dimanche 4 décembre 2016

Joli livre : "La petite marchande d'allumettes"

J'ai eu la chance de recevoir une très jolie édition du conte "La petite marchande d'allumettes" d'Andersen, illustrée par la talentueuse Violette Sagols (dont vous pouvez voir le travail ici)




C'est ma grand-mère qui m'avait fait découvrir ce conte lorsque j'étais petite. Je me souviens surtout des images, où l'on ressentait ce froid pénétrant et l'indifférence qui régnait autour de la petite fille aux allumettes. Ca me révoltait.

Dans cette édition les dessins de Violette, élégants et épurés, me font retrouver ces sentiments. Toute l'injustice de cette situation se dévoile en quelques traits.


Je suis restée bouche bée devant cette image, que je trouve magnifique (tout comme celle où la petite fille "retrouve" sa grand-mère).

C'est vraiment un très beau livre. Il s'agit d'un petit format,  très facile à tenir en main pour les enfants.


Ma Loupiotte, qui a été émue par l'histoire


Ce livre, qui vient tout juste de paraître, est une belle idée cadeau et si vous souhaitez en acheter un exemplaire, vous pouvez le commander sur le site de la FNAC, Price Minister, Amazon,... et encore mieux vous pouvez passer commande auprès de votre libraire habituel.

"La petite marchande d'allumettes" Conte d'Andersen, illustré par Violette Sagols. Edition Saint Jude. (décembre 2016)

lundi 29 août 2016

des livres en audio avec Audible.fr (bon plan)

Audible.fr est une collection incroyable (plus de 200 000 références) de livres audio à télécharger.
Il y en a pour tous les goûts: jeunesse, romans classiques, méthodes de langue...
Rien de tel pour découvrir des livres si on n'aime pas ou qu'on ne peut pas lire, pour passer le temps pendant les trajets ou pour faire découvrir de belles histoires aux enfants.
J'ai eu l'occasion grâce à audible de pouvoir télécharger des livres (le choix a été très rude, tant il y a de livres de disponibles, je me suis aidée des extraits que l'on peut écouter) et c'est très bien fait. Les narrateurs, connus (André Dussolier, Arthur H,....) ou inconnus du grand public, sont captivants.

En ce moment une offre est disponible sur le site: jusqu'au 31 aout TOUS les livres du catalogue jeunesse de 0 à 10 ans sont à moins de 6 € (pas la peine d'être abonné pour en bénéficier). Le catalogue est disponible ici.

Sinon il y a aussi l'offre d'essai qui permet de tester Audible en engagement mensuel ( 9.95€/mois) résiliable à tout moment.

Profitez-en!







vendredi 22 juillet 2016

Des livres pour ma Loupiotte et pour vous (Concours)



Ma Loupiotte dévore les livres. Tout y passe !
Récemment elle a lu plusieurs romans de la Comtesse de Ségur, dont « Pauvre Blaise » dont l’exemplaire, datant des années 50, appartenait à ma belle-mère.
Elle m’a emprunté « le Petit Prince » et là elle vient de finir la collection de « Tintin » de son papa.
Viennent s’y ajouter un Mickey Parade Géant acheté à la gare, plus des Pif Poche récupérés chez mes parents.

Alors quand on m’a proposé un partenariat avec France Loisirs pour vous présenter les collections « je sais lire » (pour les 7/8 ans) et « et toi tu lis quoi » (pour les 10 ans et plus) et par la même occasion pour vous faire gagner les mêmes livres que ceux choisis par ma Loupiotte j’ai sauté sur l’occasion !
J'ai bien aimé piocher dans le catalogue France Loisirs car le choix est varié (il y a du classique comme la Comtesse de Ségur justement, et des histoires plus contemporaines) et  que les livres sont bien répertoriés selon les âges.

Nous avons reçu avant-hier « Dorie la Fripouille a beaucoup d'imagination» de Abby Hanlon et un livre de la série « La cabane magique » de Mary Pope Osborne, tous deux de la collection "je sais lire" de France Loisirs.



Dorie est une petite fille qui ne manque pas d’imagination, elle passe beaucoup de temps à s’amuser avec son amie imaginaire, un monstre qui s’appelle Marie, car ses frère et sœur, Luc et Violette, ne veulent jamais qu’elles jouent avec eux. Et dès les 1eres pages le ton est donné :



Tout comme Marie, d’autres personnages, tout droit sortis de l’imagination de Dorie, viennent égayer cette histoire vraiment drôle (mention spéciale au lutin qui lui sert de marraine telle la bonne fée de Cendrillon !).
Dorie est absolument tordante, elle va à fond dans ses délires, quitte à user ses parents. Au-delà de ça je trouve qu’on comprend mieux ce qui peut se passer dans la tête d’un enfant quand il fait une crise qu’adultes nous jugeons incompréhensible.

Je l’ai lu en entier et j’ai adoré, ma Loupiotte en a lu plus de 100 pages en une soirée. C’est dire si l’histoire est plaisante.


Le 2e livre contient deux histoires de la cabane magique « Rendez-vous avec le président Lincoln » et « Un refuge pour les pandas »
Tom et Léa tentent de trouver les objets qui vont permettre d’annuler le sort de Pirlouit (un manchot) changé en statue. Pour cela, grâce à leur cabane magique, ils vont se retrouver au milieu du XIXe siècle, à la Maison Blanche. Ils sympathisent avec Willy et Tad qui ne sont autres que les enfants du président Abraham Lincoln !




Alors là, franchement, cette histoire est absolument géniale !



Sous couvert d’aventure et d’un peu de magie, on apprend plein de choses sur la vie à cette époque et sur Abraham Lincoln. Les thèmes de l’esclavage, du travail des enfants, de la guerre de sécession y sont abordés. Pas en profondeur certes, et de toute façon ce n’est pas le but, mais suffisamment et surtout de façon intéressante pour que ces sujets puissent prendre racine dans la tête de nos bambins. Je me dis que plus tard, quand elle entendra parler de Lincoln, ma Loupiotte fera le lien avec la guerre de sécession et l’abolition de l’esclavage.




Et comme je fais du blogging d’investigation (ahem) j’ai pu vérifier qu’A. Lincoln avait vraiment eu des enfants qui s’appelaient Willy (William) et Tad (Thomas)…  Et qui sont morts jeunes (En m’amusant à recouper les dates, j’en avais tristement conclu que Willy serait mort un an après cette histoire … et justement ce point est abordé dans l’histoire !

Bref une histoire qui allie références historiques, magie, et réalité de la vie et le tout sur un ton agréable et amusant, je dis OUI OUI et OUI !!!!!

(Il y a bien un fil rouge, tout au long de la série ( Pirlouit changé en statue) qu'on prend en cours de route. Ca ne gêne pas vraiment pour l'histoire en elle-même puisque hormis ce fil rouge, chaque histoire est indépendante. Mais du coup ça me donne envie d'acheter le reste de la série! Ici ce sont les tomes 42 et 43)

Je n'ai pas encore lu la seconde histoire "un refuge pour les pandas", mais rien que quelques dessins me disent que ma Loupiotte va aimer s'y plonger!!


Actuellement France Loisirs propose une opération pendant laquelle on peut acheter 3 livres pour 1€ chacun

 ***
Avant de passer au concours, je souhaitais encore vous parler de la campagne « Partir en Livre » jusqu’au 31 juillet, pour laquelle des événements en rapport avec la lecture et l’écriture sont organisés partout en France. Il y a des rencontres, des ateliers, des spectacles,…




***
 CONCOURS

J'ai la chance de pouvoir faire gagner à 3 d'entre vous les deux mêmes ouvrages que ceux reçus par ma Loupiotte:
"Dorie la Fripouille a beaucoup d'imagination" et
"Rendez-vous avec le président Lincoln " suivi de "Un refuge pour les pandas" de la série "la Cabane Magique"
Dans la limite des stocks disponibles (si un livre n'est plus disponible, il sera remplacé par un autre de la même tranche d'âge)

Pour cela il vous suffit de commenter cet article en me disant lequel des 2 livres que je vous ai présentés vous plait le plus en me précisant pourquoi.

Si vous partagez l'article, indiquez le moi et vous aurez une chance supplémentaire ;-)
Si vous aimez ma page Facebook également (aggie agit)

Attention, le jeu est réservé à la France Métropolitaine et la Corse.

Vous pouvez participer jusqu'au mardi 26 juillet midi. Un tirage au sort, via Random, sera réalisé dans la foulée. J'annoncerai le nom des trois gagnants le jour-même (sauf imprévu).

Bonne chance!!!

***
EDIT

Le tirage au sort via Random a désigné les 3 gagnants:

Olivia Philippe
Dysene
Prescillia Maritano

Bravo à vous, j'espère que les livres plairont aux enfants auxquels vous les destinez.

Merci de me communiquer au plus vite vos coordonnées et votre numéro de téléphone.

Merci à tous pour votre participation!

mardi 24 mai 2016

MontparnassE: participez au nouvel album!

Après "Anachronique" et "Studio d'Eux", après avoir composé la B.O. du film "Le coeur des hommes 3" de Marc Esposito, MontparnassE prépare son 3e album et a accepté de répondre à mes questions!




Tu as lancé une campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank pour produire ton 3e album. Tu peux nous en dire plus ? C’est la première fois que tu passes par une plateforme participative pour tes projets ?
C’est la première fois en effet, c’est mon ami Jean-Patrick Capdevielle qui m’a montré la voie, a un moment ou la perspective de production était restreinte. J’ai donc constitué le projet et réfléchis à des idées originales pour inciter les gens à m’accompagner dans cette aventure. Je pense notamment à mon petit film de présentation avec Caroline Ithurbide, aux mini-clips des maquettes des nouvelles chansons ou encore aux contreparties



Où en es-tu dans cet album ? A-t-il un thème particulier ?
Il n’a pas de thème particulier, je suis toujours dans la phase de composition des chansons. Les 3/4 sont déjà écrites. Cette aventure Kisskissbankbank m’a pris beaucoup de temps  et d’energie ces dernières semaines; d’un autre côté, elle m’a boosté aussi. C’est formidable de se sentir porté.



L’aventure KissKissBankBank va-t-elle influer, autrement que financièrement, sur ta façon d’aborder cet album ?
Complètement, elle m’a déjà inspiré une chanson qui racontera en partie cette aventure. La musique sera enregistrée par des musiciens amateurs contributeurs coachés par les musiciens de l’album. Et les choeurs de la chanson seront chantés par des contributeurs volontaires (mais chuttt, ça ils ne le savent pas encore, c’est une surprise que je leur réserve). Bien sûr toute l’aventure de l’album sera dévoilée, racontée, filmée tout du long et cela est aussi nouveau pour moi qui avais tendance jusqu’ici à garder un peu secrètement tout ce qui était lié à un nouveau projet. Les gens sont touchants par leur présence, leurs mots, leur implication, et j’ai envie de le leur rendre.



Photo Lo Bricard


As-tu une préférence entre écrire les textes de tes chansons et composer leur musique ?
Des préférences, non. Des facilitées, oui. Les musiques me viennent très facilement, je peux en écrire 5, 10  en une journée. Bien entendu je ne garde pas tout… Les textes en revanche, dans l’ensemble arrivent de façon un peu plus poussive. Pour ce nouveau disque j’ai décidé d’attendre l’arrangement avant d’écrire la moindre ligne de texte. Je veux que le texte soit inspiré par l’arrangement. Par le passé, j’ai souvent écrit le texte de paire avec la musique dès le stade de la composition.



Tu as enregistré ton deuxième album « Studio d’Eux » dans le studio n°2 d’Abbey Road, dans lequel les Beatles ont enregistré de nombreux titres. D’ailleurs la pochette de ton album est un clin d’œil à la photo de leur opus « Abbey Road ». Existe-t-il d’autres liens entre les Beatles et toi ?
Oui et non. Directement, hélas non… En revanche "Chris Bolster » l’ingénieur du son qui a travaillé avec moi là-bas sur ce disque a enregistré avec Paul Mc Cartney. Le fameux piano surnommé « Miss Mills » qui trône au milieu du studio N°2 est celui qui a servi entre autre à enregistrer  les hits "lady Madonna", "Ob la di Ob la da" ou encore, "Martha my dear", a également été utilisé pour mon titre "Melvil » Le  son de ce piano  est très reconnaissable, de part le fait que la table d’harmonie du piano est endommagée, et comme elle l’était déjà à l’époque de Beatles, on le reconnaitrait parmi  cent ;-); je vous invite à  faire l’expérience c’est très flagrant. Enfin, et c’est ma petite fierté personnelle, et je ne pense pas l’avoir déjà dit: le micro dans lequel j’ai enregistré toutes les voix de ces sessions est celui  (le seul, l’unique) qui a été utilisé par John, Paul, George et même Ringo, pour  l’intégralité de l’album "Sergent Pepper".



Tu as composé la Bande Originale du film « Le cœur des hommes 3 ». C’est un travail différent que d’écrire pour soi-même. J’imagine que dans ce cas on est confronté à d’autres contraintes. N’est-ce pas déstabilisant ? Comment travailles-tu dans cette situation ?
 J’ai eu beaucoup de chance. D’abord lire le scénario d’un numéro 3 est plus facile qu’un numéro 1. Je connaissais déjà les personnages et le style du film puisque j’avais beaucoup aimé les 2 premiers. De plus lorsque Marc m’a demandé de faire des essais il m’a fait comprendre qu’il aimait beaucoup ma musique. Il était venu me voir lors d’un concert à Paris, c’est d’ailleurs là que nous nous sommes rencontrés, par le biais d’une amie commune. Le style de musique que je composais pour MontparnassE... il voulait ça, ça à été assez naturel pour moi de l’écrire dans ce sens. Après les directives étaient plus exigeantes sur le tempo, le coté mélancolique, sentimental que devaient dégager les musiques. J’ai beaucoup aimé travailler avec Marc. J’espère que nous aurons à nouveau l’occasion de collaborer.


Ta carrière est ponctuée de belles rencontres : Jean-Patrick Capdevielle, Jean-Paul Belmondo, Marc Esposito… Peux-tu nous en dire plus sur ce qui vous lie ?
Le dénominateur commun avec ces jolies rencontres, c’est la musique. Pour le premier, Jean-Patrick, je l’ai rencontré il y a une quinzaine d’années. Après lui avoir envoyé mes morceaux pendant des mois, un jour il a décidé de produire mon premier disque, et depuis nous ne nous sommes plus quittés. Il est le parrain de ma fille, il est de ma famille, comme un grand frère bienveillant.

Jean-Paul c’est différent, je fréquentais beaucoup ses loges quand j’étais gamin. Il était toujours très gentil avec moi. Je l’admirais beaucoup en tant qu’acteur mais aussi en tant qu’homme. Il représentait la star par excellence. Finalement l’une des seules qui nous reste et qui mérite une standing ovation…. Bref, j’avais depuis très longtemps l’envie d’écrire une chanson sur lui. Quand j’ai trouvé l’idée du refrain des filles les plus belles du monde qu’il a tenu dans ses bras, je suis passé à l’acte. Lorsque je suis rentré de Londres, après l’enregistrement de la chanson, j’ai appris que Michel Drucker préparait une émission spéciale sur Jean-Paul.Je suis aller voir M.D avec le morceau et lui dit simplement ceci « je ne peux pas ne pas en être ». Il a souri et m’a répondu « je vais l’écouter »… La suite vous la connaissez. Je passe  saluer Jean-Paul chez lui 3/4 fois par an, pour son anniversaire, les fetes etc. J’ai un profond respect pour cet homme exemplaire.

Enfin, Marc, je l’ai dit plus haut, c’est aussi la musique qui nous a fait nous rencontrer. Il en écoute énormément, tout le temps, même sur son scooter… Comme Jean-Patrick, c’est un homme, droit, qui a de la classe. Tous les deux ont toujours beaucoup de galanteries avec les femmes, ils sont presque d’un autre temps de ce point de vue là. Mais c’est le temps que je considère être le bon. Celui des valeurs, d’un comportement honorable, avec des principes. Nous nous voyons souvent aussi avec Marc. J’ose croire que c’est réciproque, en pensant que nous sommes amis.


La campagne KissKissBankBank se termine dans quelques jours. Quelles sont les prochaines échéances de cet album ? Que vas-tu faire dans les prochains jours pour ce projet ?
Je vais souffler un peu pendant une semaine je pense, après quoi je vais me remettre au travail de composition et d'écriture afin d’avoir toutes les chansons.Lorsque ce sera le cas, nous rentrerons dans la phase de l’enregistrement. En fonction de la collecte finale (il parait qu’il existe un effet « précipitation » du dernier jour) je vais établir le planning des enregistrements, qui devraient avoir lieu entre juillet et mi septembre ainsi que le choix du ou des  studios… 
Ce qui est certain, c’est que ma kisskissbank "band "et vous, je vous tiendrai au courant!



Il est encore temps de participer à cette belle aventure, alors n'hésitez pas c'est par .
Si vous désirez en découvrir plus, le site de Montparnasse est ici.
Et enfin le talentueux photographe Lo Bricard a lancé lui aussi une campagne sur KKBB, si vous désirez le soutenir c'est ici.



mercredi 30 mars 2016

A l'église avec des enfants... c'est pas triste...



L’autre jour la Loupiotte est sortie de l’école en agitant un papier et en répétant, super excitée : J’veux y aller !! J’veux y aller !! J’veux y aller !!

« Encore un coup de l’association des parents d’élèves » me suis-je dit. (Chez nous l’APE organise toujours plein de trucs supers pour les enfants).
La Loupiotte m’a tendu le bout de papier.
Ce n’était pas l’APE, mais la paroisse qui nous indiquait les différentes messes prévues pour le week-end de Pâques.



_ J’veux y aller !! J’veux y aller !! J’veux y aller !!
_ Ben où ça ma Loupiotte ?
_ Me faire laver les pieds !!!!!!!
_ Hummm mouais et pourquoi ?
_ Parce que j’aime bien, c’est délassant. J’aime bien prendre des bains de pieds.

Les enfants sont formidables.

Après lui avoir expliqué qu’il n’y aura pas de mousse, que l’eau sera peut-être glacée, qu’il serait sans doute mieux de laisser la place à un enfant qui va souvent à la messe,  et qu’elle ne sera peut-être pas retenue vu qu’elle ne fait pas sa communion cette année, la Loupiotte campait toujours sur sa position : j’veux y aller !! (Notez bien qu’elle n’en avait trop rien à cirer de la messe, elle voulait juste se faire laver les pieds)

Alors j’ai rempli le bulletin d’inscription… qu’elle a oublié de rendre avant la date butoir. (par contre elle n’a pas oublié de rendre le bulletin d’inscription pour la chasse aux œufs organisée par… l’APE … ahem).

Jeudi après l’école je me suis quand même enquise « Puisque tu n’as pas rendu le bulletin pour la messe de ce soir, tu ne te feras pas laver les pieds, alors on n’y va pas ? »

_ Ah mais siiiii j’ai donné le bulletin ce matin à la dame de la paroisse, elle m’a dit qu’elle allait envoyer un SMS au curé pour savoir si je pouvais encore m’inscrire »
_ Et ? Elle a eu une réponse ? »
_ Ah ben ça je sais pas…. »

Donc la Loupiotte était peut-être inscrite… peut-être pas. Dans le doute, ne voulant pas faire faux-bond (j’imaginais la messe complétement ratée parce qu’il n’y avait que 11 enfants sur les 12) (oui j’amplifie toujours tout) je me suis dit qu’il fallait bien y aller.

Donc à 19h30, après avoir vérifié que les pieds de la loupiotte étaient bien propres et que ses chaussettes n’avaient pas de trou, nous sommes partis tous les 4 dans un tout petit village à une dizaine de bornes de chez nous.

« Attention ! les tuyaux de chauffage sont brûlants » indiquait une affiche sur la porte de la minuscule église.

L’ambiance était presque irréelle. Aller à l’église de nuit, ça ne fait pas du tout le même effet que de jour.
Nous nous sommes installés au 3e rang.  Une dame est passée, demandant aux enfants inscrits de venir s’asseoir sur les 12 chaises placées sur le chœur. Ma Loupiotte y est allée, sans se poser de question. L’appel du bain de pieds est plus fort que tout.

Assise au milieu de 10 autres gamins (ah tiens il en manque un !) elle a commencé à tournicoter une mèche de cheveux…signe qu’elle n’était plus trop trop à l’aise.

Nous étions en train de lui faire coucou, comme à quelqu’un qui est dans un manège, quand soudain j’ai senti une petite main qui me tapotait le bras droit. C’était la Biscotte.
_ Et t’as vu maman, c’est beau ici ! C’est tout bien décoré.
_ Oui ma chérie
Taptaptap sur mon bras
_Et derrière il y a même une statue de danseuse.
_Ah ? Une danseuse ? Je regarderai plus tard.
Taptaptap
_C’est quoi le papier que la dame nous a donné ?
_ Les paroles des chansons qu’on va chanter quand ça va commencer.
_ Tu peux me les chanter…
_ Euh… je vais lire plutôt, hein ?

« Qui donc a mis la table où nous attend le pain ?
Qui donc emplit la coupe où nous boirons le vin ? »

   Oh tu vas boire du vin Biscotte ?
_ Oh non hein! Je boirai du lait à la place. Oh regarde il y a encore des enfants qui arrivent.

Mince DEUX enfants s’avancent pour prendre place sur les chaises du chœur. Ma Loupiotte est un imposteur, elle va se faire démasquer !
Finalement une dame de la paroisse ajoute une chaise, 13 enfants auront les pieds lavés.

_ Ah mais 12 !! DOUZE comme les 12 apôtres ! dis-je à mon mari, fière de moi, au moment où la petite lumière au-dessus de ma tête s’allumait enfin.
_ Ben oui, t’avais pas fait le rapprochement ? me répond-t-il comme si c’était évident.
Bon OK normalement pour quelqu’un qui a fait sa communion, comme moi donc, ça aurait dû être évident.

La chorale se met à chanter (très bien), la Loupiotte sur sa chaise continue de tournicoter sa mèche de cheveux et la Biscotte fait semblant de chanter tout en faisant semblant de suivre le texte du doigt (note pour plus tard : me méfier de la Biscotte qui, à 4.5 ans, fait déjà très bien semblant).

Devant nous : un banc entier d’enfants, qui font un peu le cirque.
Derrière nous : les parents d’un des enfants de devant, qui décident de rapprocher leur progéniture (environ 6 ans) pour l’avoir un peu mieux à l’œil. Comme il n’y avait plus de place sur le banc, ils le font s’asseoir sur le nôtre, à côté de la Biscotte.

Taptaptap
_ Maman, le petit garçon à côté de moi
_ Oui, qu’est-ce qu’il y a ?
_ Il met ses pieds sur le tuyau du chauffage.

Oui j’ai oublié de préciser que les tuyaux brûlants passent au pied de chaque banc (chauffage au sol, très vieille version)

Je me penche vers le petit garçon
_ Ne laisse pas tes pieds sur le tuyau, tes chaussures vont fondre.
_ Quoi ?
_ Les semelles de tes chaussures sont en train de fondre sur le tuyau !!


Elle aussi a dû posé ses pieds sur le tuyau de chauffage... (Source)


Il relève ses pieds : trop tard, il y a du caoutchouc fondu dessus.

Il me regarde, je le regarde, il me regarde à nouveau et tout en faisant un mouvement de tête vers une dame assis au 1er rang avec des gamins, a priori une prof de catéchisme, il me demande :
_ Et dis, tu la connais, elle ?
_ Non je ne sais pas qui c’est.
_ C’est Marie, la mère de Dieu.
Ah visiblement il me montrait la statue juste au-dessus.
_Ah mais ouiouioui, mais BIEN SUR que je la connais ! (nanmého, quand même !!!)

Mon mari se marre.
Soudain il remarque que notre Loupiotte, debout sur un pied (ne cherchez pas, ça doit être génétique, ma belle-mère se tient souvent sur un pied elle aussi), à un mini sac à main rose fluo en bandoulière.

_ Elle a pris un sac à main, me dit mon homme tout attendri
_ Oui c’est son sac de cartes Star Wars.
_ Pourquoi elle a pris ça ?
_ Aucune idée, je l’ai vu en arrivant ici.

La chorale chante (toujours très bien), on chante, la Biscotte fait semblant de chanter, tout en faisant semblant de suivre le texte, la Loupiotte baille aux corneilles (et elle, elle ne fait pas semblant) (et ne cherche pas à être discrète) (honte).

Taptaptap
_ Maman ?
_ Oui.
_ Le petit garçon à côté de moi, il dit que je lui plais.
_ Ah bon, mais faut écouter ce que dit le curé, ma chérie.
_ D’accord !

Taptaptap
_ Oui ???
_ Il dit que je suis jolie (petites joues qui deviennent toute rouges et sourire de midinette).

Ben ça alors se faire draguer à l’église, on aura tout vu !
Le prêtre parle, on se lève,  on écoute, la Biscotte aussi, le petit garçon aussi, la Loupiotte est debout sur un pied.

On se rassoit.

Le prêtre revient avec une bassine pour laver les pieds des 13 enfants. Ma Loupiotte a remonté son pantalon jusqu’aux genoux. C’est très rapide, je me demande si elle trouve vraiment ça délassant…

Le prêtre parle, on se lève, Loupiotte sur un pied. On se rassoit.

La Loupiotte farfouille dans son sac rose fluo (et donc super discret) et en sort ses cartes star wars… qu’elle commence à observer tranquillement une à une, sous le nez du prêtre et devant toute l’assemblée.
Honte. Honte. Honte. Nonnonnon ce n’est pas notre fille messieurs/dames !! D’ailleurs c’est un imposteur, vous voyez, y’a 13 enfants au lieu de 12 !!

Vient le moment des hosties.
Je ne vais jamais en chercher, parce que je ne me sens pas légitime de le faire, mais là c’est l’occasion de me rapprocher de la Loupiotte et de lui dire de ranger ses cartes de Star Wars.
Je vois que les gens qui vont en chercher disent quelque chose au prêtre. Mince, mince, mince. Je me retourne vers mon mari :
_ Ah ben non, je peux pas y aller ils disent quelque chose au curé en recevant l’hostie, mais je ne sais pas quoi.
_ Aggie… ils disent « amen »
_ T’es sûr ?
_ Ben oui, ils ne lui disent pas « merci »

Je rejoins la file. Je passe près de la Loupiotte et lui fais signe de ranger ses cartes.
Je crois que j’ai dit « amen » bien comme il faut, mais j’ai quand même un petit doute … j’ai peut-être  dit merci…

Je retourne à notre banc.
Taptaptap
_ Maman ? C’est quoi que tu es allée chercher ?
_ Une hostie
_ Et je peux y aller moi ?
_ Non ma chérie, c’est pour les grands
_ Pourquoi ? Ca pique ?

Taptaptap
_ Maman ?
_ Oui ?
_ [sourire béat] le petit garçon il dit qu’il est amoureux de moi.
_ Ah bon ? C’est bien.
_ Oui mais moi je suis embêtée, parce que j’ai déjà un amoureux à l’école. Je ne peux pas en avoir deux.
_ Bon écoute, on en reparlera à la maison.

La suite a été plutôt calme. La biscotte et le petit garçon aux semelles fondues  se sont dit au revoir,  des étoiles plein les yeux.
La Loupiotte a apprécié son bain de pieds, l’eau était un peu trop chaude à son goût, mais c’était délassant (pourtant ça a duré 3 secondes), par contre une chose l’a étonnée :
_ Papa ? Et toi, quand le curé en distribuait, pourquoi tu n’es pas allé chercher du gâteau ? 

Je crois qu’il y a encore du boulot….

Source

C'est ma participation au RDV "Etre mère" de Babidji