mercredi 13 janvier 2016

Etre mère c’est filer n’importe quoi à manger à son mari.



Je vous ai déjà parlé à maintes reprises de notre bande de copains bras cassés. A chaque fois que l’on se voit il se passe un truc. Le genre de trucs que, si on le voyait dans un film ou dans un sketch, on se dirait « non, c’est trop gros, c’est pas possible ! ».
Et pourtant si.

Donc samedi c’était soirée bras cassés chez une copine.

Après le repas, vers 1h30 du mat’, elle a sorti tout un tas de chocolats, caramels, petits gâteaux.
Evidemment c’est à ce moment que les gamins présents, qui somnolaient sur le canapé, ont rappliqué.
Ma Biscotte a plongé sa petite main dans le paquet de gâteaux et m’a tendu le petit sachet pour que je l’ouvre, ce que j’ai fait sans y prêter attention, avant de le lui redonner. 30 secondes plus tard, elle est revenue vers moi.

— C’est un vrai gâteau ?  m’a-t-elle alors demandé.
— Ben oui, ma Biscotte !
— C’est dur !
Et pour me montrer elle croqua un coin de ce petit gâteau carré qui ressemblait en fait plutôt à un chocolat plat enrobé de caramel. Malgré toute la force qu’elle y mettait, seul un des cotés s’effritait
— C’est parce que c’est du caramel ma chérie, c’est trop dur pour tes petites dents, pose-le sur mon assiette, papa va le manger.

Je l’ai alors filé à mon mari, qui croqua, à son tour, dans un coin. Le petit côté s’effrita à nouveau.
— Waouh la vache ! Mais c’est hyper dur ! Impossible de manger ça !

Il le fila alors au copain bras cassé assis à côté de lui (oui on est partageur dans la bande).
  Tiens vas-y essaie !
Il lui désigna l’un des coins pas encore croqué.

Le copain croqua à son tour, sans succès.
— Mais c’est pas possible ! Je vais me péter une dent ! C’est quoi ce truc ?
— C’est un des biscuits pris dans la boite.
— Hein ? s’écria la copine chez qui nous étions, normalement ils ne ressemblent pas à ça !
Et elle en déballa un autre pour nous montrer. Effectivement c’étaient des petits gâteaux tout moelleux qui étaient dans cette boîte.

Autant vous dire que ça cogitait sec dans ma petite tête. J’avais pourtant bien ouvert un petit sachet identique pour le donner à ma Biscotte…
Pendant ce temps tout le monde autour de la table tentait d’analyser ce petit gâteau…pour en arriver à la conclusion qu’il s’agissait d’un truc en plastique !

Toute la bande autour de la table commença à s’indigner de trouver du plastique dans ces petits gâteaux de marque connue. Il y a même quelqu’un qui a dit qu’il fallait prendre des photos et prévenir la marque.

Ca cogitait toujours dans ma petite tête. Et j’ai fini par appeler ma fille.
« Le petit gâteau tout dur, il était bien dans le petit sachet que tu as pris dans cette boîte ?
— Non maman, je l’ai pris là »

Elle me désigna la table basse du salon, sur laquelle les enfants, avant de comater avaient joué à la dinette. Il y avait 3 autres petits gâteaux carrés identiques sur la table.

La petite lumière dans ma tête s’est allumée.
« Stop, ça y est on sait ce que c’est ! C’est un gâteau en plastique de la dinette avec laquelle les enfants ont joué ! »

(Appelez-moi Miss Marple)

Source


Tout le monde scruta à nouveau l’objet en question.
« Ah non, ça, ça n’appartient pas à la dinette de notre fille ! » affirmèrent les parents concernés.

Mazette quel rebondissement.

« Ben pourtant la Biscotte l’a trouvé sur la table basse et il y en a 3 autres ».

Tout le groupe se retourna alors pour regarder la table basse.
Ils ont bien vu, effectivement, que je ne fabulais pas et qu’il y avait 3 autres petits gâteaux en plastique qui trônaient à côté d’une petite assiette.

Tout à coup la copine chez qui nous étions se mit à se marrer :

« Ce sont mes patins de chaises ! »
Avouez que ça porte à confusion, hein?!!!
 Si vous voulez vous amuser, il y a les mêmes ici


Bilan de cette soirée bras cassés :
3 personnes ont croqué dans un vieux patin de chaise abîmé (c’est pour ça que le petit bord s’effritait).


(Ma copine les avait mis de côté pour les changer, mais les enfants les ont trouvés et ont joué avec à la dinette).
(La Biscotte avait mangé très rapidement le petit gâteau moelleux dont j’avais ouvert le sachet et avait enchainé sur le patin de chaise).


C'était ma participation au RDV "Etre mère" de Babidji.



9 commentaires:

  1. Ah ah ah la rigolade, c'est vrai que ça prête à confusion, vous avez bien dû vous marrez

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui franchement on s'est tapé un bon fou rire. Samedi prochain c'est encore une soirée "bras cassés" ;-)

      Supprimer
  2. alors là respect ! vous m'invitez la fois prochaine histoire qu'on se marre un bon coup nous aussi ??? ;) sans déc vous êtes trop fort et les gamins non mais ces sacrés gosses quoi ! merci pour cette joyeuse participation :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Samedi on remet ça, chez un autre copain bras cassés... qui sait peut-être que cette fois il ne se passera rien?

      Supprimer
  3. excellent! une chance qu'aucune dent n'ait été cassée! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui!! Surtout que les 2 grands y ont mis toutes leurs forces. Finalement un patin de chaise, même abîmé, c'est résistant!

      Supprimer