vendredi 12 décembre 2014

LA HONTE

Ma Loupiotte a débuté sa scolarité dans l’école de notre ancien quartier.
Un quartier populaire de grande ville.

Autant dans la rue, ou à la crèche (pourtant située à seulement 200 mètres de l’école) les personnes croisées étaient très courtoises, autant à l’école c’était…. Hum….. complètement différent.

D’ailleurs dès les 1ers jours je me suis demandé dans quelle jungle je mettais les pieds.

La 1ere fois où je suis arrivée devant la grille de l’école j’ai lancé un « BONJOUR » qui dans un 1er temps n’a eu que pour seule réponse mon écho (vous le sentez le bruit du vent), puis un monsieur, a qui j’ai sûrement fait un peu de peine, a finalement répondu un « bonjour » étonné.
Genre j’aurai dit « POUET POUET » au lieu de bonjour, il aurait affiché le même air surpris.

Et puis il y avait les parents / nounous prêts à écraser les pieds des autres avec leur poussette pour pouvoir récupérer leur bambin en 1er, mais SURTOUT ceux qui s’exprimaient dans un langage particulièrement fleuri (c’était même le jardin botanique) devant des petites oreilles.

J’ai senti que ma Loupiotte, qui ne rêvait alors (et encore aujourd’hui) que de princesses au point de ne vouloir porter que des robes ou des jupes et qui baignait depuis sa naissance dans l’atmosphère toute douce, bien douillette et rose bonbon de la crèche (atmosphère dans laquelle j’ai souvent eu moi-même envie de me réfugier) n’allait plus évoluer dans le même contexte.

Et qu’elle allait vite apprendre le fameux « caca boudin ».

Mamaaaaan, Lisa elle m’a dit « oh toi ta gueule » , m’a rapporté quelques jours plus tard ma petite loupiotte toute chagrinée.
OK. Donc on n’avait même pas eu droit au stade caca boudin.


2 ans plus tard nous avons déménagé dans un grand village.
Et dans ce grand village il y a une jolie école, avec des vaches pas très loin.
Une jolie école qui respire la douceur, pas autant que la crèche mais presque.
Et devant laquelle attendent des parents et des nounous courtois (même si bien sûr il y en a toujours qui ne disent pas bonjour) et qui ne s’expriment pas (en public du moins) dans un langage fleuri.

J’étais donc plutôt contente de voir ma biscotte débuter sa scolarité ici, avec donc une transition crèche / école toute gentillette.
Le stade caca boudin ayant déjà été passé (souvenez-vous) et comme ma Biscotte VEUT être une princesse au point de ne vouloir porter QUE des ROBES (même pas de jupes) (elle est donc plus exigeante que sa grande sœur), j’étais très confiante.

Mamaaaaan, sens mes doigts
Quand ma Biscotte (3 ans je le rappelle) est venue me dire ça, des dizaines d’idées me sont venues à l’esprit.
Mais ma Biscotte c’est l’innocence incarnée, alors je n’ai pas voulu remarquer son regard taquin.

Pourquoi ma chérie ? Qu’est-ce qu’ils ont tes doigts ?
Je les ai mis dans mes fesses !!!! (dit en chantonnant).

Non mais QUI t’a appris ça ?
Ben c’est Clément !

OK finalement la 1ere école n’était pas si mal….

Maintenant ce que je redoute, c’est qu’elle fasse le coup à des copains de classe, qui le feront à leur tour à leurs parents. Et quand ceux-ci leur demanderont « mais enfin QUI t’a appris ça ? » qu’ils répondent « Ben c’est la Biscotte ! »

La classe....


jeudi 11 décembre 2014

Déco: Papier Tigre ou comment se bidonner en passant commande

Mon mari trouve que notre maison manque de décoration.

Il a raison.

A ma décharge (oui parce que c'est en (grande) partie de ma faute) ça ne fait que quelques mois 1 an que nous y avons emménagé.

Et puis aussi je suis assez indécise.

Et surtout j'aime bien fouiller, fouiner, chercher.
Et re-surtout je déteste quand la déco est uniforme. Le total look n'est pas mon ami.
Et re-re-surtout quand j'ai des coups de coeur, ils sont souvent hors de prix.

Sous son insistance, je me suis dit qu'effectivement il fallait accélérer pour la déco et notamment la déco murale.

J'ai donc acheté un cadre et des cartes chez Pauline K.
J'ai bricolé des étagères à bijoux pour le dressing (Aggie c'est très urgent de décorer le dressing? Ah mais OUI bien sûr!!...)

Et donc là je me suis attaquée à l'entrée.

Avec un énoooorme coup de coeur (et pas du tout hors de prix) chez Papier Tigre.

Grrrrrr!!!


Je ne sais plus comment je suis tombée sur cette image et j'ai craqué, j'ai cherché et j'ai trouvé que ça venait de cette marque.

Crédit photo: Papier Tigre
Hop ni une, ni deux, j'ai filé sur le site de Papier Tigre.

Alors avant toute chose, il faut que je vous précise, que ce week-end-là, où j'ai passé commande, j'étais malade comme un chien. (oui c'est important pour la suite)

J'ai passé un bon moment sur le site à regarder toutes les chouettes choses qu'ils proposent.

Comme ça par exemple:





Bref, je me suis extasiée sur pas mal de choses. Mais surtout je me suis marrée comme une malade (que j'étais, donc).

Avoir un fou-rire en passant commande sur un site?

Oui parce que les gens de Papier Tigre sont des rigolos.

Par exemple quand vous regardez un article vous avez ça:


Alors là déjà ça me faisait bien rire (j'avais de la fièvre, je vous rappelle).

Mais ensuite quand j'ai mis cet article dans mon panier virtuel, il y a ça qui est apparu:



Et là, du coup je me suis mise à rigoler plus fort.

Mais le coup de grâce, ça a été quand j'ai remarqué que quand on passe le curseur sur le tigre, mascotte de la marque, il se retrouve avec des cheveux.
(je ne mets pas de photos, je vous laisse aller essayer sur leur site).

Alors ça, un tigre avec des cheveux, ça a fait ma journée. J'ai ri, mais j'ai ri.... Oui bon (fièvre + fatigue font que si quelqu'un me dit PROUT j'en pleure de rire).

Bref j'ai passé commande.
Je l'ai reçue très rapidement et très bien emballée (avec un petit cadeau en plus) (merci).
Et encore des bisous sur la lettre qui accompagne le tout (merci) (bisous à vous aussi).


J'ai monté mes petits triangles et je les ai accrochés dans l'entrée.
Les punaises sont fournies, mais j'ai utilisé du scotch double face. La faute à mon mari qui n'aime pas trop que je fasse des trous dans le mur (pratique pour décorer, hein????!!)

Et voilààààà!!!



Vous connaissiez Papier Tigre?


Crédit photo: Papier Tigre et Aggieagit






mercredi 10 décembre 2014

Noël et le cas du copain bras cassé

Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises (ici par exemple, ou ici) de ma bande de copains bras cassés.
Ca fait 20 ans que je me marre avec eux.
Et malgré toutes ces années, ils arrivent encore à me surprendre. (et j'avoue que je ne demande pas mieux).

Le week-end dernier on a fait une soirée bras cassés.
Mazette le festival!!!!
(Mais je ne vais pas tout vous raconter, faut quand même que je préserve un peu de secret)



Alors pour Noël il y en a qui a décidé d'inviter toute sa famille chez lui, dans son tout nouvel appartement. Une sorte de crémaillère en fait. Tout le monde a accepté son invitation: ses parents, sa soeur, sa grand-mère, son oncle et sa tante,....

"Mais tu ne vas pas leur fait à manger des crêpes, quand même?" qu'on lui avait demandé, sachant qu'il ne sait cuisiner QUE les crêpes.
"Bah nan j'ai repéré des recettes sympa et fastoches sur marmiton" qu'il avait répondu.

Sauf qu'il y a 10 jours il a décidé que c'était le moment parfait pour refaire sa cuisine.
Il a donc enlevé et jeté tous les vieux meubles des anciens proprios, démonté l'évier et cassé la faïence qu'il y avait sur le mur.

"T'es sûr que c'est le bon moment pour te lancer dans de tels travaux?" qu'on lui avait dit.
"Bah oui, comme ça j'aurai une belle cuisine, et puis le soir après le boulot je peux bien poser du carrelage" qu'il avait répondu.

Bon ben je ne vous fais pas de dessin, sachez qu'à l'heure actuelle sa cuisine ressemble toujours à un champ de bataille, qu'il se fait à manger uniquement en utilisant son micro-ondes (remarquez ça, ça ne change pas grand-chose par rapport à ses habitudes) et qu'il lave ses assiettes dans son lavabo.

Noël? Ah ben il a prévenu tout le monde que finalement ça se ferait chez sa soeur.

Enfin c'est juste qu'avant de prévenir les autres invités que le lieu avait changé, il a oublié de demander l'accord à sa soeur. OUPS comme qui dirait... Elle a donc été légèrement surprise quand sa grand-mère lui en a parlé.

***

Sachez aussi qu'actuellement un copain bras cassé, le même en fait, a un doigt cassé.
A cause des travaux de sa cuisine? me direz-vous.
Pas du tout.

Il était en voiture avec un collègue, vitre électrique légèrement ouverte.
Machinalement il a passé sa main par la vitre.
Le collègue a remonté la vitre.
Main coincé, doigt cassé.

***

Et chez vous, il y a aussi des bras cassés?












lundi 8 décembre 2014

Quelques conseils pour ne pas vous faire caler au sujet du Père Noël

Si vous avez des enfants qui croient au Père Noël, voici une petite compilation de conseils pour ne pas vous faire caler au sujet de l'existence de celui-ci. Parce que parfois il ne faut pas grand-chose pour se faire démasquer.
http://www.sergeadam.net/2011/02/egypte-lunique-barbu-acceptable-serait.html

* Attention au papier cadeau ! Si votre enfant remarque que le papier qui emballe les cadeaux et le même que celui qu’il a vu entreposé dans le placard ou que celui qui contenait le jouet de son petit frère lors de l’anniversaire de ce dernier, vous allez avoir droit à quelques questions…!

* Attention à l’écriture sur les étiquettes des paquets. Cela concerne essentiellement les parents dont les enfants sont au CP. Ceux-ci commencent à s’intéresser à l’écriture et si vous avez une façon particulière de faire vos majuscules, il va le remarquer.

* Si quelqu’un de votre entourage se déguise en Père Noël, attention aux accessoires ! Chaussures, lunettes, montre, alliance, parfum…. Si le Père Noël vient rendre visite à votre bambin, il ne faudrait pas qu’il se trahisse par un petit accessoire… Les enfants, même petits, sont très observateurs !

* Cachez bien les cadeaux. Oui ça parait évident dit comme ça, mais souvent les parents ont tendance a bien cacher le cadeau de leur enfant, afin qu’il ne tombe pas dessus, mais sont moins vigilants pour les présents concernant les personnes n’habitant par sous leur toit. Si le jour de Noël mamie reçoit la belle théière qui squattait l’étagère depuis 3 jours, votre bambin va se poser quelques questions.

* Et puis bien sûr, mettez-vous au point avec votre conjoint pour avoir la même version lorsque votre bambin vous posera des questions du style "mais on n'a pas de cheminée, comment il va faire pour entrer chez nous?". A ce propos,répondez quelque chose de cohérent (même si, j'en conviens, il n'y a aucune logique à le faire venir à bord d'un traineau mené par des rennes volants et le faire passer par une cheminée). Parce que moi, quand j'avais posé cette question, on m'avait répondu qu'il passerait par le radiateur.

Et de votre côté vous avez d'autres conseils?

jeudi 4 décembre 2014

Mes étagères à bijoux DIY

Aujourd'hui je vous présente mes étagères à bijoux, faites par moi-même.
Enfin transformées par moi-même plutôt!

Tadaaaaaammmmm



Je suis contente parce que pour une fois j'ai réussi à créer quelque chose qui correspond à l'idée que j'avais en tête.

Des idées j'en ai (plein) (trop) (beaucoup trop). Mais pour les réaliser, c'est une autre paire de manches (lapsus, j'ai failli écrire une autre paire de chances).

Bref si mes étagères vous plaisent et que vous voulez faire comme moi, voici quelques explications.

Il faut:

Des étagères sans fond avec un bord assez large. J'ai pris un lot de 3 étagères chez Castorama (c'est ma 2ème maison).

Un coupon de tissu-waouh-maman-il-est-trop-trop-beau.

Du carton (assez grand pour pouvoir y découper les fonds d'étagères.)

De la sous-couche qu'on met sous le parquet (on peut aussi utiliser une plaque de liège assez rigide, ou tout autre matériau qui se tient bien mais qui est assez souple) (je sais j'explique bien)

De la colle pour textiles

Une agrafeuse d'outillage ( facultative mais conseillée)

Des petits clous

Des attaches pour cadre (ça dépend du système d'accroche des étagères que vous avez choisies)

Des ciseaux

Un mètre


Là vous voyez un peu mieux la sous-couche
(l'emporte-pièce en forme de coeur n'a strictement aucune utilité dans ce tuto)
(je ne sais pas pourquoi il figure sur la photo)


Découper dans le carton 1 carré un peu plus grand que le fond de l'étagère (dans mon cas 5mm de plus).

Faire la même chose dans la chute de sous-couche.

Coller les 2 carrés ensemble

Placer le côté carton dessous.

Découper un morceau de tissu dont les côtés sont d'environ 5 cm plus longs que votre carré

Coller le tissu sur la partie sous-couche, bien le tendre et agrafer ce qui dépasse à l'arrière (sur la partie carton donc). (Si vous n'avez pas d'agrafeuse, vous collez)

Voilà vous avez votre fond d'étagère.

Retourner votre étagère

Y positionner le fond. Attention il faut bien qu'il repose sur le cadre de l'étagère.

Le clouer sur tout le tour à l'aide des petits clous (j'ai mis 5-6 clous par côté)


Si vous avez bien suivi mes explications, vous en êtes là

Fixer une ou deux attaches sur le bord  supérieur du cadre. (mais ça, ça dépend du système d'attaches de vos étagères)

Retourner l'étagère et planter des petits clous. Il faut qu'ils s'ancrent bien dans la sous-couche pour rester bien maintenus.
Les planter de biais pour qu'ils retiennent mieux les bijoux.

Voilà....















dimanche 30 novembre 2014

Au chaud dans son manteau { les Petits sur leur 31 }

Je raffole des vestes et des manteaux. Je pourrais nous en acheter des dizaines. Duffle-coat, parka, trench,.....il existe tellement de possibilités que j'aime prendre mon temps pour choisir et que je me fais plaisir en choisissant ceux qui vont rejoindre l'armoire de mes puces.



Ces dernières semaines ma loupiotte porte un joli manteau Zara Kids gris avec de la fourrure amovible sur la capuche.
Un tour de cou et un bonnet gris avec une étoile pailletée (Okaidi) (bonnet qu'on n'aura pas l'occasion de voir sur ces photos) viennent compléter la tenue.







Comme la séance photo a encore une fois été douloureuse, je vous montre quelques photos du site de Zara, c'est plus simple.....









Par contre ma loupiotte est revenue, souriante, se faire photographier quand elle a remarqué  (grâce à son père) qu'elle pouvait utiliser la fourrure amovible pour en faire une queue de renard.
Ahem....











Chaque mois Yeude nous donne RDV avec "les Petits sur leur 31"!



jeudi 20 novembre 2014

Je dis déco: La boutique de Pauline K

J'adore la déco. Et ça tombe bien j'ai une maison toute neuve à aménager et décorer.
Alors j'ai décidé d'inaugurer une nouvelle rubrique sur ce blog dont le thème sera la déco.

Pour l'instant aucune pièce n'est vraiment finie. Les chambres d'enfant sont les plus abouties.
Il reste juste un peu de déco au mur. Pour l'instant ce sont les deux seules pièces ayant le privilège d'avoir des rideaux et une lampe! Et même un tapis....

Et justement je commence cette rubrique en vous présentant la toute 1ere affiche que je viens d'acheter pour la chambre de ma petite Biscotte et qui vient de la boutique Etsy de Pauline K.

Voici une des créations de Pauline, j'adore! 
(mais ce n'est pas l'affiche pour la chambre de ma Biscotte...)



Pauline a un blog que je lis depuis plus de 3 ans je crois. J'aime la douceur de ses textes, les superbes photos qu'elle prend et puis à chaque fois qu'elle présentait quelque chose qu'elle avait fait elle-même (fabriquer une guirlande,...) je trouvais toujours que c'était vraiment très beau....

Et puis j'ai réalisé que Pauline c'était son travail de fabriquer de belles choses. Elle est graphiste et elle propose, entre autres, des faire-part vraiment très très chouettes. D'ailleurs quand on avait le projet d'avoir un 3ème enfant, je me disais que je lui confierai sûrement la réalisation du faire-part.



Crédit photo: Pauline K


Récemment Pauline a ouvrir sa boutique sur Etsy et j'ai complètement craqué!!!


Voici le jolis colis que j'ai reçu:
Rien que l'emballage est super beau!!! Ca fait très plaisir!


J'ai commandé l'affiche pour la chambre de ma Biscotte plus des cartes  de la série "Animals" que je destine pour ma cuisine.



L'affiche de ma Biscotte avec le cadre.


Je n'ai pas encore eu le temps d'accrocher l'affiche au mur... 
Mais ma Biscotte est in love de son écureuil.... "il est bôôôô!!!"

Depuis cette commande, Pauline a mis en ligne de nouvelles créations pour les fêtes de fin d'année. Evidemment j'adore!! D'ailleurs jusque demain il y a un concours sur le blog de Pauline pour gagner ce lot de cartes, alors foncez!!!

Crédit Photo: Pauline K



mardi 18 novembre 2014

C'est moi ou il y en a qui se compliquent drôlement la vie? (bis)

Vous vous souvenez ? Il y a quelques mois je vous avais parlé de l’étrange collègue , au demeurant très sympathique, mais COMPLETEMENT LOURDINGUE, de mon mari.

Le revoici.

Avec cette fois une situation qui a soulevé bien des questions dans sa vie toute bien rangée.

Alors il faut savoir que ce monsieur, il ne boit ni café, ni thé, ni tisane. Et comme il ne reçoit jamais personne chez lui, il n’a rien de tout ça dans sa maison.

Il fait partie d’une association. Et la semaine dernière il devait se réunir avec 3 autres personnes de l’association. Mais le local dans lequel ils se retrouvent habituellement n’était pas disponible alors il a proposé de faire la réunion chez lui.

Vous les sentez là, les problèmes existentiels qui arrivent à grands pas ???? hein ???

Donc la semaine dernière, pendant la pause café, à laquelle il va juste pour bavarder (rapport au fait qu’il n’en boit pas.) (vous suivez ?) il a fait part de ses états d’âme aux collègues qu’il avait sous la main. C’est-à-dire mon mari et un collègue.

Je vous retranscris à peu près la conversation.

_Pfff je suis embêté ce soir je reçois 3 personnes de l’asso chez moi et je ne sais pas si je dois leur offrir à boire.

_ ben… tu leur proposes un café, non ?

_ oui mais j’en ai pas. Parce que je n’en bois pas.

_ ben tu pourrais avoir un paquet chez toi au cas où quelqu’un vient

_ j’avais fait ça une fois, mais le paquet s’est périmé. Et moi j’ai horreur de gâcher.

_ et ben sinon tu achètes un paquet et ce qui reste tu le donnes à un voisin.

_ oui mais ma cafetière ça fait tellement longtemps que je ne l’ai pas utilisée, que je ne suis plus sûr qu’elle fonctionne encore.

_ au pire tu achètes du café soluble, ça se garde plus longtemps.

_ ah oui mais j’ai plus de bouilloire. J’en avais achetée une il y a 4 ans, et comme je ne l’avais jamais utilisé je l’ai donnée.

_ bon ben alors tu fais bouillir de l’eau dans une casserole…

_ ah mais le problème c’est que ma casserole elle est petite, et qu’ils vont être 3. Alors il faudra que je fasse bouillir l’eau en 2 fois, alors ça m’embête, parce que le 1er que je vais servir il va attendre que les 2 autres le soient et ensuite sa boisson sera froide.

_ attends tu as UNE SEULE casserole ?

_ pour moi tout seul ça suffit. Bon tant pis de toute façon il n’y a pas de solution, et puis quand on se réunit au local on ne boit rien, donc c’est pas grave. Et puis j’ai quand même acheté une boîte de gâteaux, ils auront déjà ça.

_ oui les gâteaux c’est bien, mais c’est mieux avec du café….hein…





Le lendemain matin Paul est arrivé au bureau avec une boîte de gâteaux.

_ ah tu as apporté des gâteaux Paul ? c’est ton anniversaire ?

_ non ce sont les gâteaux que j’avais prévus hier pour la réunion de l’asso.

_ ben pourquoi vous ne les avez pas mangés ?

_ ben t’as dit que c’était mieux avec du café et comme j’en avais pas, j’ai pas voulu faire un truc au rabais. Alors je ne leur ai pas proposés.



Pas de gâteaux, pas de café, ni d’autres boissons…. L’art de recevoir….

Je suis sûre que c’est moins compliqué de recevoir Nadine de Rothschild que de trouver une solution aux problèmes de café de Paul…

samedi 15 novembre 2014

Ma nouvelle pochette {samedi mode}

Il y a quelques semaines je suis allée à Paris dans le cadre de mon travail. Comme chaque fois, je n'ai malheureusement pas le temps de m'y promener, n'y de faire un petit tour dans les magasins.

SAUF dans les quelques boutiques de la Gare de l'Est.

Et en général ça suffit pour que je m'offre un petit quelque chose qui me console de m'être levée aux aurores et de rentrer tard. (Faut bien se trouver une excuse...)

Et donc la dernière fois j'ai jeté mon dévolu sur cette pochette:





Ça a été le coup de cœur dès que je l'ai aperçue.
Ses dessins graphiques, ses couleurs, sa forme toute simple.... Tout m'a plu.

J'avais hésité au moment de l'achat, me disant que je n'aurai pas souvent l'occasion de l'utiliser. Et puis finalement je l'ai déjà prise 2 fois à la place de mon sac à main.

Pas de regrets donc!


Les samedis c'est samedi mode chez Lucky Sophie.


mercredi 5 novembre 2014

Etre mère c’est se prendre la culpabilité de plein fouet


Elle peut venir dès l’accouchement quand on donne naissance à un bébé prématuré.
Elle peut s’installer dès les 1eres heures, quand on se rend compte qu’on n’est pas tombée immédiatement folle de son enfant.
Ou quand on se retrouve perdue, démunie, face à ce bébé.

Quand une puéricultrice de la maternité vous fait remarquer que vous ne faites pas les gestes correctement ou en tout cas pas de la façon dont elle a décidé.
Quand vous n’allaitez pas et qu’on vous rabâche que le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour l’enfant.
Quand vous allaitez et qu’on vous reproche de créer un lien trop fusionnel.

Quand vous craquez parce qu’il pleure.
Quand il pleure parce que quelque chose le gêne et que vous ne savez pas comment le soulager.

C’est aussi savoir que parfois on ne fait pas comme il faut, ou comme il faudrait.


Elle peut venir aussi du fait que les gens auront toujours un conseil à vous donner. « Il pleure c’est parce qu’il a froid, TU ne l’as pas assez couvert. » « C’est parce qu’il a chaud, TU l’as trop couvert » « C’est parce qu’il a faim, TU n’as peut-être pas assez de lait » « C’est parce qu’il a sommeil, TU devrais le coucher » « C’est parce qu’il est mal installé, TU devrais le mettre dans la poussette plutôt que dans l’écharpe ».




C’est culpabiliser de ne pas lui consacrer assez de temps.
C’est culpabiliser de ne plus lui consacrer autant de temps qu’avant, à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur.
C’est culpabiliser de lui consacrer moins de temps qu'à notre aîné à sa naissance.
C’est s’en vouloir d’avoir un enfant unique, d’ailleurs il y aura toujours quelqu’un pour vous faire remarquer que c’est dommage de le priver de la chance d’avoir un frère ou une sœur.

C’est aussi se sentir coupable quand son enfant souffre d’un handicap ou d’une grave maladie. S’en vouloir de ne pouvoir rien y changer. S’en vouloir de ne pas souffrir à sa place.

C’est aussi culpabiliser de ne pas lui offrir une vie plus riche, plus facile.

C’est éprouver quelques remords quand on part en week-end ou en vacances sans son enfant.



C’est aussi quand on part travailler et qu’on le laisse à la crèche ou chez une nounou. Et surtout quand on travaille à temps complet.
Quand on entend l’instit plaindre les gamins qui font le tiercé gagnant: periscolaire du matin / cantine / periscolaire du soir et se dire que les siens en font partie.
C’est justement aller récupérer son enfant au periscolaire et réaliser que c’est le dernier.
C’est entendre « j’ai arrêté de travailler pour élever mes enfants » sous –entendu qu’une mère qui travaille n’élève pas les siens.
Et quand on a arrêté de travailler, c’est s’entendre dire qu’on est TROP avec eux.
Le matin c'est devoir prendre sur soi et les réveiller alors qu'ils dorment si profondément.

C'est aussi les grands-parents qui trouvent qu'ils ne les voient pas assez.

La culpabilité vient parfois du dessin animé qu’on lui laisser regarder, pour avoir un peu de temps libre. Ou des lignes de l'histoire du soir qu'on "oublie" de lire.

C’est aussi crier trop fort. Mais aussi laisser faire parce qu’on n’a pas envie de batailler.


Etre mère c’est devoir réussir à faire face à toute cette culpabilité qu’on s’impose et qu’on nous impose. 

Et ça nous n’y sommes jamais assez bien préparées…

***

Le mercredi c'est "Etre mère" chez Babidji


mardi 4 novembre 2014

Le trip Julien Doré de la Loupiotte et de la Biscotte (et de leur mère)

Bon là je crois que nous avons atteint un point culminant dans la fanattitioude de mes filles pour Julien Doré.

D’accord c’est sûrement moi qui leur ai filé le virus, parce que j’adooore Julien Doré.
Ben oui mais c’est pas de ma faute à moi L,O,L,I,T,A  un des 1ers CD que j’ai achetés, quand j’étais au lycée, c’était de la musique de ukulélé (oui) et quand on était petits et que les cheveux de mon blondinet de frère lui tombaient dans les yeux, notre mère lui mettait une de mes barrettes.

Donc quand je l’ai vu apparaître à la Nouvelle Star, ukulélé à la main, barrette dans les cheveux, ça a été une révélation.

Et je ne sais pas trop comment (bon OK c’est avec Paris Seychelles que j’ai forcé sur la dose) la Loupiotte du haut de 5.5 ans et la Biscotte du haut de ses presque 3 ans ont suivi le mouvement.

Je m’en suis aperçue un matin dans la voiture, direction la crèche, alors qu’à la radio la pub nous vantait les mérites d’un auto-bronzant qui donne le teint doré.
« Il a dit Zulien Doré !!! » s’est exclamée une petite voix toute enjouée, celle-là même qui adore Paris – CHECHELLES.


Quant à la Loupiotte, je l’ai obervée à maintes reprises, absorbée à dessiner et sursauter et sourire aux 1eres notes de cette chanson.

Depuis ma Loupiotte s’est appropriée MON CD Love.

Marlène Jobert, les Méga P'tits loups, We love Disney, Julien Doré.... cherchez l'intrus ;-)

Elle réclame aussi régulièrement la vidéo sur youtube. Enfin les vidéos. Parce qu’elle kiffe aussi « Chou-Wasabi » (En plus Micky Green elle est trop belle)

Je vous passe aussi le fait qu’elle m’appelle, genre y’a quelque chose de grave qui arrive, dès qu’elle l’entend à la radio ou à la télé : « MAMAAAAAN VIENS VIIIIIIIiiiiiiiIIIIIIiiiiiTE !!! » « QUOI ????? » « Y’a Julien Doréééééééééééééééé »

Mais ce qui me fait dire qu’on atteint un point culminant c’est ce qui s’est passé récemment.

Imaginez. C’est le dimanche matin. Vous essayez tant bien que mal d’émerger devant votre jus d’orange. Et il y a votre petite Biscotte qui débarque. En larmes. INCONSOLABLE.
J’ai dû attendre un petit moment avant qu’elle puisse me donner l’explication.  

« La loupiotte veut pas que je sois à côté de Zulien Doré sur le tableau ».

????

Roule ma poule et décode moi ça….

J’avoue j’ai laissé tomber.

Ce n’est que dans l’après-midi, en passant dans la salle de jeux que j’ai compris.

LE tableau

Voilà quoi.

Tout ce beau monde avait été dessiné par ma loupiotte sur le tableau noir.
Sa petite sœur a dû faire quelque chose qui ne lui a pas plu et elle s’est retrouvée effacée de l’œuvre….

(Ca ne rigole pas chez nous...)

Vous comprenez donc maintenant que je n’exagère pas quand je parle des deux petites groupies qui vivent sous notre toit! Et pourtant ma loupiotte est fan des Beatles et de Renaud et ce n'était pas facile de les détrôner...

J'ai un petit (gros en fait) regret: Julien Doré vient en concert dans notre région cette semaine et je n'ai pas réussi à obtenir de places, alors que je comptais y emmener ma loupiotte (ça tombait nickel, un vendredi!). Pourtant je me suis connectée dès la mise en ligne de la vente... 

Son 1er vrai concert, ça sera donc plus tard!

Et chez vous il y a aussi des groupies miniatures?




vendredi 31 octobre 2014

Le look "Halloween" de jour (Les petits sur leur 31)

Nouvel article pour "les petits sur leur 31", RDV lancé par Yeude
Et cette fois-ci le thème est Halloween.

Je ne vous montrerai pas de petites sorcières ou de fantômes à couette, pour l'occasion j'ai préféré vous montrer une des dernières robes de ma loupiotte et qui se prête, à mes yeux, plutôt bien au thème.

Il s'agit d'une robe de "La Redoute" avec des têtes de renard pour motif... Ma loupiotte est persuadée qu'il s'agit de chats, je n'ai pas voulu insister, ni la contrarier. Mais on est bien d'accord que ce sont des renards, hein?

Voici donc la robe, photos nulles, désolée, mais on fait ce qu'on peut....



Look Halloween de jour 





GRRRRRrrrrRRRR les doigts bleus de sorcière 
(on voit que sur la robe ce sont des renards, hein?...)


Robe: La Redoute
Vernis: Sephora
Citrouille: Sainsbury

mercredi 29 octobre 2014

Pourquoi même en parlant anglais, les enfants nous foutent la honte? (Enquêtes impossibles)

Il y a quelques temps j’avais mené une enquête impossible pour essayer de comprendre ce que me répétait ma loupiotte. Son « Jean-Claude is inside » voulait en fait dire « George Clooney is inside » (cf.la pub nespresso…). L’art de transformer George Clooney en Jean-Claude.


Depuis qu’elle est au CP (oui mon bébé né il y a quelques mois à peine est en CP) elle a commencé à apprendre un peu l’anglais avec son instituteur. « Hello! what’s your name? Hello! my name is loupiotte » Notez que Dora lui avait déjà permis d’avoir déjà de bonnes bases dans cette langue. Je m’en étais notamment aperçue un jour au supermarché, lorsqu’elle m’a dit « Let’s go à la caisse ! »


La semaine dernière j’avais programmé une escapade familiale à Londres yeeeaaaaaahhhhhhh. L’occasion pour ma loupiotte de mettre ses leçons d’anglais en pratique. L’occasion également de partager son savoir avec sa petite sœur : « Biscotte, quand on sera en Angleterre, tu pourras dire aux gens « hello ! what’s your name ? my name is Biscotte ».


Comme j’ai une Biscotte studieuse, celle-ci a bien écouté sa grande sœur. Comme j’ai une Biscotte qui se mélange un peu les pinceaux dans les mots (pendant longtemps elle a dit « camembert » au lieu de « carambar » et « grimace » au lieu de « limace » ), je me doutais qu’elle allait sortir quelque chose à sa façon.


« hello, macho man ? Am Biscotte »


Voilà. C’est ce que répétait ma fille a tout va.


Son « macho man » était parfaitement compréhensible, puisque sans nous concerter, son papa et moi avons exactement compris ça… J’espère juste que c’était parfaitement compréhensible pour nos oreilles de Français, et que le manque d’accent a fait que les londoniens qui l’ont entendue n’ont compris qu’un charabia…


Je m’interroge donc. Pourquoi quand mes filles baragouine de l’anglais ça ne donne pas un simple charabia inoffensif ?


J’ai donc mené mon enquête (en plus à Londres nous sommes allés à Baker Street sur les traces de Sherlock Holmes, les conditions étaient donc parfaitement favorables à une enquête impossible)


Après mûre réflexion, je pense que tout a été conditionné par ma jeunesse. Les Bronzés font du ski, c’était mon film de chevet (oui je sais ça ne se dit pas). A force de m’éclater à regarder ce film en boucle, Jean-Claude Duss est ancré dans mon esprit et, par répercussion sans doute, dans celui de ma fille. Quand elle entend « George Clooney » elle comprend « Jean-Claude ». Normal donc. Quant au fameux « Macho Man », ça doit dater de l’époque à laquelle j’écumais les dancefloor 3 fois par semaine et que je me déhanchais sur les Village People. C’est resté ancré en moi, jusqu’à en devenir naturel pour ma biscotte. Je ne vois pas d’autre explication…


Et vous votre hypothèse, c’est quoi ? Menez vous aussi vos enquêtes impossibles avec Amélie !

vendredi 10 octobre 2014

Je n'ai qu'une vie

Oui je sais, ça parait très con de dire ça


Tout le monde sait qu’on a qu’une vie.
Mais combien se rendent compte vraiment de ce que cela signifie ?


J’avais entendu cette citation il y a quelques années : « On a deux vies. La seconde commence quand on réalise qu’on en a qu’une ». Et ça m’avait tout de suite parlé. Je l’avais trouvé très vraie.


J’ai toujours eu conscience que je n’avais qu’une seule vie et qu’il fallait en profiter. Cette citation n’a pas été une révélation, mais un rappel.


Mais là depuis quelques mois, depuis que j’ai passé les 35 ans je crois, je vois tout différemment.
Comme si je venais de faire le bilan. Parce que oui avant je me projetais, je rêvais du futur de ma vie, le mieux était forcément à venir.
Mais là aujourd’hui qu’est-ce que j’ai fait de toutes ces secondes qui m’ont été offertes ? Est-ce qu’elles ont été à la hauteur du fait que je n’ai qu’une seule et unique vie ?


Alors je trie, j’élimine, je déparasite.
Tout ce qui vient me voler mes précieuses et uniques secondes, je l’écarte de ma vie.
Tous CEUX qui viennent me voler mes précieuses et uniques secondes, je les écarte de ma vie. Qui sont-ils pour se permettre de ternir MES secondes ? /


Un conflit qui n’a aucun intérêt ? Hop je m’en éloigne, pas le temps de m’en occuper, je n’ai qu’une seule vie.
Un collègue qui passe son temps à se plaindre ? Hop je ferme les écoutilles et je me tourne vers celui qui est toujours de bonne humeur et avec lequel je vais passer des secondes sympas.
Quelqu’un qui m’exaspère ? Hop je n’y prête plus attention.
Quelqu’un qui veut me dire ce que je dois faire ? Hop je le renvoie dans ses 22, de quel droit veut-il diriger MES secondes à moi ? Il n’a qu’une seule vie lui aussi, qu’il s’occupe de ses secondes.


Je n’ai qu’une seule vie. Alors je débarrasse au maximum. Je garde mes secondes pour les passer avec ceux à qui j’accorde de l’importance. Je n’entre dans un conflit que si du positif peut être tiré de la situation. Je ne me bats que pour ce qui mérite d’être défendu.


Je n’accomplirai peut-être pas de choses extraordinaires.
Je sais qu’il y a plein de choses que j’aurais aimé vivre, mais que je ne connaitrais malheureusement jamais.
Alors il faut que je comble tout ça, pour avoir le moins de regrets possibles quand je ferai le bilan Je fais tout mon possible pour rendre mon quotidien plus beau, plus chouette, plus agréable. Je fais tout pour amener un peu de magie, de paillettes, de folie dans le quotidien de mes enfants.


Je n’ai qu’une vie et je le sais.

jeudi 2 octobre 2014

Vendre un appart, tu sais c'est pas si facile

Avant je regardais « maison à vendre » avec un œil interrogateur.
Non mais franchement les gens, ils croient vraiment pouvoir refourguer leur bouiboui 3 fois son prix ?


Puis un jour est arrivé notre tour, de vendre notre appart.
(Pour cause de construction de manoir maison).



On a commencé par le faire estimer par 3 professionnels de l’immobilier. Histoire d’être sûrs. 
Les 3 nous ont dit que l’appart était nickel, bien placé, qu’il n’y avait aucun souci à ce qu’il parte rapidement et les 3  nous ont donné la même fourchette de prix. Yeah ! Au moins ça commençait bien.

On a fait faire le diagnostic énergétique.
On a rangé les choses qui débordaient des placards, on a remis un petit coup de peinture dans la cuisine et sur le balcon, on a peaufiné l’annonce et HOP le soir même sur le bon coin.

La nuit j’ai mal dormi. Très mal. Tergiversations de l’extrême du genre « personne ne nous l’achètera, on l’a mis trop cher, je veux pas finir ma vie dans ce 3 pièces, bouhouhouh…. »

Et puis le lendemain matin à 8h02, boum, 1er appel d’une dame pour une visite.
Puis un 2ème appel, puis un 3ème…. Tellement d’appels que j’ai fait un planning sur excel pour bien gérer tous les RDV.

La veille de la 1ère visite on a passé la soirée à astiquer l’appart de fond en comble, j’ai même nettoyé DERRIERE la chaudière. Des fois que…. Des fois que quoi d’ailleurs ? Qu'on tombe sur la Mademoiselle Mangin de Princesse Sarah?

Cerise sur le pompon j’ai acheté une belle orchidée pour la mettre sur le meuble de l’entrée. Oui parce que Stéphane Plazza il dit bien qu’une vente se décide dès les 90 premières secondes.
Et je m’en serais gravement voulu de rater une vente à cause d’UNE orchidée manquante.

On a donc eu un tas de visites.
Des gens finalement pas intéressés,
pas du tout intéressés mais qui le cachent (mal),
des gens super intéressés mais qui rappellent jamais,
des gens qui se projettent à fond « oui et là je mettrai mon buffet, et ici ma table basse »  mais qui rappellent jamais non plus.
Des gens super intéressés qui viennent visiter une 2ème fois mais qui par la suite ne donnent plus de nouvelles.
Des gens qui visitent 1 fois, 2 fois, te demandent un tas de documents, rappellent pour avoir des renseignements supplémentaires,… et puis plouf plus rien. (t’as limite l’impression de te faire larguée comme au lycée) (même pas un SMS, la lose).

Bref.

1 an plus tard il n’était toujours pas vendu.
AUCUNE offre, RIEN, NADA, ZERO.

OOOOHHH je vous vois venir.

Vous pensez qu’on a été trop gourmands niveau prix,
ou bien qu’on collectionne un truc à la con qui encombre 12 étagères dans le salon,
ou bien que les murs de la cuisine étaient saumon à rayures vertes.



Ben non.

Parce que moi je suis phobique des couleurs souvenez-vous (y’a qu’à lire le descriptif du blog) donc les murs ont toujours été de couleur NEUTRE.
Je suis aussi limite phobique des collections (riez pas, je suis sûre que ça existe) donc NON il n’y a pas d’étagères encombrées de trucs louches.
Quant au prix, dès le départ on l’a fixé dans la partie basse de la fourchette donnée par les 3 experts.

Entre temps bien sûr d’autres agents immobiliers l’ont ré-estimé. Ils nous ont TOUS dit que le prix était bon, voire même bas, « ne le bradez pas votre appart » qu’ils nous disaient.
Mais quand on baissait le prix (2 fois en un an), ils convenaient qu’en effet c’était plus raisonnable.

Enfin non je mens, dans le tas y’en a quand même UN qui nous a conseillé de baisser de 20000 euros et de changer TOUTE la cuisine si on voulait le vendre tout de suite.
Ca nous avait laissés perplexes.
Si on avait su….

Enfin bon je ne m’étendrais pas ici sur les agents immobiliers auxquels nous avons eu affaire, parce qu’ils méritent un billet rien qu’à eux.
Sachez juste qu’ils nous ont donné une bien piètre opinion d’eux, en faisant tout leur possible pour nous prendre pour des lapins crétins de 6 semaines.





Heureusement notre appartement vient d’être vendu par l’intermédiaire d’une agence dont les personnes sont absolument charmantes (elles ne sont pas de bon conseil pour tout, mais ça c’est une autre histoire, mais elles sont loin de l’image de leurs requins de confrères qui nous ont contactés).

J’en aurai presque sabré le champagne. Mais vu le prix auquel on l’a vendu (20000 euros de moins que le prix de départ... eh oui) les bulles risquent de rester coincées dans la gorge.

Comme si ça n’avait déjà pas été assez compliqué comme ça, l’acquéreur a essayé « d’arnaquer » l’agence immobilière (je mets des guillemets parce qu’en fait c’est pas de l’arnaque point de vue loi, juste un truc pas très moral) et ça nous a valu quelques cheveux blancs.

Pour couronner le tout, nous sommes passés chez le notaire quelques jours APRES la fin de notre prêt relais. Et là aussi ça nous a valu quelques cheveux blancs, mais c’est réglé. On en rira dans quelques années (pas sûre en fait).

Enfin BREF vous l’aurez compris, PLUS JAMAIS je ne vendrai de bien immobilier. Notre maison j’y mourrai et on m’incinérera dans la cheminée… qu’on n’a encore pas (rapport au prix de vente de l’appart).



Allez pour terminer sur une note plus gaie, voici un petit florilège des gens qui sont venus visiter :

« ah c’est dommage, l’appart est bien, mais ce que je recherche c’est le charme de l’ancien »
Effectivement trouver le charme de l’ancien dans un immeuble datant de 2002 c’est pas évident (l’année de construction était pourtant précisée dans l’annonce).

« il n’y a que 2 chambres ? »
Vous pouvez toujours caser un lit dans la cuisine. Elle s’attendait à combien de chambres dans un T3 ?

Il y a aussi eu ce papi qui ne voulait pas nous croire (l’agent immobilier et moi) que nous n’étions pas au dernier étage. Il a fallu sonner chez notre voisin du dessus (heureusement très sympa) pour lui prouver qu’il y avait bien des apparts…

Celle qui trouvait que la rue était trop difficile à traverser en tant que piéton.


Celle qui trouvait l’appart un peu petit et qui regrettait qu’il n’y ait pas de garage (juste une place de stationnement) et pas de local à vélo…. Et qui a finalement acheté un T2 dans le même immeuble qu’un copain dans lequel il n’y a ni garage, ni local à vélo et qui se trouve dans un quartier où c’est la chienlit pour se garer. D’ailleurs notre copain déménage à cause de ça.

Et vous, vous avez déjà connu ça?