dans….. la BOITE A GANTS »

Sur ce je me précipite pour farfouiller dedans. Je sors le gilet jaune, le rouleau de papier toilette vient avec (évidemment), tombe à terre (évidemment) et se dévide tranquillement sur le parking du garage tout en continuant de rouler (le salaud !).

Mais POURQUOI ?????? Pourquoi, BON SANG ????


J’ai maudit mon mari, ramassé le rouleau comme s’il s’agissait d’un vulgaire mouchoir et me suis assise sur ma dignité. 

Comme j'ai l'habitude de le faire!!

mardi 24 février 2015

L'art de faire plaisir

Ce n'était pas forcément notre intention mais pendant ces vacances scolaires, je crois que nous avons mis le paquet pour le planning de la loupiotte et de la biscotte.

Décortiquons un peu: 

samedi: visite chez mes parents

dimanche: ciné en famille pour une rediffusion d"Alice au pays des merveilles" de 1951

lundi, mardi, jeudi, vendredi: centre aéré trop super (dixit la loupiotte)

mercredi: chouchoutage chez mes parents

samedi, dimanche, lundi, mardi: chouchoutage chez mes beaux-parents avec après-midi entre cousines, ciné (Maya l'abeille), plaine de jeux

mercredi: journée en famille à center parcs

jeudi: après-midi chez une de mes amies qui a 2 enfants avec lesquels elles se sont éclatées.

vendredi: ma loupiotte a passé l'après-midi chez des copines d'école

samedi: ces mêmes copines sont venues chez nous

dimanche: rien de particulier.

Résultat dimanche nous avons eu droit à:
 "je suis contente de retourner à l'école parce que je m'ennuiiiiiiiiie"

OK.

grumphhhhh


lundi 16 février 2015

La mère poule

Il y a encore peu de temps, je me demandais souvent si j'étais faite pour voir des enfants, si j'avais la fibre maternelle.
Il faut dire que je ne suis pas très famille, et que j'ai souvent eu l'impression d'étouffer au sein de la mienne.
Je n'étais vraiment pas du style à gagatiser devant des bambins. (seulement devant ceux qui étaient sages).
Et à vrai dire je voyais souvent les enfants comme des petits êtres qui étaient uniquement là pour nous donner des contraintes. 
Ce dernier point c'était surtout rapport à notre neveu qui fût un enfant très.... pénible. Et qui est devenu un ado absolument adorable (comme quoi!).

Malgré tout je ne m'imaginais pas sans enfant.


Dès que j'ai su que j'étais enceinte, et à mon grand étonnement, je me suis transformée en louve.

Et quand ma Loupiotte est née, même si je n'ai pas connu cet amour immédiat, je me suis vite retrouvée complètement in love d'elle.

Et j'ai eu beaucoup de mal à me séparer d'elle ne serait que quelques heures. Je crois bien que jusqu'à ses 7 semaines, j'ai passé 24h/24 avec elle. Je sortais, je voyais du monde, mais toujours avec ma loupiotte.
A 7 semaines mon mari a réussi à me convaincre d'aller au ciné. Au bout d'1 heure j'ai envoyé un SMS à mes parents pour savoir comment ça se passait.

La 1ere fois que nous l'avons laissée pour un week-end (du samedi midi au dimanche après-midi), elle avait 9 mois. Lors du trajet aller, mon mari et moi, avons beaucoup parlé d'elle (on s'imaginait ce qu'elle devait faire).
Idem au retour.
Et pendant le séjour.

Pour ma Biscotte ça a été exactement pareil.

Nous sortons souvent, au resto, chez des amis et elles sont quasiment toujours avec nous.
Pas un réveillon sans elles. Jamais de vacances sans elles non plus.
Pourtant avant je m'imaginais facilement laisser nos enfants à leurs grands-parents pour voyager comme nous le faisions.

Mais je vois les choses différemment.
Je n'ai pas envie de voyager sans elles.

Ca fait 3 jours qu'elles sont en vacances chez mes beaux-parents. Dès le trajet du retour (qui pour le coup nous semblait étrangement calme) j'avais cette drôle de sensation qu'il me manquait quelque chose.
Le soir, au moment de me coucher, j'ai failli bifurquer vers leurs chambres comme je le fais quand elles sont là.
Le lendemain nous avons fait un peu de shopping mon mari et moi. Nous sommes revenus avec un tas de livres pour elles.

Je crois que nous sommes devenus des parents poules!! Pourtant je ne l'aurai jamais cru.

vendredi 13 février 2015

Les mathématiques du jour

Chapitre 1, les probabilités:

Sachant que c'était la 1ere semaine des vacances scolaires.
Sachant que la loupiotte était inscrite au centre aéré le lundi, mardi, jeudi et vendredi.
Que sa petite soeur était inscrite en multi-accueil les mêmes jours.
Sachant qu'elles ne sont presque jamais malades.
Sachant qu'elles dorment rarement ailleurs que chez nous, mais que mardi soir elles ont dormi chez mes parents, parce qu'elles y passaient le mercredi.


Quelle est la probabilité pour que la Biscotte se réveille, chez ses grands-parents, à 5h du matin en hurlant qu'elle a mal à l'oreille?





Tout le mercredi elle a été en forme.

Quelle est donc la probabilité pour qu'elle se réveille donc, chez nous, le lendemain, à 2h30, puis à 3h45, puis à 4h30 en disant qu'elle a mal à l'oreille?
Tout le jeudi, au multi-accueil, elle a été en forme, mais avec le nez sous forme de fontaine.
Le soir, hier donc, son papa l'a emmenée chez le médecin qui a diagnostiqué une rhino-pharyngite avec une petite otite.
Ils sont rentrés à 19h tapantes.

Quelle est donc la probabilité pour qu'à 19h10, la grande soeur se plaigne subitement d'avoir froid, et affiche 38.6° au compteur?

Sachant que vendredi, aujourd'hui donc, c'était LE jour a ne pas louper, niveau activité, pour le centre aéré et que ma loupiotte se faisait une grande joie à l'idée d'y participer...

Quelle est la probabilité pour qu'elle ait, cette nuit, à 4h, 39°?


Chapitre 2, les théorèmes:
Nuit merdique (mercredi), journée au boulot hyper merdique (pourtant rien à voir avec la fatigue).

Journée au boulot hyper merdique (jeudi), nuit hyper merdique.


Et sinon chez vous comment ça va???

jeudi 12 février 2015

Déco: Mooviin!

Je suis toujours à la recherche de meubles et de déco pour notre maison.
Je fouille, je fouine, je note des idées.

Et surtout je découvre des sites qui proposent plein de choses très chouettes (dur, dur, pour l'indécise que je suis!!).

Voici ma petite sélection trouvée sur Mooviin, une société qui se trouve en Haute-Savoie:

Et dont le code promo suivant MO5LIVRAISON11 vous permet d'obtenir 5 % de réduction (sans minimum d'achat).










Il y a même du mobilier design pour enfant, comme ces chaises pliables Pantone:



Vintage, industriel, design, romantique, épuré, bois brut,.... tous ces styles sont sur le site.

Et vous, vous penchez pour quel style?

lundi 9 février 2015

La Loupiotte est une salope

C'est ce que, vendredi matin, un enfant de sa classe a écrit au sujet de ma Loupiotte.
Elle est dans une classe double. Elle en CP, lui en CE1.

Elle nous en a fait part au dîner, vendredi soir. Venant me murmurer la fin de la phrase à mon oreille, pour ne pas que sa petite soeur entende LE mot.

J'avoue que ça m'a mis un coup au coeur.

Ce mot, ma Loupiotte ne l'avait jamais entendu.

"Au début j'ai cru qu'il avait écrit "La Loupiotte est une "SALADE"" m'a-t-elle dit.

Son innocence m'a mis un autre coup au coeur et je suis allée pleurer dans la salle de bains.


C'est l'instituteur qui lui a expliqué que c'était un gros mot.
Le garçon a été puni par l'instit.

Moi qui idéalise l'école de ma Loupiotte, ça m'a déstabilisée.
Mauvaise semaine pour elle. Avec cette campagne actuelle contre le harcèlement scolaire, j'avoue que j'ai pris peur.

Et puis je me suis ressaisie. Ma Loupiotte va à l'école avec plaisir et elle m'a dit que ce garçon est d'habitude sympa.
A tous les coups, même s'il savait que c'était méchant, il ne se doutait pas de la portée de ce qu'il avait écrit

Je me suis ressaisie, mais ça me pesait quand même sur le coeur. Et puis je me suis dit que si un jour mes filles avaient se comportement, j'aimerais en être avertie.

J'ai hésité, réfléchi, tergiversé. Et le lendemain je suis allée sonner à sa porte. Je n'ai pas eu loin à aller, il habite 3 maisons plus loin. Et je connais un peu sa maman qui est très sympa.

C'est lui qui m'a ouvert.

Un petit garçon plutôt timide, une bonne bouille. Rien qu'en revoyant son visage j'ai été rassurée.
Je voulais parler à la maman sans qu'il soit là, mais il est resté. J'ai expliqué à ma voisine ce qu'il s'était passé. Et elle s'est décomposée au fil de mes mots.

Elle ne savait pas qu'il avait été puni.
Lui aussi commençait à se décomposer sous mes yeux.
De toute évidence il ne se rendait pas compte de la portée de ce qu'il avait écrit.
A priori il avait été en colère contre ma loupiotte parce qu'elle lui avait pris quelque chose des mains.

Sa maman l'a disputé, il s'est excusé. Elle s'est excusée. Elle n'en revenait pas que son fils connaisse ce mot.

Elle s'est encore excusée. J'ai voulu la rassurer en lui disant que c'était une bêtise d'enfant, rien de plus, je ne sais pas si j'ai réussi. Je la sentais quand même un peu perdue.
On s'est quitté en parlant de quelque chose de plus léger: la sortie entre voisines du lotissement qui est prévue dans quelques jours. Elle s'est encore excusée.
Je suis rentrée chez moi, le coeur beaucoup plus léger, rassurée: ma Loupiotte n'était pas une "tête de turc" au sein de sa classe. Et ce qu'il avait écrit n'était pas une insulte, juste un gros mot

Une heure plus tard ça a toqué à notre porte. C'était lui, tout bien emmitouflé.
Il venait apporter à ma Loupiotte un dessin sur lequel il était écrit en gros "JE SUIS DESOLE".

Nous l'avons remercié (enfin pas ma Loupiotte qui lui en voulait encore un peu. Plus à cause DU mot, mais parce qu'elle dit qu'elle ne lui a rien pris des mains, qu'ils n'ont eu aucune altercation), je lui ai dit que l'histoire était oubliée. Il est reparti en nous faisant un "au revoir" timide de la main. Un "au revoir" d'enfant, tout à fait désarmant lui aussi.

Et mon coeur a été encore un peu plus léger.

jeudi 5 février 2015

La crèche, l'école et la malédiction du Carnaval

Le 1er Carnaval de la Loupiotte, c'était à la crèche. Elle avait 6 mois.
Je me souviens que lorsque la puericultrice m'avait donné le petit mot disant qu'ils allaient faire mardi gras et qu'on pouvait apporter un déguisement, je m'étais marré.
Je m'étais marré tout le long du trajet jusqu'à mon bureau. Pendant 2 km. Que je parcourais à pieds... hum...hum....

Le soir avec le papa on avait bien ri en regardant les déguisements.
Pour son 1er Carnaval, la Loupiotte s'était retrouvée déguisée en petits pois.




Le 2ème Carnaval, toujours à la crèche,  18 mois donc, elle l'a loupé: VARICELLE.
Fail#1

Le 3ème Carnaval, toujours à la crèche, s'était bien passé. Elle était déguisée en souris.

Le 4ème Carnaval, c'était à l'école, en petite section. Et là il y a eu un gros gros méga fail.
Je vous raconte vite fait, si vous avez la flemme de cliquer sur le lien:
Le matin en la déposant à l'école j'ai eu la surprise de découvrir tous les enfants déguisés, les ATSEM aussi. Il y avait une super ambiance de fête, ça sentait les beignets, les parents prenaient des photos et nous, avec ma loupiotte en pantalon et gros pull, on se sentait comme deux cheveux sur la soupe.
Si vous voulez avoir la fin de l'histoire il faut cliquer (non, mais!)
Fail#2 qui compte triple.

Cette même année (mais pas le même jour) c'était aussi le 1er Carnaval de la Biscotte, à la crèche. Elle avait 9 mois.
Je lui ai commandé un super beau déguisement de fraise!!! 


J'avoue je me suis fait très plaisir en l'achetant. On va dire que ça compensait ma rage (sens de la mesure) du Carnaval raté de ma Loupiotte.
Donc le matin  la crèche, j'avais tout bien suivi les consignes: je leur avais remis le déguisement de ma Biscotte dans un petit sac avec son prénom dessus.
Le soir je me suis ruée à la crèche, trop pressée de voir les bébés déguisés. Ils étaient mignons comme tout, tous tout bien déguisés..... TOUS?.... NON! PAS la Biscotte...... grumphhhhh
Quand j'ai demandé pourquoi, la puéricultrice était un peu gênée.... En fait la Biscotte avait fait une grosse sieste, puis ils avaient enchainé en lui donnant sa compote, et ils n'avaient plus pensé au déguisement....
Pourtant il y avait quand même des détails pour le leur rappeler... genre TOUS les autres bébés déguisés.
Fail#3

L'année suivante, 5ème Carnaval de la Loupiotte et 2ème de la Biscotte. Tout s'est bien passé. L'une était déguisée en indienne, l'autre en fraise (ouf elle rentrait encore dedans).

L'an dernier, déménagement, changement d'école, mais pas de crèche.
Et dans cette école, les maternelles fêtent carnaval en grand: avec un défilé dans les rues du village.
Ma Loupiotte était donc en grande section. Pour son 6ème Carnaval, elle avait choisi de remettre son déguisement d'indienne. Je l'ai toute bien coiffée, toute bien maquillée. Mais ce matin-là il a plu averse. Le déluge. Pas de défilé. Mais les enfants se sont quand même amusés.
Fail#3.5

Quant à ma Biscotte pour son 3ème Carnaval, toujours à la crèche, je lui avais acheté un déguisement de poussin. C'était une sorte de grosse tunique rembourrée qui donnait une forme d'oeuf et une sorte de cagoule avec un bec de canard (dit comme ça, ça paraît pas terrible, mais c'était franchement mignon). J'avais complété la tenue avec un legging et un pull jaunes clairs.
J'ai récupéré la Biscotte portant la tunique mais pas la cagoule. Et sur toutes les photos elle n'a pas l cagoule (celle-ci était en fait restée au fond du sac).
La Biscotte n'était donc pas déguisée en mignon petit poussin. Mais en oeuf...
Fail#4

Cette année, ma Loupiotte est au CP. Pas de carnaval pour elle donc.
Ma Biscotte est en petite section. La semaine dernière on a reçu le mot prévenant que les enfants de maternelle fêteraient carnaval vendredi 6 février.
Je lui ai commandé un beau costume de Petit Chaperon Rouge. Je suis allée récupérer chez mes parents mon petit panier en osier. J'ai acheté un joli torchon rouge et blanc pour le mettre dedans. Et alors que je m'apprêtais à customiser un petit pot de beurre, qu'est-ce que j'apprends????
La maîtresse est malade, elle est remplacée jeudi MAIS PAS vendredi.
Pas de mîtresse, pas classe, pas carnaval.
Fail#5

MALEDICTION je vous dis!!!

Au fait je vous ai dit que la varicelle, ma Biscotte l'avait le jour où Saint-Nicolas est venu dans sa classe???




mercredi 4 février 2015

Celle qui y mettait tout son coeur...

Lundi quand mon mari est allé chercher la Loupiotte au périscolaire, celle-ci affichait une triste mine. Elle s’est d’ailleurs mise à pleurer quand il lui a demandé ce qui n’allait pas.
L’animatrice a alors expliqué qu’apparemment, au cours d’un jeu, un grand de CM2 s’était moqué de ma Loupiotte et qu’elle en avait été très affectée.

Dans la voiture le papa a essayé d’en savoir plus.
Mais n’a pas réussi.

A la maison il a retenté.
Mais n’a pas réussi.

Avant de partir à mon cours de zumba j’ai essayé à mon tour.
Mais je n’ai pas réussi.

Quand je suis rentrée le papa m’a dit qu’au moment de la coucher la Loupiotte avait enfin craché le morceau.

Au périscolaire, donc, ils avaient joué aux mimes.
Ma Loupiotte devait mimer un jaguar. Et le grand s’est moqué d’elle.
Elle n’a pas compris pourquoi, car elle trouvait qu’elle l’avait bien mimé.

source


Elle a d’ailleurs montré à son papa, comment elle s’y était prise.
Et effectivement elle y avait mis tout son cœur, toutes ses tripes. Montrant les crocs, rugissant,… On aurait même dit une lionne très très énervée.

Et donc le copain a rigolé parce que ma loupiotte était à fond dans son mime.


A fond dedans je vous dis… un peu comme… comme…. Oui voilà comme ça:




Ca c’est le problème de la candeur des enfants de CP qui s’appliquent encore à faire du mieux possible, sans penser à mal!!!

Alors le papa de la Loupiotte lui a dit qu'elle avait très bien mimé le jaguar.
Il lui a expliqué aussi que si le grand de CM2 avait ri, ce n'était pas forcément pour se moquer, mais parce que quelqu'un qui imite un animal c'est rigolo.

Et qu'on demande parfois à de grands comédiens d'imiter des animaux, que c'est leur travail et qu'ils doivent le faire au mieux.
Et qu'en les regardant faire, on rigole, parce que c'est rigolo, et non parce qu'on se moque. Au contraire!

Et il a eu cette idée géniale de lui montrer cette vidéo ;-)




lundi 2 février 2015

Ces expressions que je n’ai jamais voulu utiliser pour parler à mes enfants


source



Ton père dit n’importe quoi / ton père est un idiot
Même si parfois je le pense s’il y a bien évidemment des sujets sur lesquels mon mari et moi ne sommes pas d’accord, même si parfois nous n’avons pas le même avis sur une situation concernant nos enfants, nous faisons en sorte de ne pas discréditer l’autre parent devant eux.

Tu n’es vraiment pas doué
Des petites phrases telles que celle-ci, qui peuvent paraitre anodines pour celui qui les dit, peuvent créer un réel manque de confiance en soi. Je préfère expliquer à mon enfant pourquoi il ne s’y prend pas comme il faut et décortiquer avec lui la façon de faire, plutôt que de lui asséner cette sentence qu’il risque de prendre à cœur.
De plus il ne faut pas oublier que les enfants sont en phase d’apprentissage, de découverte et que ce qui nous semble évident ou facile ne l’est pas encore pour eux.
Si ça fait 20 fois qu’il renverse son bol de lait Bon Sang de Rontudju tu peux pas faire attention !!!!! c’est tout simplement qu’il apprend… Zen…..

La musique classique c’est nul / le foot c’est pour les beaufs / etc….
Je tiens particulièrement à ce que mes enfants développent leurs propres passions et trouvent eux-mêmes les centres d’intérêt qui les attirent. Tous les goûts sont dans la nature et c’est valable au sein d’une même famille. Je me souviens que ma mère avait toujours tendance à m’imposer ses goûts comme une vérité, pas facile ensuite de faire le tri entre ce que j’aimais vraiment et ce pour quoi j’avais été conditionnée.  Bien sûr les enfants sont souvent influencés par leurs parents, mais l’important est de laisser les portes ouvertes vers les initiatives et qu’ils se fassent leur idée.
(mais s’ils pouvaient se passionner pour une activité pas chère, pas bruyante, pas contraignante ça serait le pied, hein….)

N’oublie pas ton doudou pour te protéger des cauchemars !! (ou des monstres)
Un doudou c’est rassurant, c’est une présence qui permet de faire le lien avec son petit cocon. Mais il ne faut pas que l’enfant pense que sa sécurité repose dessus. (sinon bonjour l’angoisse).

La guerre ça n’existe plus

C’est ce que j’aimerais dire à mes enfants, mais malheureusement c’est faux. De plus en entendant des bribes par ci, par là, ils risquent de s’imaginer et d’amplifier les infos. J’essaie donc de leur expliquer l’actualité avec leurs mots tout en faisant en sorte de ne pas les effrayer. ( Sinon il faut sortir un doudou de compét pour les rassurer la nuit… oups….)

Article rédigé pour So Busy Girls