jeudi 23 avril 2015

Une chasse au trésor pour occuper les vacances!

C'est la période des vacances et cette semaine je suis en congé pour me reposer profiter de mes puces.
Une semaine pour faire plein d'activités.
Une semaine pour leur faire plaisir.
Une semaine pour découvrir plein de choses.
Et surtout une semaine pour s'amuser.

Et justement pour les amuser j'ai eu l'occasion de leur organiser une chasse au trésor!!
Enfin, quand je dis que je l'ai organisée, j'exagère puisqu'en fait j'ai utilisé un kit chasseotrésor où tout est prêt, il suffit de suivre les indications.

C'est très bien fait, en plus des instructions le kit comprend:

  • un scénario qui explique l'histoire ainsi que le but de la chasse au trésor, 
  • des énigmes à cacher, 
  • d'ailleurs dans le kit il y a même toute une liste d'idées de cachettes que ce soit en intérieur ou en extérieur, 
  • des idées de défis
  • un modèle de diplôme, pour récompenser les participants
Et pour qu'on s'y retrouve, chasseotrésor a même prévu une feuille d'organisation qui ressemble un peu à un tableau de bord et sur laquelle on note, entre autre, les cachettes de chaque énigme. Histoire de ne pas se louper et de ne pas perdre le fil.




J'avais 7 cachettes à choisir et comme il faisait super beau j'ai décidé que tout se passerait en extérieur.
J'ai opéré en catimini, pendant que la Biscotte faisait une petite sieste et que la Loupiotte poireautait devant la fenêtre à attendre la venue des 2 copines invitées à passer l'après-midi.




J'avais donc à disposition 4 puces qui ont toutes été ravies quand je leur ai annoncé qu'elles allaient participer à une chasse au trésor.

Elles ont dû aider Linéus le magicien, privé de ses pouvoirs magiques à quelques jours du grand concours de magie.





La chasse au trésor a duré environ 40 minutes, comme mon groupe avait des âges différents (bientôt 4 ans pour la plus petite et 7 ans pour les plus grandes), j'ai modulé les énigmes pour que tout le monde se sente utile.

Sur le site vous trouverez plein de chasses au trésor différentes, avec des thèmes variés et classés par catégories d'âge. Il y en a vraiment pour tous les goûts ;-)

Merci  à chasseotrésor pour ce bon moment!

mercredi 22 avril 2015

L'interview de Jean-Patrick Capdevielle par moi-même (oui, oui!!!)

Vous savez quoi???? J'ai interviewé Jean-Patrick Capdevielle. Ouais.

L'électron libre du rock qui cumule les expériences et les réussites dans des tas de domaines artistiques (chanteur, musicien, auteur, compositeur, peintre et comme ce n’était pas encore suffisant, il a aussi été journaliste, animateur télé, scénariste et acteur….).

Qui est à la tête de succès phénoménaux aussi bien dans le rock que dans l’opéra (voui).

Histoire de remettre les choses dans leur contexte, Jean-Patrick Capdevielle ça veut dire :
-          album de platine,  en tant que chanteur, dès son premier album. Cet album comporte l’énorme tube « Quand t’es dans le désert » (et c’est même pas sa chanson la plus vendue !)
-          2 millions d’albums vendus, dans 25 pays, en tant qu’auteur et compositeur, pour « Carmine Meo » interprété par la soprano Emma Shaplin
-          13 albums à son nom, dont 2 figurent dans le classement « Rolling Stones » des albums rock essentiels
-          des représentations à l’Olympia et au Palais des Sports de Paris
-          des collaborations avec des tas d’artistes français et étrangers

C’est un artiste engagé, qui défend ses idées et ses convictions, qui ne s’enlise pas de le convenu.

Jean-Patrick Capdevielle travaille actuellement sur son14ème album. Et via la plateforme Kiss Kiss Bank Bank, nous permet d’en être coproducteur. C’était l’occasion de lui poser plein de questions ! Et il y a répondu de bonne grâce ! Merci Jean-Patrick !

Source


***


* Connais-tu l’univers des blogs ?
Pas vraiment, et je le regrette.

* Pour les novices que nous sommes, peux-tu nous expliquer comment tu crées tes chansons en général?
Je pars toujours d’une mélodie; ou plutôt d’une suite d’accords et d’une manière rythmique de les faire « tourner ». La mélodie nait d’elle même, en chantant sur cette base.
Parfois, c’est le couplet qui vient d’abord; parfois le refrain; parfois la coda (la section de fin de la chanson); parfois… rien ;-)

* D’ailleurs as-tu suivi des cours d’écriture ?
Je n’ai suivi aucun cours. J’ai fait du journalisme pendant dix ans, dans des journaux très différents (de la presse jeune, à la presse politique, en passant par l’underground et la presse people; j’étais une sorte de mercenaire. Je travaillais pour me payer de la peinture, des toiles et des pinceaux)
Mais j’étais devenu un spécialiste des « chapeaux », la partie située entre le titre et le corps d’un article; il faut être concis et efficace, dans ce métier; c’est très formateur.
Lorsque j’ai commencé à écrire des chansons, j’étais prêt.

* Par rapport au début de ta carrière, trouves-tu que tu procèdes différemment ?
Je fais les choses d’une manière plus globale, plus simultanée.
La mélodie, la rythmique les arrangements et les paroles arrivent en même temps, par bribes; elles (et ils), s’influencent mutuellement.
Autrefois, je chantais une mélodie sur une partie de guitare, j’écrivais des paroles sur un bout de papier (que je perdais) et, hop, direction le studio…
Pendant l’enregistrement, j’essayais juste d’empêcher les musiciens de faire n’importe quoi ;-) 

* En ce moment tu prépares ton 14ème album. Est-ce que tu peux nous dire rapidement les étapes de la création d’un album?
La manière la plus efficace, c’est de faire des maquettes (une version simplifiée de ce que sera la chanson une fois enregistrée; guitare voix, ou guitare clavier, par exemple).
Ensuite (si on a un budget ;-) ) on entre en studio.
On enregistre la partie rythmique de la chanson, instrument par instrument ou ensemble (ce qui donne des bases beaucoup plus cohérentes, selon moi)
On enregistre ensuite les overdubs ou re-recordings (re-re, en « français »): guitares lead, claviers, percussions, etc; on les enregistre séparément ou par groupe d’instruments.
Enfin, on termine avec les « prises » de voix et les choeurs.
Les enregistrements terminés, on « mixe »: c’est à dire que l’on organise les sons les uns par rapport aux autres, en modifiant leur niveau, leur place dans la stéréo, en les modelant avec des effets sonores.
Pour terminer, on arrive au « mastering » c’est un travail sur le son global de la chanson, son niveau, sa dynamique; et voilà…

* Pour cet album, une collecte via Kiss Kiss Bank Bank est lancée, elle va te servir à quoi ?
Elle va me permettre de financer tout ce qui suit la création de mes maquettes: musiciens, studios, ingénieurs du son, etc.
Mes maquettes sont terminées, ce sont les extraits que l’on peut entendre sur KKBB 
et sur facebook (onglet « videos »)

* Est-ce que c’est une solution qui te permet d’éviter plus facilement ceux que tu pointes du doigt dans « T’es pas fait pour ça » ?
C’est une vieille chanson, « T’es pas fait pour ça » ;-) - mais mon amour pour les « majors » n’a pas beaucoup changé.
Pour moi, ce ne sont que des usines à fric sans culture et sans âme. Elles ne s’intéressent qu’au potentiel commercial à court terme des artistes.
On y exploite tout le monde: les instrumentistes, les techniciens, les arrangeurs et les artistes au profit du rendement des actions et des salaires des dirigeants.
Au mieux, ce sont des banques, qui vous donnent de mauvaises habitudes, au pire des boulets qui vous empêchent d’avancer.
Parfois, les deux.
Je ne veux pas d’elles et je ne crois pas qu’elles veuillent de moi.

* L’Olympia ça t’a plus marqué que d’autres scènes ?
Mon premier Olympia a été une source d’émotions très fortes: entrer sur la scène sur laquelle j’avais vu se produire les Rolling Stones, Otis Redding, Miles Davis, Jimi Hendrix, etc et voir, à la fin de mon concert Véronique Sanson, debout sur son  fauteuil; ça laisse des souvenirs !

* Dans ton répertoire quel est le titre dont tu es le plus fier ou celui que tu préfères ?
« Salomé »; « Le vent chaud »; « En dessous du pont »; « Les bruits de la nuit »…

* Dans le répertoire d’autres artistes est-ce qu’il y a une chanson dont le texte te parle tellement que tu aurais aimé l’écrire toi-même ?
« Like a rolling stone », de Dylan; « Avec le temps », de Ferré; « Ne me quitte pas » de Brel; la liste est sans fin…

* En janvier lors d’une émission en prime time sur France 2 (les 15 ans du Charles-de-Gaulle), un groupe d’artistes a chanté « Dès que le vent soufflera » de Renaud. Sauf que dans cette interprétation certains couplets ont été délibérément coupés, intervertis et que le passage de la « bitte d’amarrage » a été remplacé par « plot d’amarrage ». Tu en penses quoi ?
La bêtise pudibonde de cette époque n’a pas de limite; je suppose que personne n’a demandé son avis à Renaud (enfin, dans une certaine mesure, j’espère qu’il n’était pas au courant)

*Pour finir, est-ce que le jour qui t’emmène loin des sables mouvants est venu ?
Il y a un salut et une vie hors du désert et hors des sables mouvants ;-)

***

Un grand merci à lui pour cette interview. Et n’hésitez pas à rejoindre sa collecte, l'argent supplémentaire permettra même aux contributeurs d'assister à un mini-concert privé Kiss Kiss Bank Bank 


lundi 20 avril 2015

De jolis chaussons à gagner (concours)

Vous vous souvenez des jolis chaussons en cuir souple que je vous ai présentés récemment?
De la marque Didoodam.


Et bien aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir vous faire gagner un très chouette lot gentiment offert par Didoodam. Et en plus, pour participer il n'y a pas de restriction de pays!!

Il s’agit d’un lot composé d’une paire de chaussons enfants (du 16 au 35) + une paire de chaussons adultes (du 36 au 45).

L'occasion pour vous (ou tout autre adulte ou ado de votre entourage) d'essayer ces fameux chaussons en cuir souple, habituellement réservés aux petits pieds de bébé. Et comme certains modèles sont disponibles aussi bien en petite pointure qu'en grande pointure, vous pouvez être assorti à votre bébé ;-)



Par exemple ce modèle est dispo en 16-18, mais aussi en 44-45.


Pour participer, c’est très simple :
* Vous commentez en dessous en me donnant le nom du (des) modèle(s) que vous aimeriez gagner (vous pouvez choisir le même modèle pour les 2 paires ou non) , le site c'est par ici.
* Si vous partagez vous avez une chance supplémentaire (si vous partagez sur twitter, utilisez le hashtag  #didoodam)

Vous pouvez aussi bien sûr aimer la page FB de Didoodam.

Vous avez jusque lundi 27 avril 2015 – 18h pour participer.

Le tirage au sort aura lieu par Random.

Bonne chance à tous!


********EDIT********

Le tirage au sort à eu lieu par Random.
Alors tout d'abord sachez que même si vous avez perdu vous allez avoir une petite consolation.

Le gagnant est Tribulus. Bravo!!!
Contacte-moi vite par e-mail (voir colonne de droite). Merci à tous pour votre participation.
ET bientôt un autre concours sur le blog!

jeudi 16 avril 2015

Aggie: Coproductrice du prochain album de Jean-Patrick Capdevielle

Et oui je parle de musique, encore.
Et je sens que je vais en parler de plus en plus.
Parce que même si,  à mon grand regret, je ne suis pas musicienne, la musique prend de plus en plus le pas sur ma vie.
Je vous en avais déjà parlé et .

C'est dur de ne pas pouvoir partager sa créativité quand on en déborde.
C'est frustrant.
Très frustrant.

Alors en attendant de réaliser mon rêve, j'aide, comme je peux, d'autres personnes à réaliser leur projet.

Et c'est pourquoi je soutiens un auteur-compositeur-interprète que j'apprécie beaucoup:

(parce que comme je vous l'ai dit déjà dit, je suis très sensible aux textes de chansons)

Jean-Patrick Capdevielle



Source


Pour finaliser son prochain album, Jean-Patrick passe par Kiss Kiss Bank Bank.
Chacun peut contribuer dès 1 euro.
Et en fonction de la somme investie on reçoit une contrepartie qui va de son nom qui figure sur l'album, jusqu'à passer une journée entière en studio lors de l'enregistrement!!

Alors n'hésitez pas, contribuez vous aussi ;-)
Et comme ça vous deviendrez coproducteur! Ca le fait, non???

Tout est expliqué là: 



Et je vous invite à écouter cette superbe interprétation Capdevielle/Thiefaine à Taratata (il y a presque 20 ans jour pour jour) que j'avais déjà partagée sur FB il y a bien 1.5 an ;-)


mercredi 15 avril 2015

Les jolis chaussons en cuir souple Didoodam pour petits et grands!

Les chaussons pour enfants, c’est comme le papier cadeau, c’est comme les housses de clic-clac : j’ai souvent eu l’impression que ceux qui les créent n’ont visiblement aucun (bon) goût. Je me demande parfois si ces produits ne sont pas le résultat de paris : «allez, chiche qu’y a des gens qui vont quand même acheter cette horreur ? ».

Faut vraiment s’accrocher pour trouver du sobre (remarquez que je ne parle même pas de raffiné, hein ?! Non, juste de SOBRIETE).

Il y a 6 ans quand la puéricultrice de la crèche nous a dit que ça serait bien d’acheter des chaussons à cette va-nu-pieds de Loupiotte, j’ai entrepris consciencieusement d’arpenter les magasins.

Je ne pensais pas que cette quête, c’était un peu celle du Graal.
J’ai vu de tout : du chausson rose, qui fait mal aux yeux, à moumoute et paillettes.
Du chausson brun caca avec une fausse Dora l’exploratrice, qui tirait un peu sur le Cléopâtre.
Du chausson imitation low boot.

Bref que du laid.

Mon homme qui avait un peu de mal à comprendre qu’après 3 jours d’intenses recherches (sens de la mesure) je sois toujours bredouille, me proposa de jeter un œil au rayon pantoufles en allant à l’hypermarché.

Il est revenu bredouille lui aussi. Héhé.

J’ai finalement réussi à trouver mon bonheur, et ai longuement hésité à acheter le même modèle en différentes tailles, vu la vitesse à laquelle grandissent les petits pieds de bébé et vu la galère pour trouver quelque chose de potable.

Mais heureusement entre temps un nouveau monde s’est ouvert à moi. J’ai découvert les chaussons en cuir souple pour enfants et ce fût une véritable révélation.
Enfin des chaussons jolis, chouettes, et pratiques !!
Et depuis cette découverte je n’ai plus juré que par ça.


Et aujourd’hui c’est justement de chaussons en cuir souple dont je vais vous parler, et plus précisément de la marque belge Didoodam.

Ma Biscotte en a reçu une jolie paire. Ils tiennent bien à ses pieds, ils sont jolis, les finitions sont bien réalisées et ils sont très confortables.



Comment je sais qu'ils sont confortables? Tout simplement parce que j'en ai reçus une paire à ma taille!! Et je confirme ils sont tout doux à l'intérieur, aucune gêne de les porter pieds nus.





Didoodam propose, à des prix très attractifs, toute une gamme de jolis chaussons pour les bébés, les enfants et même les adultes ! C’est la seule a proposer des chaussons en cuir souple pour toute la famille avec des pointures allant du 16 jusqu’au 45.
Toute la famille peut ainsi porter des chaussons en cuir souple (c’est du cuir de vachette).
Et cerise sur le gâteau, parents et enfants peuvent choisir les mêmes modèles et être assortis !

Voici une petite sélection


Jolis, n'est-ce pas? 
Vous voyez le même modèle que les miens existe en petit


Mais Didoodam c’est aussi une marque qui a des valeurs. Les chaussons sont fabriqués au Pakistan dans une petite entreprise familiale et ce partenariat, basé sur une relation de respect et de travail équitable, dure depuis 8 ans.

Et ce n’est pas tout, Didoodam s’engage aussi dans d’autres actions, en reversant par exemple un pourcentage de ses ventes à des associations caritatives.

Bref une marque comme on aime !


Merci Didoodam pour nos jolis chaussons!

mardi 14 avril 2015

Et donc c'était comment???



Je parle du concert de Julien Dorééééé !! Bien sûr !

Et ben c’était génial, ça valait le coup de s’être accrochée pour pouvoir y aller et de gérer seule une Loupiotte de 6 ans au milieu de 4000 personnes.

Oui il a fallu que je m’accroche pour obtenir des places :
1ere date (en juin 2014) : ça tombait le même jour que la sortie scolaire à laquelle je m’étais inscrite dès le jour de la rentrée. Tout ça pour découvrir 15 jours avant que je n’avais pas été retenue comme parent accompagnateur. En plus c’était dans une petite salle que j’adore.
Grumphhhhhhh.

2e date (en novembre 2014) : c’était une date ajoutée, qui ne figurait pas au début. Dans une petite salle à 70 bornes de chez moi. Et ça tombait un vendredi, nickel pour emmener ma Loupiotte. Je me suis connectée sur le site de réservation 30 minutes avant l’heure de la vente. J’ai actualisé la page des centaines de fois, au taquet. Et bien je n’ai pas réussi à en avoir ! J’avais laissé un message sur la page FB d’Auguri (les producteurs), demandant si c’était un bug. Pas eu de réponse, ça ne devait pas être un bug.

3e et 4e date (en janvier 2015) : à 70 et 40 km de chez moi, malheureusement ça ne collait pas avec mon emploi du temps.

Et enfin, la 5e fut la bonne: C’était vraiment la dernière chance puisque c’était l’avant dernière date de la tournée.

Mise en vente juste au moment de Noël, j’ai attendu que le 24 décembre soit passé pour réserver (des fois que le Père Noël ait eu cette idée). Comme je n’ai pas trouvé de places dans mes petits souliers, j’ai voulu réserver dès le 25/12.
Seulement je devais choisir entre tribunes et gradins. Pour le même prix. Sans plan de salle. Et comme j’y allais avec la loupiotte, fallait pas trop que je me plante sur l’emplacement. Alors j’ai laissé un message sur la page FB d’Auguri pour demander la différence. Pas de réponse. J’ai appelé à droit, à gauche, finalement j’ai découvert qu’il n’y avait pas de différence.




La préparation ?

J’avais essayé d’anticiper tout ce qui pourrait être pénibles.
J’ai acheté des boules quies à la pharmacie. Soit elles me serviraient à la Loupiotte si c’était trop fort. Soit à moi si la Loupiotte était trop relou.
J’ai demandé à mon mari de lui faire faire sieste en attendant que j’arrive.
J’ai préparé des sandwichs.
J’ai pris un cahier.

Et le jour J ?

J’ai récupéré une loupiotte qui n’avait pas réussi à faire la sieste et qui avait des cernes jusqu’en bas des joues. Notez que les autres jours elle ne fait la sieste ET elle n’a pas de cernes. Ce jour-là, oui. Forcément.

Je l’ai briefée à mort : tu restes tout le temps à coté de moi, la musique va peut-être être trop forte, si c’est le cas j’ai acheté des trucs qui s’appellent des boules quies. Si tu trouves que tu es mal assise, je n’y pourrais rien, pas la peine de me le répéter en boucle,…

On est parties, on a pique-niqué sur le parking, on s’est installées dans la salle.
« Maman la musique est trop forte, je peux avoir les boules quies ? » Et ce n’était QUE de la petite musique d’ambiance.
Ahem…..

Les boules quies, je les ai ramassées 3 fois. J’avais pourtant bien demandé des bouchons pour enfants… bref…

A 20h pile ça a commencé. Loupiotte surexcitée…. C’était un autre groupe. Je ne savais pas qu’il y avait une 1ere partie. C’était bien mais la Loupiotte a beaucoup été impressionnée par les basses et ça, même les bouchons d’oreille n’y font rien.

Et à 21h. Alléluiah LE voilà.
Et là exit les bouchons d’oreille (qui étaient tombés pendant la 2ème pause), la Loupiotte n’y a même plus pensé de tout le spectacle.
C’était tout simplement génial.
Une ambiance de folie. Une Loupiotte et sa maman qui chantent, crient, applaudissent à tout rompre, tapent des pieds, dansent. Des beaux jeux de lumière. Julien Doré, complètement barré (j’adore les gens complément barrés) (sûrement parce que je le suis aussi quand je ne fais pas la timide) qui fait le show, sur scène, dans le public. On rit, on participe, on est envoûté. Des musiciens géniaux. Un public à fond dedans.

Franchement super. Ca fait plus d’un an que la tournée a débuté, le lendemain il faisait le zenith de Paris, j’avais un peu peur que Julien Doré se soit lassé. Et bien non. Ou peut-être j’en sais rien, mais en tout cas on a l’impression qu’il a vraiment du plaisir à être là. Bref dans un cas comme dans l’autre on peut parler de professionnalisme et de respect de son public.

Ma Loupiotte s’est endormie à 2 chansons de la fin, mais s’est réveillée au milieu des rappels.
Elle en est enchantée.
Moi aussi.
Je suis heureuse que son 1er concert ait été aussi génial.
Nous sommes parties rapidement, je ne sais pas s’il y aurait eu la possibilité de le voir un peu à la fin. J’avais posé la question sur la page FB d’auguri…. Sans réponse ;-) Tant pis. On l’a peut-être loupé. Il y avait peut-être une séance de dédicaces « comme pour Chantal Goya », (que nous avons vue en mars) dixit ma Loupiotte.

En tout cas elle en gardera de beaux souvenirs.
Et moi, grâce au tout réuni, encore plus !!
Merci Julien. LØVE !!

vendredi 10 avril 2015

Savoir annoncer les grandes nouvelles... Julien Doré... LØVE

Hier soir j'avais une excellente nouvelle à annoncer à ma Loupiotte: aujourd'hui je l'emmène au concert de Julien Doré.
Les places sont réservées depuis.... pfiou.... plusieurs mois... mais je ne lui avais encore rien dit rapport au fait que je n'avais pas envie d'entendre tous les jours "CékankonvavoirJulienDoré?"

1ère difficulté donc: trouver le bon moment pour le lui annoncer
2ème difficulté: ne pas faire pleurer la Biscotte qui risquait d'être déçue de ne pas y aller.

Oui nous sommes en plein TRIP Julien Doré à la maison, et c'est un sujet assez sensible: souvenez-vous. Vous n'imaginez pas, mais ça nous a valu quelques discussions avec mon homme pour choisir la meilleure solution.

Nous avons convenu que pendant que nous irons au concert, mon homme emmènera la Biscotte au McDo. L'annonce du McDo devait ainsi combler la déception de ne pas venir au pestacle.

Source
Donc hier après le repas, on s'est lancé:
Moi: Loupiotte, demain soir je vais t'emmèner quelque part mais toi ma petit Biscotte tu ne peux pas venir, malheureusement, car tu es trop petite
Mon mari: Alors à la place, après la babygym, toi et moi on ira au McDonald.
Ma Biscotte: Ouais Suuuuuuuuper!!!!
Ma Loupiotte: On va où?
Moi (en train de filmer sa réaction):Je t'emmène.... au...... concert.... de Julien Doré!!!!!!!
Ma Loupiotte: Et pourquoi on va pas au McDo?????

OuinOuinOuinOuinOuin.

Bon j'exagère elle a quand même eu un grand sourire avant de demander pourquoi elle n'allait pas au McDo également. Mais j'avoue que j'attendais une réaction un peu plus éclatante de sa part.
Vu qu'elle est capable de me sauter au cou, de me couvrir de bisous et de me décerner le prix de meilleure maman du monde quand j'achète des crevettes pour le dîner.

Sur ce la Biscotte s'est inquiétée: Mais je pourrai y aller quand je serai GRANDE????

Elle fête ses 4 ans dans 2 mois, je m'attends donc à ce qu'elle me demande ce jour-là si je peux l'emmener au concert. Vu que 4 ans c'est grand...