mardi 5 mai 2015

Cette amie qui me donne des ailes

J’ai déjà parlé, à plusieurs reprises (faut dire qu’il y a beaucoup de choses à dire), de ma bande de copains bras cassés.
Aujourd’hui c’est d’une autre copine dont je souhaitais vous parler : Miss Catastrophe.

Miss Catastrophe c’est un cataclysme à elle toute seule, une révolution, un volcan en éruption permanente, une pagaille ambulante. La reine des gaffes.
Mais c’est surtout une nana pleine d’énergie positive, un moulin à paroles et à idées, une machine que rien n’arrête, qui retourne sa maladresse pour en faire un tremplin d’ingéniosité.

Elle en a rien à secouer des codes, d’être à la mode, du qu’en-dira-t’on.

Elle suit ses envies.
Toujours surprenante. Toujours là où on ne l’attend pas. Et puis tout devient évident. Evidemment qu’elle devait être là, évidemment qu’elle devait faire ça.

Miss Catastrophe c’est la nana qui a vécu 100 vies. En France. A l’étranger. Dans un hameau de 30 habitants. Dans une mégapole. Dans une ferme SANS salle de bain.

Qui a vécu 8 ans avec un homme et puis qui s’est mariée avec un autre au bout d’1.5 an.

Miss Catastrophe c’est un poème à elle toute seule.

Ceux qui me disent que je ne fais rien comme tout le monde ne connaissent pas Miss Catastrophe.

Source



Mais surtout pour miss Catastrophe rien n’est impossible.


Plus de sous pour emmener les enfants en vacances ? Elle sort la toile de tente et toute la famille campe dans le jardin pendant 3 nuits.

Elle se fait virer de son boulot d’ingénieur ? 4 semaines plus tard la voilà enseignante.

Elle a envie de faire à nouveau un peu de sport ? Pouf elle passe le 3ème dan de ceinture noire de judo.

Ses enfants ont une petite maison de jardin mais rêvent d’une cabane dans les arbres ? Elle récupère une palette, achète des plots en bois, une petite poulie, mesure, coupe, scie, ponce, cloue… et hop voilà la petite maison qui se retrouve sur pilotis, à 1 mètre du sol, juste à côté du lilas en fleurs.


Miss Catastrophe c’est ma bouffée d’oxygène.

Quand j’ai passé un peu de temps avec elle, je repars gonflée à bloc.
Avec cette conviction que pour moi aussi tout est possible....

2 commentaires:

  1. On devrait tous avoir une miss catastrophe à nos côtés !!!

    RépondreSupprimer