mercredi 27 avril 2011

Recommandé: les livres édition Gründ Jeunesse (cadeau à gagner)

Alors qu'est-ce que la loupiotte et sa cousine ont découvert dans leurs paquets de poulettes???
Un lot de livres des éditions Gründ! Parce que JE suis fan.

La loupiotte est à la tête d'une belle petite collection de livres et je me suis aperçue que nombre d'entre eux, souvent les plus originaux, étaient édités par Gründ. Ca m'a donné envie de m'y intéresser de plus près et j'ai découvert une vraie mine d'or sur leur site, qui, en prime, propose un moteur de recherche pour trouver le livre idéal. Pour les petits, Gründ jeunesse propose des livres à toucher, des livres sonores, des livres puzzle, des livres à mordiller, des livres à volets,.... bref des histoires où les petits peuvent participer. Je n'ai jamais été déçue par les textes, ni par les graphismes, que j'ai toujours trouvés de qualité.

Cette année pour Pâques, j'ai, entre autre, craqué sur "mon théâtre magnétique":




Il s'agit d'un livre qui se transforme en décor de théâtre, permettant ainsi de rejouer l'histoire en faisant évoluer 4 petits personnages à l'aide d'aimants.
L'idée est, une fois de plus, originale et ingénieuse. La loupiotte en est accro, elle joue et rejoue les scènes sans se lasser (en plus il est question d'anniversaire et de cadeaux: son grand trip du moment!). Je suis encore une fois conquise.


Pour fêter Pâques, l'arrivée imminente de mon congé maternité, le beau temps, l'avancée du tri et du rangement de notre appartement (houla rien que ça!!) je vous propose de gagner un livre Gründ de la collection méli-mélo. Il s'agit de "la ferme en fête" avec 5 petits animaux à faire évoluer sur les pages du livre.




Pour participer il vous suffit de laisser un commentaire sous cet article. Si vous avez un blog et que vous mettez un lien vers ce concours (il faut bien que je fasse ma pub!), indiquez-le dans votre commentaire et vous bénéficierez d'une chance supplémentaire. Le gagnant sera déterminé par tirage au sort. Vous avez jusqu'à mardi 3 mai, minuit, pour participer

Bonne chance! 

(article non sponsorisé, hein!)

vendredi 1 avril 2011

On s'en est passé: l'humidificateur d'air

Avant d’avoir notre loupiotte, on avait déjà remarqué que sur les listes de naissance apparaissait souvent un objet dont on n’avait jamais trop entendu parler jusque là : l’humidificateur d’air. 

Crédit photo: Chicco


Il n’en fallait pas plus pour que mon mari et moi on s’imagine que cette bête-là était fortement recommandée lors de l’arrivée d’un bébé. Idée très largement confortée par les commentaires d’une vendeuse d’un magasin de puériculture avec laquelle nous en avons discuté « Ah mais oui c’est essentiel ! Sans ça le bébé ne respire pas bien et il a soif car dans nos maisons, maintenant, l’air est trop sec. C’est vivement conseillé par les pédiatres… blablabla…. sinon asthme et bronchiolites…. blablabla ».

Ouhlala on avait l’impression d’avoir mis le doigt sur un sujet sérieux. Du coup on comprenait pourquoi tous nos amis, futurs parents, en mettaient un sur leur liste.

Puis notre tour à devenir parents est arrivé. Or comme nous sommes tous les deux du genre à tout faire au dernier moment, et que la loupiotte, elle, est plutôt du genre à anticiper, nous avons été pris de cours sur les achats de puériculture. Et donc nous l’avons accueillie chez nous, SANS avoir d’humidificateur… J’avoue aussi que ça nous était complètement sorti de l’esprit…


Lors de la 1ère visite chez la pédiatre, je ne sais plus pourquoi exactement, le sujet de l’humidificateur d’air a ressurgi. Nous lui avons demandé s’il en fallait absolument un. « Absolument pas ! » nous a-t-elle répondu. 

Elle nous a expliqué qu’on avait toujours tendance à sous-estimer le degré d’hygrométrie de nos logements et que la plupart d’entre eux offrait un taux d’humidité très largement suffisant. Aussi en y installant un humidificateur on risquait d’atteindre un degré beaucoup trop élevé, ce qui pouvait générer, entre autre, une gêne respiratoire pour la loupiotte. Elle a poursuivi son explication en ajoutant que c’était très à la mode en ce moment, parce que les marques de puériculture faisaient du forcing là-dessus, mais qu’en fait peu de logements en avait réellement besoin. Elle nous a conseillé d’acheter, au préalable, un hygromètre et de vérifier que le taux soit compris entre 40 et 70%. S’il était inférieur, là on pouvait investir dans un humidificateur, mais sinon ce n’était pas la peine.

Nous l’avons donc écoutée.

Coût de l’hygromètre : 5 euros. 
Taux d’humidité dans la chambre de la loupiotte : 65% ! 
Autant vous dire que nous avons été très étonnés, puisqu’on trouvait que l’air était sec et que nous pensions être sous le seuil.

En hiver quand il fait très froid et qu'avec le chauffage l’air devient plus sec, on arrive aux alentours de 40%, voire un tout petit peu moins. Dans ces cas-là on mettait en marche notre bouilloire électrique dans la chambre de la loupiotte, avant de la coucher, et on laissait la fumée s'échapper. Ca suffisait à faire monter le taux pour la nuit.

Donc pas d’humidificateur pour nous, et tant mieux, parce que c’est pas donné ! Aussi avant de vous lancer dans cet achat, je vous conseille de bien vérifier si vous en avez vraiment besoin.