mardi 22 mai 2012

Parfois on se félicite d'avoir une idée formidable...

Samedi nous étions invités chez des amis, à 1 heure de trajet de chez nous.
Pour limiter la route au retour (parce qu'on savait que le retour serait duuur), nous avons eu la formidable idée de dormir chez mes beaux-parents. Formidable je vous dis, parce que ça nous faisait gagner 20 minutes de trajet (youhou!!). Bon on savait qu'on devrait se serrer un peu et dormir à 4 dans la même chambre, mais tant pis, parce que ça nous faisait gagner 20 minutes de trajet. (20 minutes!!)

Nous sommes donc arrivés chez mes beaux-parents vers 2h15 (du matin, hein!).
Ma tête s'est posée sur mon oreiller vers 2h35.
A 5h20 ma biscotte qui mourait de soif apparemment, (à 4, dans une chambre sous les combles, il faisait 23°) a jugé bon de réveiller tout le monde pour le faire savoir.
Le temps de sauter du lit pour lui donner un biberon, elle avait réveillé sa grande soeur qui nous informait que de tout façons elle, elle, n'avait plus trop sommeil. Ahem.
Alors le papa a eu une autre super idée: la prendre au lit avec nous.
Sauf qu'apparemment notre loupiotte est gravement en manque de câlins. De 5h30 à 8h00 (à peu près) elle n'a pas arrêté de nous prendre tour à tour dans ses bras et nous faire des bisous.
La biscotte, quant à elle, la responsable de tout ce fiasco, était tranquille dans son petit lit, dormant à poings fermés.
Grrr.

20 minutes de trajet gagnés, contre 3 heures de sommeil perdues..


Autant vous dire que le dimanche on était plutôt en mode zombie.

A 20h30 tout le monde était au lit (sauf moi).
Repassage, Internet, Préparation des affaires pour le lundi, Internet, Scrutage des éclairs dans le ciel, je me suis couchée vers 23h30.
A 00h00 l'orage grondait.
A 00h05 des petits pieds apeurés débarquaient dans notre chambre.
Pour rassurer leur petite propriétaire, le papa a eu l'idée de lui proposer de venir dans notre lit.
Sauf que moi, ayant eu mon compte de calins la veille, mais pas mon compte de sommeil, j'ai décidé de laisser ma place et d'aller me coucher dans le lit de ma loupiotte.
Est-il nécessaire de rappeler que son lit est un lit évolutif (là aussi nous avions trouvé l'idée formidable, pour nous faire gagner de la place).
Un lit de 1.40m donc.
Et moi dans un lit d'1.40m je dépasse de 37 cm.
J'ai donc passé la nuit recroquevillée dans un mini lit, sous une minie couverture Hello Kitty.

La prochaine fois je tente le lit à barreaux de ma biscotte.






vendredi 18 mai 2012

Une journée comme je les aime

Mon mari joue au foot depuis environ 30 ans.

30 années pendant lesquelles il a perdu, au fil des matchs et des entraînements, une cheville, un tendon, un péroné, quelques ligaments et fibres musculaires,...

L'an dernier il est rentré d'un entraînement (pas d'un match, hein, d'un entraînement!) avec un oeil au beurre noir. Mais pas un petit cocard discret, non, le vrai oeil au beurre noir, celui qui change de couleur de seconde en seconde et qui mange la moitié du visage. D'ailleurs un de ces collègues l'a surnommé "double face".
Je lui avais dit qu'il ferait mieux de se mettre au rugby, en plus qu'est-ce qu'ils sont élégants ces petits polos...
Il avait rigolé.

*soupirs*


En octobre, il est rentré d'un match en boitillant. Je lui avais dit qu'il ferait mieux de se mettre au rugby, en plus qu'est-ce qu'ils sont seyants ces petits polos...
Il avait rigolé.

La semaine dernière, il est rentré d'un entraînement avec la marque sanguinolante d'un crampon sur son pied. Je lui avais dit qu'il ferait mieux de se mettre au rugby, en plus qu'est-ce qu'ils sont sexys ces petits polos...
Il avait rigolé.


Hier c'était férié. L'occasion donc de faire une petite sortie en famille.
Ah ben nan c'est vrai, y'a foot!
L'équipe de mon homme était en finale de-je-ne-sais-plus-quoi, alors forcément c'était cuit. Le planning était bouclé d'avance. Mon homme avait foot TOUT l'après-midi. Oui parce que les organisateurs ne sont pas pour la paix des ménages. Ils ne collent pas les matchs le matin, et qu'on n'en parle plus, mais à 15h30. Et vu qu'avant il y a briefing et échauffement, ça prend de 13h30 à 17h30. Ahem...

Mais bon comme je ne suis pas rancunière (en fait si, mais c'est une autre histoire), j'ai voulu faire une surprise à mon mari. J'ai attendu la fin de la sieste de ma loupiotte et de ma biscotte (oui elles faisaient la sieste en même temps, youhou!! je suis très persuasive) et les ai embarquées dans la voiture, direction le terrain de foot de petaouchnok. C'était l'occasion aussi qu'on prenne le goûter dehors, sur un coin de verdure, histoire de profiter du beau temps.

Sur le chemin mon portable a sonné.
C'était mon mari.
Pour me dire qu'il s'était pris un petit choc avec un autre joueur.
Mais que l'arbitre avait préféré faire appeler les pompiers.
Parce qu'il avait été dans les vaps pendant 2-3 secondes. 
Et que les pompiers, ben, ils préféraient tout de même l'emmener aux urgences par précaution.
Donc que là il était sur la route, dans le sens inverse au nôtre, dans le camion de pompiers, direction l'hopital.

Alors la loupiotte, la biscotte et moi, on a fait demi-tour, direction l'hopital aussi. Salle d'attente pleine à craquer, Biscotte et Loupiotte affamées, nous nous sommes retrouvées  à prendre le goûter assises sur un plot en béton, sur le trottoir. Ahem...

Je vous rassure le mari, un peu sonné, va bien. Et il ne veut toujours pas se mettre au rugby.


dimanche 13 mai 2012

La fierté du mois {avril}

Ce mois-ci Cétoile est fière :
* d'avoir géré sans stress la fièvre de sa merveilleuse qui a eu ses premiers vaccins
* d'avoir assuré le quotidien, avec (entre autre) un petit bébé
* d'être allée voter en famille
Et tout ça en étant malade et avec un gros gros manque de sommeil.

Quant à moi, ma petite fierté du mois d'avril consiste à avoir fait le plein de petits pots "maison" pour ma biscotte. Ce n'est pas la 1ère fois que je m'y colle, mais pour ce coup-là j'ai fait les choses en grand en préparant une trentaine de petits pots.

Au programme: purée de carottes, de navets et de courgettes/pommes de terre. Je suis limitée dans les légumes que je choisis, car je ne suis pas équipée comme il le faudrait pour bien les mouliner.

Etape 1: nettoyer le congélateur

Etape 2: acheter des légumes bio



Etape 3: stériliser les petits pots

Etape 4: faire cuire les légumes à la cocotte minute

Etape 5: utiliser le mixeur plongeur

Etape 6: remplire les pots, attendre et congeler

Petite fierté supplémentaire: ma biscotte les mange sans souci (comme les petits pots industriels d'ailleurs...)

Chaque mois, faites-nous partager une de vos fiertés :


Merci à Cétoile !


jeudi 10 mai 2012

Recommandé: le culbuto nevaliashka

S'il y a bien un jouet qui me plait, c'est le culbuto. (et puis les cubes aussi)
Je trouve ça joli en général.

Et ça faisait un bout de temps (avant la naissance de ma biscotte, en fait) que j'en avais repéré.

Vous les connaissez sûrement, il s'agit des culbuto nevaliashka, qui, apparemment, viennent des pays de l'est.


J'aimais bien ce petit marin également


J'adore leur petit côté désuet qui me rappelle un peu celui des baigneurs petitcollin.

Comme ma petite biscotte ne mange pas encore de chocolat (contrairement à sa gourmande de grande soeur), Pâques a été l'occasion de lui offrir un culbuto.
Oui, oui, je promets que c'était un cadeau pour elle et non pour moi. Ahem.

Et je dois dire qu'il a fait sensation.
Ma biscotte l'adore, il l'a tout de suite intéressée. Ses petites mains arrivent parfaitement à l'attraper, grâce aux petites boules blanches sur les côtés (qui sont les bras, j'imagine).




Ma loupiotte l'aime beaucoup beaucoup aussi. D'ailleurs elle le pique souvent à sa soeur. Il est vrai que la pauvre enfant n'a pas de jouets à elle....

Le papa, lui, trouve que le visage de ce culbuto ressemble étrangement à celui de notre biscotte.  Et je dois dire qu'il n'a pas tort. C'est vrai qu'il y a un petit air de famille. En même temps je suis d'origine slave, ceci explique peut-être cela ;o)

Quant à moi, et bien je m'amuse comme une petite folle avec, je suis toujours autant fan. Le grelot produit un joli son qui ne casse pas les oreilles et surtout ça ne me dérange pas de laisser ce jouet traîner dans notre salon!!

Si vous souhaitez offrir un joli jouet, qui a du charme et qui amuse les petits (et les grands), le culbuto nevaliashka est parfait!

vendredi 4 mai 2012

Sur les traces de Clitorine

Si vous discutez avec des amis, ou sur un forum, des prénoms les plus étranges que vous ayez déjà entendus, y’aura toujours quelqu’un pour vous répondre « CLITORINE – si si – je te jure – c’est véridique » .

Ouaip.

CLITORINE.

Non mais franchement CLI-TO-RI-NE quoi.
Y’a pas idée.
Ils ont quoi dans la tête les parents ?
…..
A moins que ce soit faux ?
Ah ben non, rappelez-vous : on vous a dit que c’est VE-RI-DI-QUE. D’ailleurs pour vous le prouver celui qui vous l’a dit a même balancé ses sources. En général c’est du style « c’est le voisin de la shampooineuse de la dame qui promène son chien qui a une cliente dont la fille s’appelle comme ça ».
Forcément avec des sources telles que celles-là….

Alors moi je vous le dis : Clitorine (finalement, je ne trouve pas ça moche comme prénom), si encore je l'avais entendu seulement une fois, j'aurais pensé à des parents farfelus, mais comme je l'ai entendu une multitude de fois, je n’y crois pas.
Pourtant on me l’a déjà certifié croix-de-bois-croix-de-fer, et ce plus d’une fois, que c’était véridique parce qu’ « attend, c’est mon cousin qui me l’a dit, et mon cousin il ne raconte jamais de bobard ». Ben si, mais peut-être qu’il ne le sait pas que c’en est un de bobard.

Et ouais Clitorine, elle est un peu comme le dahu, ou le yéti, ou nessie, tout le monde la connaît, mais personne ne l’a vue.
Et comme tout le monde me certifie la bouche en cœur que naaaan, bien sûr que naaaan, c’est pas une légende urbaine, et que j'ai fait partie du Club des 5 (à 3) quand j'étais petite, j’ai décidé de mener mon enquête pour la retrouver.

Alors que savons-nous sur Clitorine ?
Ben pas grand-chose en fait.

* La (fichue) loi permettant aux parents de faire n’importe quoi  (et je ne pense pas seulement à Clitorine) de choisir librement le prénom de leur progéniture date de 1993.

è   Clitorine serait donc, a priori, née en 1993 ou après.
***

* La 1ere fois que j’ai entendu parler d’elle (en 2003), c’était par une amie sage-femme. Elle m’avait dit que ses collègues lui avaient confié que quelques années avant son arrivée, une petite Clitorine était née dans cette maternité.

è   Clitorine est donc née entre 1993 et 2002 et est Bordelaise.

***

* La loi de 1993 stipule que si l’officier d’état civil estime que le prénom est contraire aux intérêts de l’enfant il en avise sans délai le procureur de la République. A priori ce n’était pas le cas.

è   Le papa de la pauvre Clitorine est donc tombé sur le seul officier d’état civil qui

Soit : est un brave candide qui ne voit vraiment pas en quoi Clitorine peut faire référence (il a donc probablement été élevé au fin fond d’une île déserte dans la confrérie de Sainte-Mère-Nitouche-Priez-Pour-Moi-Pauvres-Pêcheurs.)

Soit : trouve que c’est un prénom formidable. D’ailleurs il a longuement étudié l’annuaire du Crazy Horse pour choisir les prénoms de ses propres filles qui s’appellent donc  Pussy Dutty Free, Pamela Boom-Boom et Jennifer de Lance.

Soit: a souffert toute sa vie de son propre prénom et a sauté sur l’occasion de faire partager son mauvais sort. On peut donc supposer que lui-même s’appellerait Testiluc ou un truc du genre.

(Avouez qu'elle n'a pas de bol. Non seulement ses parents lui en veulent, mais en plus l'officier d'état civil ne fait pas son boulot)

***

* J’ai aussi entendu parler de Clitorine par un de mes collègues. Elle était scolarisée dans un lycée où sa femme a enseigné (pas de bol, Clitorine était déjà partie quand elle a pris le poste).

è   Clitorine fréquentait donc un lycée alsacien avant 2002.
è   Si on se réfère aux dates citées plus haut, ça signifie qu’elle a passé son bac à même pas 9 ans. Moi je dis chapi-chapeau !!!

***

 * Mon ancienne esthéticienne aussi la connaît. C'est la tante d'une de ses copines. 

 è Elle a donc environ 45 ans et vit en Bretagne.

***


 * Le nom "Clitorine" viendrait de la plante Clitoria Ternatea

è Ses parents seraient donc férus de botanique

Je vous présente le Clitoria.
On se doute tout de suite d'où vient son nom, hein?

***
* En cherchant sur le net, j’ai découvert que Clitorine a une sœur jumelle qui s’appelle Compote.
  En cherchant sur le net, j’ai découvert que Clitorine a un frère jumeau, qui s’appelle Masturbin.
(Je ne sais pas vous, mais quand même, cet officier d’état civil il est drôlement clément, non ???)

è Clitorine est donc une triplée

***

* En cherchant sur le net, j'ai également pu constater qu'elle était née dans de nombreuses maternités autres qu'à Bordeaux: à Paris, en Lorraine, en Corse, dans le Centre....
   Et ce, à des années différentes (y compris après 2003, date à laquelle j'en avais entendu parler la 1ère fois).

Je vous laisse vérifier, je suis sûre que vous n'avez pas idée du nombre de personnes qui la connaissent par personne interposée.

Etonnant, non??
Elle est sacrément balèse je trouve.

è Clitorine renaît donc régulièrement (c'est le phénix)

***

A moins, alors, qu'il se pourrait qu'elles soient assez nombreuses à porter ce prénom? Mais dans ce cas-là pourquoi elles n'apparaissent dans AUCUNE statistique de l'INSEE???

Clitorine serait donc bien une légende urbaine (oh ben ça alors!!), tout comme le fameux petit Clintis. (Mais si vous avez bien entendu au moins une fois l'histoire des parents qui ont appelé leur fils Clintis comme l'acteur Clintis Wood. Non???)