mercredi 23 décembre 2015

Les différentes ruses de grands-parents pour offrir encore plus de jouets

Nos enfants croulent sous les jouets. Elles sont gâtées pourries par notre entourage. Enfin surtout par leurs grands-parents. C'est du grand n'importe quoi. 
Oui je devrais me réjouir pour mes filles, je sais que beaucoup d'enfants n'ont pas cette chance. Justement je trouve ça honteux vis à vis d'eux. 
Sans compter le gâchis que cela représente, étant donné qu'elles ne peuvent pas jouer avec tout ce qu'elles ont.
Et puis ce n'est pas de cette façon que nous voulons les élever, qu'elles finissent par croire qu'il suffit d'émettre le souhait de quelque chose pour l'avoir.


Source


Nous avons essayé de l'expliquer 100 fois à nos parents, mais rien à faire. Ils ont toujours une ruse pour acheter plus. 

Les voici.

1/ La technique du "C'est juste un petit truc en plus"

Ben oui mais le problème c'est qu'à la maison on se noie sous les petits trucs.
On a des boites ENTIERES de petits trucs en plus, des petits trucs qui n'intéressent personne et qui finissent soit dans une association (si ils ont quand même un petit intérêt) soit à la poubelle (majeure partie des cas).

Vous savez ces petits cadeaux qui ne servent à rien, qui ne ressemblent à rien, qui sont cassés au bout de 2 jours tellement ils sont de mauvaises qualité et qui, la plupart du temps, ne servent qu'à nous énerver parce qu'après avoir joué 2'30 minutes avec les enfants les laissent traîner.
Bref le truc qui aura juste fait plaisir à celui qui l'a offert.


2/ La technique de celui qui n'avait pas compris.

Quand on a vu que nos parents n'écoutaient pas nos arguments et s'apprêtaient à offrir plusieurs cadeaux à la Loupiotte pour son 1er Noël nous avons dit "Un seul cadeau", sous-entendu "un seul cadeau de la part de votre couple". Mais elle en a eu 2. "Ah mais j'avais compris que c'était un cadeau par personne...." a dit ma mère.


3/ La technique d'emballer plusieurs cadeaux ensemble.

Ben oui si on emballe plusieurs jeux dans un même paquet, c'est comme s'il y avait un seul cadeau, non? NON!


4/ La technique de la corde sensible.

A Noël dernier ma Loupiotte avait commandé l'espèce de fée qui vole toute seule. On trouvait que c'était non seulement de la cochonnerie, mais aussi typiquement le cadeau avec lequel on joue 2 fois. Mais comme elle y tenait, nous l'avons laissée sur sa liste. Seulement c'était en rupture de stock dès novembre. Donc elle ne l'a pas eue. Et franchement ça ne l'a pas plus bouleversée que ça.

Et puis, en mars, alors que mes parents étaient venus garder les enfants chez nous pendant 2 heures, qui avons-nous retrouver à notre retour? 
Oui la fameuse fée, que les magasins avaient à nouveau en stock.
Nickel, exactement ce qu'on ne veut pas: un cadeau de noël comme ça en plein mois de mars sans raison.
"Oh mais elle était tellement triste de ne pas l'avoir à Noël qu'on a craqué".
Mon oeil oui! Elle n'en avait même plus parlé.
Bilan: elles y ont joué 3  fois en 1 an.


5/ La technique du "Mais ça fait pas beaucoup".

C'est en cours en ce moment. Mes beaux-parents vont offrir le jeu de société "qui est-ce?" à ma Loupiotte et une malette de docteur à ma Biscotte. OK ça fait des cadeaux à 25€ environ et alors? Ben "ça fait pas beaucoup".
WTF?
C'est bien ce qu'elles ont commandé et donc ce qu'elles souhaitent. Elles s'en moquent du prix.

"Oui mais par rapport à leurs cousins/ cousine c'est pas beaucoup".
Idem elles s'en fichent. Pour elles c'est encore le Père Noël qui leur apporte leurs cadeaux, elles ne risquent pas de se dire que leurs grands-parents sont radins ou qu'ils les aiment moins que leurs autres petits-enfants.
En plus à Noël elles vont recevoir au moins 10 cadeaux chacune, ça va elles devraient s'en remettre non?


6/ La technique du "J'essaie de faire passer en douce".

A Pâques, St-Nicolas et Cie, on risquait des overdoses de chocolat et de bonbons tellement elles en recevaient.
On avait donc proposé aux grands-parents d'offrir plutôt un livre. Résultat Pâques s'est transformé en Noël bis: des livres, des jeux (corde à sauter, ballon, cahier d'activités,...) EN PLUS de plein de chocolats.
Nous sommes donc revenus à  JUSTE des chocolats.

Et puis début décembre il y a eu St-Nicolas.
Et ma belle-mère, qui a sans doute voulu jouer à la bonne élève, a dit à mon mari qu'elle leur offrait à chacune un CD, pour éviter qu'elles n'aient trop de chocolats.
J'ai tout de suite senti le coup venir en disant à mon chéri qu'à tous les coups il y aurait du chocolat quand même. Bingo elles avaient chacune, de la part de belle-maman:
* 1 CD,
* 1 grand chocolat,
* 1 pain d'épices,
* 1 paquet de biscuits
* et 1 HORRIBLE calendrier éphéméride qui sert  rien et qui est typiquement le cadeau qui nous met à cran.  C'est moche, c'est du gâchis de papier, on va retrouver des feuillets partout, la Biscotte ne sait pas lire. Et de toutes façons ni elle ni sa soeur ne comprendraient les blagues.

HEUREUSEMENT.
Voyez sur la 2e photo comme c'est approprié pour des enfants....



Voici la 1ere page du bloc avec le petit lapin. "Maman c'est quoi le Kama Sutra????"



7/ La technique du "C'est pas pareil".

Quand ils nous disent que ça leur fait plaisir de les gâter, on leur propose dans ce cas de gâter les enfants qui n'ont rien. "Oui mais c'est pas pareil".
Ah oui c'est sûr au lieu de combler un gamin vous gâchez de l'argent en en pourrissant 2 autres qui ont déjà tout, c'est sûr c'est pas pareil. 

Pourquoi encore couvrir de cadeaux des petits filles qui le sont déjà?
Un jouet de plus ou de moins, ce n'est pas ça qui va changer leur quotidien. Alors que ça changera sûrement quelque chose pour un gamin qui n'a trois fois rien.


Enfin bref ça fait 7 ans qu'on se bat à ce sujet, je crois que la prochaine solution sera de hurler un bon coup.
Des idées?

8 commentaires:

  1. Oh j'adore!!! Merci pour ce bon moment de lecture :-)
    Bon courage lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;-) J'espère que cette année les grands-parents auront été sages!

      Supprimer
  2. Laisser faire (ça me fait bouillir aussi ce genre de situation) et trier avec tes filles... amener les jouets "en trop" à une assoc pour le noël des enfants défavorisés... Je l'ai déjà fait avec la poulette. Cela conscientise aussi les enfants, je trouve. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette année nous avons eu une grande conversation à ce sujet avec elles. Comme nous avions déjà donné des vêtements pour les migrants, j'ai repris leur exemple pour leur parler d'enfants qui n'ont rien. Ensuite je leur ai demandé de choisir chacune un jouet à donner à des enfants qui en ont besoin (j'ai ensuite rempli moi-même un sac entier de jeux). Ca a plutôt bien marché sur la petite qui, du coup, n'avait mis que 2 jouets sur sa liste au Père Noël en disant qu'elle avait assez de jouets.

      Maintenant il faut que ce soit les adultes qui prennent conscience (et pourtant ça fait 20 ans que ma mère fait du bénévolat dans des asso pour SDF,...)

      Supprimer
  3. Il reste la technique du cadeau bonus, celui qui arrive après le 25 décembre car acheté en soldes à l'hyper du coin !

    RépondreSupprimer
  4. Expliquez à vos beaux-parents la vraie raison, aussi simplement que vous l'avez expliquée ici : "ce n'est pas de cette façon que nous voulons les élever, qu'elles finissent par croire qu'il suffit d'émettre le souhait de quelque chose pour l'avoir."
    Et si vraiment ils ne comprennent pas, c'est qu'il s'agit d'un comportement qui a des racines si profondes que vous n'arriverez pas à le modifier : ces grands-parents cherchent à réparer quelque chose de leur enfance, ou à prendre une place dans la famille, quelque chose comme ça.

    Nous deux, en tant que mamies, nous sommes les premières à être horrifiées de la façon dont nos petits-enfants sont gâtés à Noël et nous ne leur offrons qu'un seul jouet.
    Mais qui sait ? Nos enfants nous trouvent peut-être radines ?


    Nous qui sommes de l'autre côté de la barrière, du côté des mamies,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire. Nous avons déjà exposé clairement cela à mes parents et ma belle-mère, à chaque fois nous pensons que le message est passé, mais non. Ils ont toujours une bonne excuse pour offrir un cadeau. Pourtant ils se rendent bien compte que ce n'est pas en fonction de ça que nos enfants les aiment.
      De plus ils disent eux-mêmes que nos enfants sont trop gâtés!

      Effectivement ma mère a vécu dans un milieu assez pauvre et a eu très peu de jouets. Mon père a grandi dans une famille un peu plus aisée, mais je ne me souviens pas qu'il me parlait de leurs jouets. Ma belle-mère est issue d'une famille plus aisée, elle n'a manqué de rien et je sais qu'elle n'achetait pas beaucoup de jouets à ses enfants.
      Nous verrons bien le verdict ce soir et demain....

      Supprimer