lundi 2 février 2015

Ces expressions que je n’ai jamais voulu utiliser pour parler à mes enfants


source



Ton père dit n’importe quoi / ton père est un idiot
Même si parfois je le pense s’il y a bien évidemment des sujets sur lesquels mon mari et moi ne sommes pas d’accord, même si parfois nous n’avons pas le même avis sur une situation concernant nos enfants, nous faisons en sorte de ne pas discréditer l’autre parent devant eux.

Tu n’es vraiment pas doué
Des petites phrases telles que celle-ci, qui peuvent paraitre anodines pour celui qui les dit, peuvent créer un réel manque de confiance en soi. Je préfère expliquer à mon enfant pourquoi il ne s’y prend pas comme il faut et décortiquer avec lui la façon de faire, plutôt que de lui asséner cette sentence qu’il risque de prendre à cœur.
De plus il ne faut pas oublier que les enfants sont en phase d’apprentissage, de découverte et que ce qui nous semble évident ou facile ne l’est pas encore pour eux.
Si ça fait 20 fois qu’il renverse son bol de lait Bon Sang de Rontudju tu peux pas faire attention !!!!! c’est tout simplement qu’il apprend… Zen…..

La musique classique c’est nul / le foot c’est pour les beaufs / etc….
Je tiens particulièrement à ce que mes enfants développent leurs propres passions et trouvent eux-mêmes les centres d’intérêt qui les attirent. Tous les goûts sont dans la nature et c’est valable au sein d’une même famille. Je me souviens que ma mère avait toujours tendance à m’imposer ses goûts comme une vérité, pas facile ensuite de faire le tri entre ce que j’aimais vraiment et ce pour quoi j’avais été conditionnée.  Bien sûr les enfants sont souvent influencés par leurs parents, mais l’important est de laisser les portes ouvertes vers les initiatives et qu’ils se fassent leur idée.
(mais s’ils pouvaient se passionner pour une activité pas chère, pas bruyante, pas contraignante ça serait le pied, hein….)

N’oublie pas ton doudou pour te protéger des cauchemars !! (ou des monstres)
Un doudou c’est rassurant, c’est une présence qui permet de faire le lien avec son petit cocon. Mais il ne faut pas que l’enfant pense que sa sécurité repose dessus. (sinon bonjour l’angoisse).

La guerre ça n’existe plus

C’est ce que j’aimerais dire à mes enfants, mais malheureusement c’est faux. De plus en entendant des bribes par ci, par là, ils risquent de s’imaginer et d’amplifier les infos. J’essaie donc de leur expliquer l’actualité avec leurs mots tout en faisant en sorte de ne pas les effrayer. ( Sinon il faut sortir un doudou de compét pour les rassurer la nuit… oups….)

Article rédigé pour So Busy Girls

5 commentaires:

  1. Tu as tellement raison!
    mais j'avoue qu'il m'arrive d'échapper une de ces petites phrases "interdites" parfois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça arrive bien sûr, mais on peut toujours rattraper le coup ;-)

      Supprimer
  2. bonjour, oui je suis d'accord ce "Tu n’es vraiment pas doué" est terrifiant et dangereux. Je crois que élever un enfant, c'est aussi lui éviter tous ces clichés, les idées reçues et toutes faites. Une phrase que j'ai toujours évité c'est le "mais non, tu n'as pas mal " ou " tu n'es pas triste" ou autre chose.. cela empêche l'enfant de se poser lui-même la question sur ce qu'il ressent. Et le très abominable " tu ne pleurs pas! " et l'ajout tout aussi terrible: "tu n'es pas une fille ". être parent, cela ne s'improvise pas ;-) Pour rassurer, nous sommes tous parfaitement imparfaits et nos enfants nous aiment ainsi ;-)

    RépondreSupprimer