mardi 6 octobre 2015

Profiter de ces moments tant que j'y ai droit...



Je laisse ma Loupiotte à l’angle de la cour de récréation et je la regarde marcher jusqu’au portail, ses envies d’indépendance satisfaites par ces quelques mètres parcourus seule.
Biscotte à la main je continue jusque la cour de l’école maternelle, mitoyenne à celle des primaires.

« Maman !! Biscotte !! ».

Nous n’avons pas eu le temps d’arriver jusqu’au bâtiment que ma Loupiotte nous a rejoint de son côté du grillage pour nous faire coucou. Puis elle repart jouer avec ses copines.

J’entre dans la partie « maternelle » du bâtiment, j’aide ma Biscotte à accrocher son manteau, et l’accompagne devant la porte de sa classe. J’ai à peine le temps de lui faire un bisou qu’elle file déjà retrouver ses copains.

Je sors du bâtiment, traverse la cour de la maternelle, longe un peu la grille de la cour des primaires.

« Maman !! »

Ma Loupiotte me guettait et s’est avancée jusque la grille. Elle se hisse sur la pointe des pieds, je me penche par-dessus la grille pour lui faire un dernier bisou avant de partir.

Des envies d’indépendance qui s’immiscent, qui la chatouillent, qui me pincent le cœur. Mais encore l’envie d’être notre petite fille.

Ces matins-là, quand elle parcourt seule, toute fière, les quelques mètres jusqu’au portail de l'école, ce n’est pas seulement ma fille que je regarde s’éloigner, c’est son enfance.
Alors quand elle revient pour ce dernier bisou par-dessus la grille je savoure pleinement ce moment qui n’existera bientôt peut-être plus.

Source


4 commentaires:

  1. Il faut profiter de ces instants tant que cela est encore possible, j'y pense souvent moi aussi en ce moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus quand c'est la période des anniversaires c'est encore pire!!

      Supprimer