mardi 24 mai 2016

MontparnassE: participez au nouvel album!

Après "Anachronique" et "Studio d'Eux", après avoir composé la B.O. du film "Le coeur des hommes 3" de Marc Esposito, MontparnassE prépare son 3e album et a accepté de répondre à mes questions!




Tu as lancé une campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank pour produire ton 3e album. Tu peux nous en dire plus ? C’est la première fois que tu passes par une plateforme participative pour tes projets ?
C’est la première fois en effet, c’est mon ami Jean-Patrick Capdevielle qui m’a montré la voie, a un moment ou la perspective de production était restreinte. J’ai donc constitué le projet et réfléchis à des idées originales pour inciter les gens à m’accompagner dans cette aventure. Je pense notamment à mon petit film de présentation avec Caroline Ithurbide, aux mini-clips des maquettes des nouvelles chansons ou encore aux contreparties



Où en es-tu dans cet album ? A-t-il un thème particulier ?
Il n’a pas de thème particulier, je suis toujours dans la phase de composition des chansons. Les 3/4 sont déjà écrites. Cette aventure Kisskissbankbank m’a pris beaucoup de temps  et d’energie ces dernières semaines; d’un autre côté, elle m’a boosté aussi. C’est formidable de se sentir porté.



L’aventure KissKissBankBank va-t-elle influer, autrement que financièrement, sur ta façon d’aborder cet album ?
Complètement, elle m’a déjà inspiré une chanson qui racontera en partie cette aventure. La musique sera enregistrée par des musiciens amateurs contributeurs coachés par les musiciens de l’album. Et les choeurs de la chanson seront chantés par des contributeurs volontaires (mais chuttt, ça ils ne le savent pas encore, c’est une surprise que je leur réserve). Bien sûr toute l’aventure de l’album sera dévoilée, racontée, filmée tout du long et cela est aussi nouveau pour moi qui avais tendance jusqu’ici à garder un peu secrètement tout ce qui était lié à un nouveau projet. Les gens sont touchants par leur présence, leurs mots, leur implication, et j’ai envie de le leur rendre.



Photo Lo Bricard


As-tu une préférence entre écrire les textes de tes chansons et composer leur musique ?
Des préférences, non. Des facilitées, oui. Les musiques me viennent très facilement, je peux en écrire 5, 10  en une journée. Bien entendu je ne garde pas tout… Les textes en revanche, dans l’ensemble arrivent de façon un peu plus poussive. Pour ce nouveau disque j’ai décidé d’attendre l’arrangement avant d’écrire la moindre ligne de texte. Je veux que le texte soit inspiré par l’arrangement. Par le passé, j’ai souvent écrit le texte de paire avec la musique dès le stade de la composition.



Tu as enregistré ton deuxième album « Studio d’Eux » dans le studio n°2 d’Abbey Road, dans lequel les Beatles ont enregistré de nombreux titres. D’ailleurs la pochette de ton album est un clin d’œil à la photo de leur opus « Abbey Road ». Existe-t-il d’autres liens entre les Beatles et toi ?
Oui et non. Directement, hélas non… En revanche "Chris Bolster » l’ingénieur du son qui a travaillé avec moi là-bas sur ce disque a enregistré avec Paul Mc Cartney. Le fameux piano surnommé « Miss Mills » qui trône au milieu du studio N°2 est celui qui a servi entre autre à enregistrer  les hits "lady Madonna", "Ob la di Ob la da" ou encore, "Martha my dear", a également été utilisé pour mon titre "Melvil » Le  son de ce piano  est très reconnaissable, de part le fait que la table d’harmonie du piano est endommagée, et comme elle l’était déjà à l’époque de Beatles, on le reconnaitrait parmi  cent ;-); je vous invite à  faire l’expérience c’est très flagrant. Enfin, et c’est ma petite fierté personnelle, et je ne pense pas l’avoir déjà dit: le micro dans lequel j’ai enregistré toutes les voix de ces sessions est celui  (le seul, l’unique) qui a été utilisé par John, Paul, George et même Ringo, pour  l’intégralité de l’album "Sergent Pepper".



Tu as composé la Bande Originale du film « Le cœur des hommes 3 ». C’est un travail différent que d’écrire pour soi-même. J’imagine que dans ce cas on est confronté à d’autres contraintes. N’est-ce pas déstabilisant ? Comment travailles-tu dans cette situation ?
 J’ai eu beaucoup de chance. D’abord lire le scénario d’un numéro 3 est plus facile qu’un numéro 1. Je connaissais déjà les personnages et le style du film puisque j’avais beaucoup aimé les 2 premiers. De plus lorsque Marc m’a demandé de faire des essais il m’a fait comprendre qu’il aimait beaucoup ma musique. Il était venu me voir lors d’un concert à Paris, c’est d’ailleurs là que nous nous sommes rencontrés, par le biais d’une amie commune. Le style de musique que je composais pour MontparnassE... il voulait ça, ça à été assez naturel pour moi de l’écrire dans ce sens. Après les directives étaient plus exigeantes sur le tempo, le coté mélancolique, sentimental que devaient dégager les musiques. J’ai beaucoup aimé travailler avec Marc. J’espère que nous aurons à nouveau l’occasion de collaborer.


Ta carrière est ponctuée de belles rencontres : Jean-Patrick Capdevielle, Jean-Paul Belmondo, Marc Esposito… Peux-tu nous en dire plus sur ce qui vous lie ?
Le dénominateur commun avec ces jolies rencontres, c’est la musique. Pour le premier, Jean-Patrick, je l’ai rencontré il y a une quinzaine d’années. Après lui avoir envoyé mes morceaux pendant des mois, un jour il a décidé de produire mon premier disque, et depuis nous ne nous sommes plus quittés. Il est le parrain de ma fille, il est de ma famille, comme un grand frère bienveillant.

Jean-Paul c’est différent, je fréquentais beaucoup ses loges quand j’étais gamin. Il était toujours très gentil avec moi. Je l’admirais beaucoup en tant qu’acteur mais aussi en tant qu’homme. Il représentait la star par excellence. Finalement l’une des seules qui nous reste et qui mérite une standing ovation…. Bref, j’avais depuis très longtemps l’envie d’écrire une chanson sur lui. Quand j’ai trouvé l’idée du refrain des filles les plus belles du monde qu’il a tenu dans ses bras, je suis passé à l’acte. Lorsque je suis rentré de Londres, après l’enregistrement de la chanson, j’ai appris que Michel Drucker préparait une émission spéciale sur Jean-Paul.Je suis aller voir M.D avec le morceau et lui dit simplement ceci « je ne peux pas ne pas en être ». Il a souri et m’a répondu « je vais l’écouter »… La suite vous la connaissez. Je passe  saluer Jean-Paul chez lui 3/4 fois par an, pour son anniversaire, les fetes etc. J’ai un profond respect pour cet homme exemplaire.

Enfin, Marc, je l’ai dit plus haut, c’est aussi la musique qui nous a fait nous rencontrer. Il en écoute énormément, tout le temps, même sur son scooter… Comme Jean-Patrick, c’est un homme, droit, qui a de la classe. Tous les deux ont toujours beaucoup de galanteries avec les femmes, ils sont presque d’un autre temps de ce point de vue là. Mais c’est le temps que je considère être le bon. Celui des valeurs, d’un comportement honorable, avec des principes. Nous nous voyons souvent aussi avec Marc. J’ose croire que c’est réciproque, en pensant que nous sommes amis.


La campagne KissKissBankBank se termine dans quelques jours. Quelles sont les prochaines échéances de cet album ? Que vas-tu faire dans les prochains jours pour ce projet ?
Je vais souffler un peu pendant une semaine je pense, après quoi je vais me remettre au travail de composition et d'écriture afin d’avoir toutes les chansons.Lorsque ce sera le cas, nous rentrerons dans la phase de l’enregistrement. En fonction de la collecte finale (il parait qu’il existe un effet « précipitation » du dernier jour) je vais établir le planning des enregistrements, qui devraient avoir lieu entre juillet et mi septembre ainsi que le choix du ou des  studios… 
Ce qui est certain, c’est que ma kisskissbank "band "et vous, je vous tiendrai au courant!



Il est encore temps de participer à cette belle aventure, alors n'hésitez pas c'est par .
Si vous désirez en découvrir plus, le site de Montparnasse est ici.
Et enfin le talentueux photographe Lo Bricard a lancé lui aussi une campagne sur KKBB, si vous désirez le soutenir c'est ici.



2 commentaires:

  1. Oh j'ai vu le coeur des hommes3 l'autre jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah donc tu as entendu les compos de MontparnassE ;-)

      Supprimer