mercredi 30 mars 2016

A l'église avec des enfants... c'est pas triste...



L’autre jour la Loupiotte est sortie de l’école en agitant un papier et en répétant, super excitée : J’veux y aller !! J’veux y aller !! J’veux y aller !!

« Encore un coup de l’association des parents d’élèves » me suis-je dit. (Chez nous l’APE organise toujours plein de trucs supers pour les enfants).
La Loupiotte m’a tendu le bout de papier.
Ce n’était pas l’APE, mais la paroisse qui nous indiquait les différentes messes prévues pour le week-end de Pâques.



_ J’veux y aller !! J’veux y aller !! J’veux y aller !!
_ Ben où ça ma Loupiotte ?
_ Me faire laver les pieds !!!!!!!
_ Hummm mouais et pourquoi ?
_ Parce que j’aime bien, c’est délassant. J’aime bien prendre des bains de pieds.

Les enfants sont formidables.

Après lui avoir expliqué qu’il n’y aura pas de mousse, que l’eau sera peut-être glacée, qu’il serait sans doute mieux de laisser la place à un enfant qui va souvent à la messe,  et qu’elle ne sera peut-être pas retenue vu qu’elle ne fait pas sa communion cette année, la Loupiotte campait toujours sur sa position : j’veux y aller !! (Notez bien qu’elle n’en avait trop rien à cirer de la messe, elle voulait juste se faire laver les pieds)

Alors j’ai rempli le bulletin d’inscription… qu’elle a oublié de rendre avant la date butoir. (par contre elle n’a pas oublié de rendre le bulletin d’inscription pour la chasse aux œufs organisée par… l’APE … ahem).

Jeudi après l’école je me suis quand même enquise « Puisque tu n’as pas rendu le bulletin pour la messe de ce soir, tu ne te feras pas laver les pieds, alors on n’y va pas ? »

_ Ah mais siiiii j’ai donné le bulletin ce matin à la dame de la paroisse, elle m’a dit qu’elle allait envoyer un SMS au curé pour savoir si je pouvais encore m’inscrire »
_ Et ? Elle a eu une réponse ? »
_ Ah ben ça je sais pas…. »

Donc la Loupiotte était peut-être inscrite… peut-être pas. Dans le doute, ne voulant pas faire faux-bond (j’imaginais la messe complétement ratée parce qu’il n’y avait que 11 enfants sur les 12) (oui j’amplifie toujours tout) je me suis dit qu’il fallait bien y aller.

Donc à 19h30, après avoir vérifié que les pieds de la loupiotte étaient bien propres et que ses chaussettes n’avaient pas de trou, nous sommes partis tous les 4 dans un tout petit village à une dizaine de bornes de chez nous.

« Attention ! les tuyaux de chauffage sont brûlants » indiquait une affiche sur la porte de la minuscule église.

L’ambiance était presque irréelle. Aller à l’église de nuit, ça ne fait pas du tout le même effet que de jour.
Nous nous sommes installés au 3e rang.  Une dame est passée, demandant aux enfants inscrits de venir s’asseoir sur les 12 chaises placées sur le chœur. Ma Loupiotte y est allée, sans se poser de question. L’appel du bain de pieds est plus fort que tout.

Assise au milieu de 10 autres gamins (ah tiens il en manque un !) elle a commencé à tournicoter une mèche de cheveux…signe qu’elle n’était plus trop trop à l’aise.

Nous étions en train de lui faire coucou, comme à quelqu’un qui est dans un manège, quand soudain j’ai senti une petite main qui me tapotait le bras droit. C’était la Biscotte.
_ Et t’as vu maman, c’est beau ici ! C’est tout bien décoré.
_ Oui ma chérie
Taptaptap sur mon bras
_Et derrière il y a même une statue de danseuse.
_Ah ? Une danseuse ? Je regarderai plus tard.
Taptaptap
_C’est quoi le papier que la dame nous a donné ?
_ Les paroles des chansons qu’on va chanter quand ça va commencer.
_ Tu peux me les chanter…
_ Euh… je vais lire plutôt, hein ?

« Qui donc a mis la table où nous attend le pain ?
Qui donc emplit la coupe où nous boirons le vin ? »

   Oh tu vas boire du vin Biscotte ?
_ Oh non hein! Je boirai du lait à la place. Oh regarde il y a encore des enfants qui arrivent.

Mince DEUX enfants s’avancent pour prendre place sur les chaises du chœur. Ma Loupiotte est un imposteur, elle va se faire démasquer !
Finalement une dame de la paroisse ajoute une chaise, 13 enfants auront les pieds lavés.

_ Ah mais 12 !! DOUZE comme les 12 apôtres ! dis-je à mon mari, fière de moi, au moment où la petite lumière au-dessus de ma tête s’allumait enfin.
_ Ben oui, t’avais pas fait le rapprochement ? me répond-t-il comme si c’était évident.
Bon OK normalement pour quelqu’un qui a fait sa communion, comme moi donc, ça aurait dû être évident.

La chorale se met à chanter (très bien), la Loupiotte sur sa chaise continue de tournicoter sa mèche de cheveux et la Biscotte fait semblant de chanter tout en faisant semblant de suivre le texte du doigt (note pour plus tard : me méfier de la Biscotte qui, à 4.5 ans, fait déjà très bien semblant).

Devant nous : un banc entier d’enfants, qui font un peu le cirque.
Derrière nous : les parents d’un des enfants de devant, qui décident de rapprocher leur progéniture (environ 6 ans) pour l’avoir un peu mieux à l’œil. Comme il n’y avait plus de place sur le banc, ils le font s’asseoir sur le nôtre, à côté de la Biscotte.

Taptaptap
_ Maman, le petit garçon à côté de moi
_ Oui, qu’est-ce qu’il y a ?
_ Il met ses pieds sur le tuyau du chauffage.

Oui j’ai oublié de préciser que les tuyaux brûlants passent au pied de chaque banc (chauffage au sol, très vieille version)

Je me penche vers le petit garçon
_ Ne laisse pas tes pieds sur le tuyau, tes chaussures vont fondre.
_ Quoi ?
_ Les semelles de tes chaussures sont en train de fondre sur le tuyau !!


Elle aussi a dû posé ses pieds sur le tuyau de chauffage... (Source)


Il relève ses pieds : trop tard, il y a du caoutchouc fondu dessus.

Il me regarde, je le regarde, il me regarde à nouveau et tout en faisant un mouvement de tête vers une dame assis au 1er rang avec des gamins, a priori une prof de catéchisme, il me demande :
_ Et dis, tu la connais, elle ?
_ Non je ne sais pas qui c’est.
_ C’est Marie, la mère de Dieu.
Ah visiblement il me montrait la statue juste au-dessus.
_Ah mais ouiouioui, mais BIEN SUR que je la connais ! (nanmého, quand même !!!)

Mon mari se marre.
Soudain il remarque que notre Loupiotte, debout sur un pied (ne cherchez pas, ça doit être génétique, ma belle-mère se tient souvent sur un pied elle aussi), à un mini sac à main rose fluo en bandoulière.

_ Elle a pris un sac à main, me dit mon homme tout attendri
_ Oui c’est son sac de cartes Star Wars.
_ Pourquoi elle a pris ça ?
_ Aucune idée, je l’ai vu en arrivant ici.

La chorale chante (toujours très bien), on chante, la Biscotte fait semblant de chanter, tout en faisant semblant de suivre le texte, la Loupiotte baille aux corneilles (et elle, elle ne fait pas semblant) (et ne cherche pas à être discrète) (honte).

Taptaptap
_ Maman ?
_ Oui.
_ Le petit garçon à côté de moi, il dit que je lui plais.
_ Ah bon, mais faut écouter ce que dit le curé, ma chérie.
_ D’accord !

Taptaptap
_ Oui ???
_ Il dit que je suis jolie (petites joues qui deviennent toute rouges et sourire de midinette).

Ben ça alors se faire draguer à l’église, on aura tout vu !
Le prêtre parle, on se lève,  on écoute, la Biscotte aussi, le petit garçon aussi, la Loupiotte est debout sur un pied.

On se rassoit.

Le prêtre revient avec une bassine pour laver les pieds des 13 enfants. Ma Loupiotte a remonté son pantalon jusqu’aux genoux. C’est très rapide, je me demande si elle trouve vraiment ça délassant…

Le prêtre parle, on se lève, Loupiotte sur un pied. On se rassoit.

La Loupiotte farfouille dans son sac rose fluo (et donc super discret) et en sort ses cartes star wars… qu’elle commence à observer tranquillement une à une, sous le nez du prêtre et devant toute l’assemblée.
Honte. Honte. Honte. Nonnonnon ce n’est pas notre fille messieurs/dames !! D’ailleurs c’est un imposteur, vous voyez, y’a 13 enfants au lieu de 12 !!

Vient le moment des hosties.
Je ne vais jamais en chercher, parce que je ne me sens pas légitime de le faire, mais là c’est l’occasion de me rapprocher de la Loupiotte et de lui dire de ranger ses cartes de Star Wars.
Je vois que les gens qui vont en chercher disent quelque chose au prêtre. Mince, mince, mince. Je me retourne vers mon mari :
_ Ah ben non, je peux pas y aller ils disent quelque chose au curé en recevant l’hostie, mais je ne sais pas quoi.
_ Aggie… ils disent « amen »
_ T’es sûr ?
_ Ben oui, ils ne lui disent pas « merci »

Je rejoins la file. Je passe près de la Loupiotte et lui fais signe de ranger ses cartes.
Je crois que j’ai dit « amen » bien comme il faut, mais j’ai quand même un petit doute … j’ai peut-être  dit merci…

Je retourne à notre banc.
Taptaptap
_ Maman ? C’est quoi que tu es allée chercher ?
_ Une hostie
_ Et je peux y aller moi ?
_ Non ma chérie, c’est pour les grands
_ Pourquoi ? Ca pique ?

Taptaptap
_ Maman ?
_ Oui ?
_ [sourire béat] le petit garçon il dit qu’il est amoureux de moi.
_ Ah bon ? C’est bien.
_ Oui mais moi je suis embêtée, parce que j’ai déjà un amoureux à l’école. Je ne peux pas en avoir deux.
_ Bon écoute, on en reparlera à la maison.

La suite a été plutôt calme. La biscotte et le petit garçon aux semelles fondues  se sont dit au revoir,  des étoiles plein les yeux.
La Loupiotte a apprécié son bain de pieds, l’eau était un peu trop chaude à son goût, mais c’était délassant (pourtant ça a duré 3 secondes), par contre une chose l’a étonnée :
_ Papa ? Et toi, quand le curé en distribuait, pourquoi tu n’es pas allé chercher du gâteau ? 

Je crois qu’il y a encore du boulot….

Source

C'est ma participation au RDV "Etre mère" de Babidji


5 commentaires:

  1. Mouhahaha j'adore :-D
    Merci pour ce récit.

    RépondreSupprimer
  2. hahaha, j'ai adoré ton récit :D Les enfants, sont géniaux :D

    RépondreSupprimer
  3. Les loulous étaient très étonnés lorsqu'ils ont vu le curé distribuer des chips aux participants...

    RépondreSupprimer
  4. En effet, c'est pas triste ! J'en ai les larmes aux yeux tellement je ris :D

    RépondreSupprimer
  5. tu es mon idole ! je t'admire à un point tu ne peux imaginer ! ma fille m'a demandé d'aller aux rameaux ... je l'ai regardée de travers et je lui ai dit mais tu rêves, tu n'es même pas baptisée ... bref je n'ai pas été cool avec ma fille qui voulait découvrir et surement faire comme ses copines qui avaient décoré les rameaux pour l'occase ... bon après le dimanche matin c'ets sacré pour moi : dodo !!! mais maintenant que je te lis ... je me dis que ça peut être drôle la messe !!! voire cocasse ! ça me donnerait presque envie ptdr !

    RépondreSupprimer