vendredi 31 juillet 2015

La chambre de ma Loupiotte

Nous avons profité des 3 jours qu'elle a passés chez sa mamie, pour réaménager la chambre de notre Loupiotte.

Elle a un lit évolutif qui était encore en longueur 140 cm, nous l'avons mis en longueur 190 cm.
Et pour ça nous avons dû le changer de place, et par conséquent déplacer également ses 2 armoires.

L'occasion de nettoyer sa chambre de fond en comble. D'autant plus que la Loupiotte est une adepte des coins cachettes et qu'elle conserve beaucoup de choses. Par exemple c'est très important pour elle, et ce depuis toute petite, de conserver un morceau du tronc de chacun de nos sapins de Noël (qu'elle planque ensuite sous son lit).

Voici quelques photos de sa chambre en nouvelle version. Et vous verrez que j'ai trouvé UNE parure de lit sur les quatre que je cherchais...


















Matriochka chinées
Poupée d'Afrique du Sud
Papillons lillipinso et homemade
Linge de lit Zodio
Edredon Fly
Lit évolutif Vert Baudet
Rideaux Bouchara
Tringles à rideaux Castorama
Armoires Ikea
Petits cadres Jacadi

lundi 27 juillet 2015

Ma liste d'articles de puericulture inutiles ou peu utiles

Les futurs parents se retrouvent noyer dans la grande mare des articles de puériculture.
Il en existe des tonnes. Tout ce dont on peut avoir besoin, mais aussi dont on n’a pas besoin, a dû être inventé.

Jeune maman je me suis penchée sur ce qui était vraiment utile et ce pour plusieurs raisons :

1/ au moment de mes grossesses nous vivions encore dans notre petit appartement (sans garage)

2/ nous ne sommes pas crésus

3/ j’essaie de ne pas tomber dans la surconsommation



Source


Alors voici quelques pistes pour y voir plus clair dans la jungle de la puériculture et pour faire des économies :

* la nacelle. J’en ai déjà parlé ici. La nacelle est encombrante, ne dure que quelques mois et en voiture elle est interdite dans de nombreux pays. De plus ce n’est pas donné.
Nous n’en avons pas acheté, sans le moindre regret !

*la baignoire et l’anneau de bain. Nos filles ont pris leur bain dans le lavabo. Ça ne coûte rien et mon dos me dit merci. Dans l’appart nous avions une baignoire, mais quand elles ont été trop grandes pour le lavabo, elles ont plutôt pris des douches que des bains. Le bain c’était plutôt pour leur faire plaisir.
J’ai acheté récemment une petite baignoire pliante, toujours pour leur faire plaisir, parce que notre maison est encore en travaux et que seule la salle d’eau est faite et que cette petite baignoire était en promo et peu encombrante.

*la table à langer. Nous avons simplement acheté un matelas que nous avons posé sur la machine à laver.
Quand nous avons déménagé la machine à laver s’est retrouvée dans la buanderie. J’ai continué à utiliser le matelas à langer en le posant sur le tapis de la salle de bain. (Article plus approfondi ici)

*la chaise haute. La Loupiotte n’en a jamais eue (voir ici). Pendant longtemps elle a mangé assise dans son transat dont on pouvait bien redresser le dossier. Ensuite nous avons utilisé un petit fauteuil clipsable à la table que ma belle-sœur nous avait donné.
Ce n’est que pour la Biscotte que nous avons investi dans une chaise haute évolutive : le fauteuil clipsable avait rendu l’âme et nous avions plus de place. Après avoir passé des heures sur le net à chercher, me renseigner, comparer j’ai choisi une GEUTHER. Mauvais choix, je reviendrai sur le sujet une autre fois, mais finalement on a été moins embêté avec le vieux siège clipsable que cette chaise haute flambant neuf.

*la poubelle spéciale couches. autant utiliser une poubelle normale (voir ici)…

*le support à sécher les biberons. à l’époque nous n’avions pas de place dans notre cuisine, la question ne s’est donc pas posée. Mais maintenant que j’ai une cuisine de 20m², je persiste je n’aurais jamais acheté ce truc archi-laid et dont on peut facilement se passer.

*l’humidificateur d’air. je le vois régulièrement sur les listes de naissance. Attention avant de vous précipiter pour en acheter un, nous avons écouté les conseils de notre pédiatre et nous avons bien fait (ici).

Et vous quels sont les articles de puériculture dont vous auriez pu vous passer ?

mercredi 22 juillet 2015

Le prix du danger


Je suis une flippée de la sécurité. 
J’ai banni la nacelle pour transporter nos enfants et ai étudié des jours durant les caractéristiques des sièges-auto. 
Il n’y a pas plus anxiogène pour moi que de perdre mes filles de mon champ de vision quand nous sommes ailleurs que chez nous. 
Dès que nous allons quelque part je leur liste les consignes de sécurité. 

Je sais que malgré toute ma vigilance nous ne sommes pas à l’abri d’un accident, d’une blessure, d’un jour pas fait comme un autre, d’un « pas de chance ». 
Je tente tant bien que mal de leur faire comprendre les dangers, sans les rendre trouillardes ou phobiques. J’espère y parvenir. 
Je sais que si je suis aussi flippée c’est parce que ma famille c’est un peu les Kennedy (sans le pouvoir et l’argent) 

Vous pensez que je suis dans l’extrême ? Vous ne connaissez pas mes parents. 
Quand ils sortent la petite piscine gonflable pour mes filles, ils la remplissent d’environ 5 cm d’eau MAXIMUM. (par contre les goinfrer de sucre et de malbouffe ça ne les dérange pas trop) 

Mon mari est beaucoup moins stressé que moi sur le sujet, mais est très vigilant lui aussi.  
Par contre sa famille l’est beaucoup moins. 

Et là, ça devient un réel problème pour moi. 


Mes beaux-parents ont dans leur jardin  un petit bassin avec des poissons. Quand mon neveu était petit, j’étais une nullipare de 23 ans, mais j’étais effarée de voir que mon beau-père ne comptait pas du tout sécuriser ce bassin (alors que ma belle-mère voulait qu’il le fasse)
Il a fini par le faire cet été. 
Donc 14 ans plus tard. 
Maintenant que le plus jeune de ses petits-enfants (la Biscotte) a 4 ans.  
Prise de conscience tardive ? Noonnn. Pas du tout. 
Il a sécurisé le bassin parce qu’il en avait marre que ses poissons se fassent bouffer par un héron. 
Mettre en sécurité les carpes koi : oui. Les petits-enfants : pas la peine. 


Belle-maman est du genre à stresser pour tout et n’importe quoi. (quand un de nous a un rhume, 3 semaines après elle demande encore si ça va mieux), mais elle est très tête en l’air et ne se rend pas compte qu’elle crée elle-même des situations à risques. 

Il y a 4 ans, chez eux, j’ai cru péter un plomb.  Ma loupiotte et sa cousine avaient 2.5 ans et venaient de passer 45 minutes assises sur le canapé à dessiner. Quand je m’y suis assise à mon tour, mon regard a été attiré par un truc qui se trouvait sur le canapé et qui ressemblait à une moitié de sucrette : un cachet pour le cœur. 
Quand je l' ai montré à belle-maman, elle a simplement dit « j’ai dû le faire tomber ce matin quand je l’ai cassé en 2 ». 
Mon sang s’est glacé à l’idée que ce cachet était resté à côté des 2 puces et que l’une des deux aurait pu l’avaler pensant manger un bonbon. 
A la place de belle-maman je m’en serais vraiment voulu de leur avoir fait courir ce risque, j’avais l’impression que ce n’était pas son cas. 

La crainte du bassin non sécurisé à laquelle s’est ajoutée l’histoire du cachet pour le cœur ont fait que nous avons mis du temps à laisser la Loupiotte 2-3 jours seule chez ses grands-parents. 

Ce n’est qu’à l’âge de 5 ans qu’elle y est allée passer 3 jours. 
A son retour j’ai à nouveau failli hurler :  
la Loupiotte nous a confié que sa tata l’avait transportée en voiture une fois sans l’avoir attachée (« parce qu’on ne va pas loin ») 
et une seconde fois en l’attachant avec sa fille avec la même ceinture de sécurité (« parce que l’autre ceinture bloquait ») (et là elles ont fait 15 bornes sur une route départementale). 
Là où j’étais encore plus furax (et mon mari aussi) c’est que ma belle-sœur a laissé penser que c’était la Loupiotte qui mentait, avant d’avouer à demi-mots qu’effectivement ça s’était bien passé ainsi. 

J’ai encore cette histoire en travers de la gorge. C’est bien beau de couvrir ses nièces de cadeaux en veux-tu en voilà, je préfère largement qu’elle les promène en toute sécurité. 
Je ne pense pas demander quelque chose d’incroyable, non ? 
Mais parait que c’est nous qui faisons toute une histoire de pas grand-chose… 


La semaine dernière la Loupiotte et la Biscotte ont passé 3 jours chez mes beaux-parents. Il y a des gamins qui passent des semaines entières, là on parle bien de 3 jours. 
Ca leur faisait super plaisir et à ma belle-mère aussi. 
Sur le trajet, nous leur avons, une nouvelle fois,  récité la liste des consignes de sécurité. Et nous avons abordé l’histoire du cachet pour le cœur. La consigne étant « vous ne mettez rien à la bouche de ce que vous trouvez, même sur une table. Vous pouvez penser que c’est un bonbon, mais c’est peut-être un médicament. » 

Nous les avons récupérées mercredi soir. 
2 jours plus tard mes filles m’ont dit qu’elles avaient quelque chose à me raconter. C’est la Biscotte qui s’est lancée : 
« on était dans le salon et on a vu quelque chose de blanc et rond sur la table, c’était tout petit » 
« alors on a appelé Mamie » 
« oui on a dit « Mamiiiiiiie  vient voir » et elle est venue» 
« on lui a demandé ce que c’était et Mamie a dit « oups ! c’est mon médicament, j'avais pas vu qi'il était tombé» » 

Sur le coup j’avoue, j’ai eu un doute. 2 fois la même situation, c’était un peu gros quand même… Mais le fait que les 2 racontent la même version de l’histoire, qu’elles ont répété plus tard à leur papa, ainsi que le fait que la Biscotte ne maîtrise pas (encore) les ficelles d’un mensonge plausible nous ont convaincus qu’elles disaient vrai. 

Mon mari a donc appelé sa mère pour en parler.  
L’histoire était bien vraie … 
« Ca peut arriver à tout le monde » lui a-t-elle dit. 
Non. 
Que ça se produise une fois, je veux bien comprendre. Mais deux fois, surtout que nous n’y allons pas si souvent que ça, c’est énorme… Mon frère est gavé de médicaments depuis tout petit (Kennedy life) et je n'ai JAMAIS vu un cachet traîner chez mes parents, même quand j'étais enfant ou ado et que j'habitais sous leur toit.

Donc maintenant j’hésite à laisser à nouveau nos enfants passer quelques jours chez mes beaux-parents. 
Mes filles adorent y aller et je ne veux pas les priver de ces moments d’enfance. 
Belle-maman est adorable et est toute heureuse de les avoir un peu. 
Mais franchement je flippe trop....

mercredi 15 juillet 2015

Les Tutos de la Loupiotte: le porte-bijoux

Dimanche soir alors qu'on réaménageait sa chambre, nous avons pu admirer une nouvelle fois toute la créativité qui anime notre Loupiotte.
Oui la Loupiotte est une créative. Une vraie de vraie. Une fillette dont l'imagination foisonne et qui ne peut s'empêcher, depuis toute petite, d'inventer, embellir, détourner.

Enfin quand je dis "embellir" je me comprends.

Disons qu'elle ne peut pas laisser les choses telles qu'elles sont, il FAUT les améliorer.



Bref.

Donc dimanche, alors qu'on déplaçait son lit, nous avons découvert un magnifique porte-bijoux made by Loupiotte collé à l'arrière de la tête de lit.

Si jamais l'envie de fabriquer le même vous titillait, voici le tuto pour le réaliser:

Il vous faut:

  • une planche de gommettes quelconques
  • une feuille
  • un support (ici une tête de lit)


Prenez une planche de gommettes. Enlevez toutes les gommettes de celle-ci et collez-les sur une feuille. Vous pouvez en faire quelque chose d'artistique ou pas.
Une fois que toutes les gommettes sont collées, enlevez délicatement la pellicule qui se trouve sur le planche de gommettes et qui entourait celles-ci.
Pliez cette pellicule en deux, côté non collant sur côté non collant.
Appliquez la moitié inférieure de la pellicule sur le support (la tête de lit donc). Appuyez bien pour être sûr que ça adhère parfaitement.
Laissez pendouiller l'autre moitié.
Voilà il ne vous reste plus qu'à accrocher les bijoux en les passant de chaque côté des trous laissés par les gommettes.

So cute!

Bon quand j'ai demandé à mon mari d'où elle pouvait bien avoir ces idées, il m'a regardé, l'air surpris, en me disant "ben elle a voulu faire comme toi, évidemment!"

Il parlait de ça:


Prochain tuto: la boîte à lunettes XXXXL




vendredi 10 juillet 2015

Concours d'été avec Cien (cadeaux à gagner)

La météo se prête à ce que je vous parle de ma dernière découverte cosmétique: la gamme de produits solaires Cien Sun en vente dans les magasins Lidl.




L'éventail de produits proposés est intéressant et complet puisqu'on y retrouve aussi bien une crème solaire classique SPF10, qu'un spray SPF50 pour enfants (disponible aussi en crème), une crème solaire anti-âges SPF 25, une lotion après-soleil,...
Pour des prix très très abordables puisqu'ils s'étendent de 2.79€ à 6.79€.

Très bon point puisque peu importe les revenus TOUT LE MONDE doit pouvoir se protéger du soleil comme il faut.

De plus ces produits sont sans paraben et sans parfum et conçus en partenariat avec un laboratoire référent dans la protection solaire. Et ils sont résistants à l'eau.

Chez nous nous testons depuis quelques semaines le spray solaire transparent SPF20 et le spray enfants SPF50. Je peux donc vous en faire un retour.





Et bien nous sommes très satisfaits de ces produits. Depuis juin je n'ai utilisé que ce produit pour mes filles, qui ont la peau très pâle) et aucun coup de soleil n'est à déplorer.
J'en tartine la grande le matin avant de partir au centre aéré et j'en conclue que le spray reste efficace de nombreuses heures, puisque malgré les expositions au soleil (même si je sais que les animateurs y font attention, les enfants ne peuvent pas toujours être à l'ombre), la transpiration, le sable,.... elle n'a pas la moindre trace de coups de soleil.

Nous avons déjà trimbalé le spray en toute quiétude, puisqu'on peut verrouiller la gâchette pour éviter qu'il ne se vide dans le sac.

Le seul bémol, c'est le système d'aspersion qui est un peu difficile à réguler. Il fut choper la technique pour ne pas en mettre partout.


Le mien je l'utilise notamment sur le visage et idem: pas de coup de soleil.


Nous avons trimbalé le spray en toute quiétude, puisqu'on peut verrouiller la gâchette pour éviter qu'il ne se vide dans le sac.

Le seul bémol, c'est le système d'aspersion qui est un peu difficile à réguler. Il fut choper la technique pour ne pas en mettre partout.

Bref des produits très satisfaisants pour un prix très avantageux.


***
CONCOURS

J'ai l'occasion d'offrir à un lecteur un lot de produits Cien Sun composé d'une crème SPF10 (ou SPF20) et d'une crème SPF50. (jeu réservé à la France Métropolitaine)

Pour cela il suffit de laisser un commentaire en disant que vous souhaitez participer.
Si vous relayez le concours sur les réseaux sociaux, vous bénéficierez d'une chance supplémentaire ;-)
Le concours prendra fin mardi 14 juillet à 18h. 

Le gagnant sera désigné par un tirage au sort réalisé sur randomizer.

Bonne chance!!



*** EDIT***

Le tirage au sort via Random a été effectué, le gagnant est
Jean-Claude PGL
Bravo!!!
Merci de m'envoyer tes coordonnées par mail (voir colonne de droite) et de me pérciser si tu préfères la crème SPF10 ou SPF20 en plus de la SPF50.
Merci à tous pour votre participation et vos relais :-)

mercredi 8 juillet 2015

Papa Poule

Quand j’étais petite je regardais cette série. Et j’aimais bien.



Je n’avais pas de papa poule, moi. Juste un papa, pas trop présent et de toute façon quasi toujours de mauvaise humeur.

J’aimais bien les papas poules de mes copines. Quand j’allais chez elles j’essayais de m’imprégner de cette atmosphère pour en ramener un peu chez moi.


Quand je me projetais dans ma vie d’adulte, je m’imaginais avec un mari et des enfants. Mon mari je le voyais grand, beau, brun et gentil Glenn Médeiros, mais je ne me souviens plus si je l’imaginais papa poule.


Et puis je l’ai rencontré lui.
Nous avons vécu 8 ans ensemble avant d’avoir un bébé. Je pensais bien le connaître, mais  finalement il m’a surprise.
Je l’imaginais en papa attentionné et aimant, ce qui est le cas. Mais je l’ai découvert en papa poule puissance 10.





Même si changer les couches, donner le bain et aller aux RDV chez le pédiatre ça n’a jamais été son truc (le mien non plus, notez bien, mais fallait bien quelqu’un qui s’y colle) il a tout de suite pris son rôle de papa à cœur.


Il passe du temps à s’occuper de ses filles, aime leur faire découvrir plein de choses. Il prépare leur petit-déjeuner, soigne leurs bobos, leur fait la morale, joue avec elles, jardine avec elles, leur apporte des petites surprises en rentrant des courses, leur enregistre les beaux dessins animés pour les regarder avec elles, est à l’affût des sorties cinéma qui pourraient leur plaire, les emmène à l’école, leur apprend à faire du vélo, les intéresse à la culture, leur raconte des blagues. 

Et même si parfois en tant que mari je changerais bien quelques petites choses chez lui, en tant que papa je ne changerais rien!


mardi 7 juillet 2015

Les mamies en virée

On a de la chance: ma mère et ma belle-mère s'entendent comme larrons en foire.
Même que parfois c'est belle-maman qui me donne des nouvelles de mes parents.

Ma mère c'est tout un poème (lourdingue le poème).
Ma belle-mère également (mon mari dirait lourdingue aussi, moi je dirais simplement que c'est un autre registre).

Il y a quelques années, alors que j'étais enceinte de la Loupiotte, on les avait emmenées toutes les deux pour une virée parisienne. (Belle-maman se lamentait de ne pas connaître Paris).
Étrangement alors qu'elles étaient enchantées de cette journée, dans le même temps, lui et moi, nous nous jurions de ne JAMAIS recommencer.

Depuis elles ont donc pris leur envol et se débrouillent toutes seules pour se concocter chaque année une virée parisienne toutes les deux.
Enfin presque. 
Faut quand même que je leur réserve le TGV et l'hôtel, que je me renseigne sur les horaires de ce qu'elles veulent voir, et que mon père les dépose et vienne les rechercher à la gare.



Mais cette année marque un grand changement: ma mère a un téléphone portable (qu'elle a dû utiliser 2 fois en 6 mois).
Belle-maman, elle, en a déjà un (qu'elle a dû utiliser 2 fois en 4 ans).

Elles partent demain matin et ce soir (belle-maman dort chez mes parents pour partir tôt) elles se félicitaient toutes les deux d'avoir chacune un portable.

Ma mère "C'est pratique, comme ça si l'une de nous se perd, elle pourra appeler l'autre"
Ma belle-mère "Oui c'est plus rassurant"
Mon mari "Et chacune a le numéro de l'autre au moins?"
Ma mère "Heu.....Ah ben non je ne l'ai pas..."
Ma belle-mère "Heu.... Ah ben non, moi non plus"

Un sketch.... (espérons que leurs portables soient chargés...)

mercredi 1 juillet 2015

Cette petite fille qui m'inquiète et cette petite fille qui me déçoit

Je la vois cette petite fille, quand j'accompagne ma Loupiotte jusque l'école.
Elle reste devant la grille, à côté de sa maman, à attendre que la cloche retentisse pour entrer dans la cour.
A attendre le dernier moment, pour se jeter dans l'arène.
Je la vois inquiète, silencieuse, devant cette grille, alors que tous les autres enfants sont derrière à courir, rire, jouer, bavarder.

Quand sa maman lui dit d'y aller, elle y va, marchant tout droit, sans regarder les autres, passant à côté des groupes de copains qui ne la calculent pas. Et elle va tout au fond de la cour. Seule.

C'est Marina. Elle a 7.5 ans. Elle est dans la classe de ma Loupiotte.

Et elle me fend le coeur.




Les enfants se moquent d'elle. Ils l'embêtent. Au mieux, ils l'ignorent. Ma Loupiotte l'ignore.

J'ai déjà essayé d'en parler avec ma fille. De lui dire de faire un pas vers elle. De la convaincre qu'un petit mot gentil rendrait la récré de Marina moins difficile à supporter.
"Mais maman, elle joue PARFOIS avec une autre petite fille".

Aujourd'hui, alors que je regardais la photo de classe, ma fille s'est empressée de me dire, sur un ton que je ne lui connaissais pas, que Marina gâche la photo parce qu'elle ne sourit pas.

Des mots venant d'une petite peste de la classe de ma Loupiotte et que celle-ci répète sans réfléchir.
Qu'elle répète sur un ton de petite peste.

Je lui ai dit que je ne voulais plus entendre de tels propos. Son papa lui a expliqué que Marina n'avait sans doute aucune envie de sourire étant donné que sur cette photo elle est entourée d'enfants qui ne veulent pas l'avoir pour amie.
Nous avons tenté de lui faire comprendre, elle qui adore Cendrillon, qu'avec ce comportement elle se trouvait plutôt du côté de Javotte et Anastasie. Et que dans l'histoire du Bossu de Notre-Dame elle serait l'un de ces villageois qui suivent, sans réfléchir, ceux qui se moquent de Quasimodo, tandis qu'Esméralda devient son amie.

"mais c'est pas ma faute si Marina n'a pas de copine, c'est unetelle qui se moque de Marina, et unetelle autre qui la pousse".

"Oui mais toi tu suis bêtement. Tu n'as rien à reprocher à Marina. Elle est gentille, calme, polie. Tu ne joues pas avec elle, pour la seule raison que les autres ne veulent pas jouer avec elle. Donc c'est de ta faute aussi."

Elle a fait mine de réfléchir, mais je sais bien que ça ne l'atteint pas plus que ça. Je ne peux pas la forcer non plus, ça ne rimerait à rien.

Je ne sais pas ce qui me déçoit le plus?
Que ma Loupiotte soit insensible au cas de cette petite fille?
Que je n'arrive pas à lui faire comprendre que Marina vit un enfer, alors que l'enfance doit être la plus douce possible?
De me rendre compte que j'ai sans doute idéalisé ma fille sur ce point, pensant qu'elle aurait un bon comportement?
De me dire que sur ce coup-là, ma Loupiotte, à l'aise dans ses baskets, est un petit mouton de panurge?
Qu'elle ne prenne pas la peine de réfléchir pour se faire sa propre opinion sur le sujet, recrachant les propos de la peste de la classe?

Je me sens démunie....