mardi 27 octobre 2015

Des repas sans viande rouge?

Je sais que suite au rapport de l'OMS paru hier et qui annonce que la charcuterie et la viande rouge est cancérogène c'est un peu la panique dans les assiettes.

(dans ce rapport viande rouge = toutes les viandes autres que la volaille).

Oui plein de bonnes choses quoi (j'adooooore la charcuterie). Mais bon restons sur le fait que ce n'est pas interdit, mais qu'il est conseillé d'en limiter la consommation.

Justement ça fait quelques temps que j'essaie de restreindre notre consommation de viande et ce pour plusieurs raisons:
* une diététicienne rencontrée lors d'un événement Blédina m'avait dit que normalement la viande c'est 2 fois par semaine.
* mes filles mangent à la cantine tous les midis, et donc y mangent de la viande. Ce qui me pousse à ne pas en cuisiner le soir.
* pour des raisons économiques et aussi environnementales (produire de la viande de boeuf est très polluant).

Mais pour mon mari (qui mange à la cantine lui aussi), c'est difficile de concevoir un repas sans viande.

Et souvent quand on cherche des repas sans viande on tombe sur des recettes avec des ingrédients dont on n'a pas l'habitude (tofu,...) et qui, pour ma part, ne me bottent encore pas trop.

Mais est-ce qu'un repas sans viande rouge nous restreint à manger des légumes à l'eau et des graines?
Non bien sûr!

Source


Voici quelques idées de repas qui peuvent vous dépanner (attention ils ne sont pas végétariens, puisque j'y propose du poisson et des fruits de mer):

avec du poisson:
* poivrons farcis au thon
* tarte salée thon / épinards
* cake salé thon/poivrons
* moules / frites
* pâtes au saumon
* crevettes poêlées

et bien sûr tous les plats de poissons / crustacés

avec des oeufs en composant principal:
* oeufs cocotte
* omelette aux champignons
* oeufs sur le pain

avec des pommes de terre:
* pommes de terre au fromage fondu
* pommes de terre à la crème fraîche et ciboulette
* quiche limousine
* rapés de pommes de terre

avec des pâtes:
* pâtes au saumon
* soupe aux pâtes
* raviolis aux légumes
* pâtes à la sauce tomate/olives

Et encore:
* crumble de légumes
* beignets de chou fleur
* gratin de semoules aux épinards
* gratin de légumes
* courgettes (ou tomates) farcies au riz
* risotto aux coeurs d'artichauts
* soufflé au potimarron
* soufflé au fromage
* pizza végétarienne

Et bien sûr toutes les soupes ou salades possible.

Je sais qu'on va me dire que le saumon c'est plein de métaux lourds, qu'il faut limiter les produits laitiers et que les oeufs sont mauvais pour la santé, mais j'imagine qu'en mangeant un peu de tout, de manière équilibrée il y a moyen de se faire de bons repas et bien sûr de craquer sur une bonne entrecôte de temps en temps.

Et vous, vos repas du soir? avec ou sans viande?




mercredi 21 octobre 2015

Orphelines absolues



Vendredi j’ai appris le décès d’un collègue.
Ses filles sont désormais orphelines, leur mère est décédée en début d’année. Elles ont l’âge de ma Loupiotte. Elles allaient d’ailleurs au même centre aéré pendant l’été.
C’est là que je l’ai vu, lui, la dernière fois, en juillet. On avait papoté ensemble en attendant le retour des enfants qui rentraient du zoo.
Il avait beaucoup maigri. J’avais mis ça sur le compte du décès de sa femme.
Les autres collègues aussi.
Lui aussi.
Son médecin aussi je crois.
Et puis, en fait non, c’était un cancer foudroyant.

Je ne le connaissais pas très bien, j'ai appris qu'il était malade en même temps que j'ai appris son décès.
Je suis bouleversée.

Ses filles ? Que vont-elles devenir? Qui va les accueillir ? 

Source



Je n’ai pas de mots.

Les filles de mon collègue avaient encore leur papa et leur maman il y a moins d’un an.

Je vois encore ces 2 petites puces courir vers lui, toute contentes de lui raconter leur journée en rentrant du zoo.

Je n’arrête pas d’y penser.
A elles. A lui, qui est parti avec la souffrance de se dire qu’il laissait ses filles orphelines. Orphelines absolues, c’est le terme quand on a perdu ses 2 parents.

Désolée de venir m’épancher ici. Mais j’essaie de mettre un peu d’ordre dans mes idées quant à ce sujet. J’aimerais alléger la peine de ces 2 puces, mais je ne sais pas comment.

jeudi 15 octobre 2015

Les certitudes de ma mère



Ma mère est pleine de certitudes.

Comme celle d’avoir vu Johnny Deep au concert de Vanessa Paradis il y a 4 ans. (en fait elle a vu, au loin, un gars avec un chapeau).

Ou comme la fois où elle était persuadée, dans un restaurant de Montmartre, de déjeuner à la table voisine de Véronique (sans Davina). Elle lui a lancé des coups d’œil gênants tout le long du repas, malgré le fait de l’avoir prévenue « non maman ce n’est pas elle », avant de se rendre compte, effectivement, que non c’était juste une autre blonde aux cheveux longs.

Elle est également persuadée que mes filles ont froid. J’ai des remarques systématiquement. « Oh elles n’ont pas un foulard ? Quelque chose à mettre autour du cou ? » Bien sûr que non, c’est d’ailleurs pour ça que je les ai appelées Cosette et Fantine.
Alors un jour (mes parents récupéraient ma loupiotte à l’école) pour éviter une énième remarque de sa part, j’ai habillé ma fille selon les conseils de ma mère.
« Maman, la maîtresse elle m’a dit « oh ben dis donc Loupiotte, tu es habillée comme hiver » » (on était en septembre).


Source: Marcelo Santos

Ma mère a aussi la certitude que si je refuse de prendre le reste de la tarte aux pommes c’est par politesse. C’est juste que j’en ai ras le bol d’en manger.

Mais là où ma mère a encore plus de certitudes c’est lorsqu’elle récupère des vieilleries. Elle est persuadée que ça peut se revendre cher (vous noterez qu’elle n’a pas besoin de ça, son but est de donner des sous à ses petites-filles). Récemment elle a retrouvé mon vieux télécran des années 80.
« Mais siiiiii, je suis sûre que sur le site, comment on dit déjà ? Ibeille ça peut se revendre cher »

OK. Vérifions.
Allons voir les annonces sur ebay !

Télécran à 5 euros. O enchère.
 
Ouaip on va pas faire fortune…

mercredi 14 octobre 2015

Passer le cap du no-poo



Je bosse (par hasard) dans l’environnement. Mais avant de prendre ce poste j’avais déjà la fibre « écolo ».

J’essaie de réduire au maximum mon impact environnemental, mais aussi de préserver ma santé et celle de ma famille.
Certes ce n’est pas parfait.
Ma maison n’est pas passive.
Je ne suis pas locavore.
Et j’achète plus de choses que je ne devrais.
Mais petit à petit j’avance dans ma démarche.

Ca fait un bout de temps que je limite mes déplacements en voiture.
Ca fait un bout de temps que j’achète des fruits et légumes de saison bio, des œufs bio, du jus de pommes bio, des poulets bio, du lait bio…
Ca fait un bout de temps que j’utilise du bicarbonate de soude et des produits Ecocert pour l’entretien de la maison.
Là où ça pêche un peu c’est pour les produits d’hygiène.
Même si quand j’ai eu mes bébés j’ai fait attention aux produits que j’utilisais pour elles.
Mais je m’y mets.

J’ai commencé par utiliser des produits à la propolis, puis carrément des masques au miel bio, que j’alterne avec d’autres soins.
J’utilise des gels nettoyants bio et récemment j’ai investi dans différents hydrolats, notamment de tea tree, pour mes problèmes de peau.

Source


Et là je viens de passer un cap : le no-poo. C'est-à-dire que ça fait un peu plus d’un mois que je n’utilise plus de shampoing.
Je voyais des articles fleurir de-ci-delà sur le sujet du no-poo, je les lisais sceptiques, pensant que ça ne me conviendrait pas. Parce que je suis une flemmarde et que pour moi no poo= cosmétiques maison = faire de la tambouille avec des tas de produits inconnus au bataillon.

Sauf que non. Je me suis mise au shikakai et c’est ultra - simple à utiliser. Il y a juste à ajouter de l’eau chaude, à remuer et c’est prêt.
Et bien force est de constater que mes cheveux revivent!

Ils n’ont encore pas une tenue parfaite (je dois les lisser après les avoir laver), pour le moment ils regraissent au même rythme qu’avec du shampoing, mais ils sont beaucoup plus faciles à coiffer, beaucoup plus volumineux et ont l’air en pleine santé.

Cette semaine 2 personnes m’ont fait la remarque que mes cheveux étaient beaux et m’ont demandé ce que j’avais fait.

Autant vous dire que j’ai encore plus envie de creuser cette histoire de produits naturels !

Et vous? Etes-vous adeptes aussi?

mardi 13 octobre 2015

La vie comme elle vient

J'ai du mal. Je n'y arrive pas trop.
Prendre la vie comme elle vient.
J'ai tendance à imaginer la vie comme elle aurait dû être.

Comment elle aurait été si mon frère avait été en bonne santé.
Est-ce qu'on aurait vécu comme tout le monde? Comme une famille ordinaire? Avec du partage, des bêtises, des vacances? Avec des jolis souvenirs et des photos qu'on regarde avec joie?
Et maintenant on en serait où? Je serais tata?
Non. Stop. Il ne faut pas y penser.

Ne pas y penser, pour ne pas ressasser, ne pas se faire de mal, ne pas regretter.

Prendre la vie comme elle vient.
Avec ses tout petits riens.
Oui mais dans un coin de ma tête il y a toujours plein de trucs qui trainent.
Des tout gros soucis, des tout gros regrets qui écrasent ces tout petits riens.

Source


Et si nous avions eu ce 3e enfant? Celui que je désirais tant. Celui que je désire tant.
Est-ce que je me sentirais plus accomplie? Est-ce que je me sentirais complète?
Est-ce que j'aurais plus de bonheur alors que mes filles m'apportent déjà tellement?

Ne pas y penser. Je suis heureuse avec mes enfants et ce tout petit truc qui manque ne doit pas prendre le pas sur le reste.
Et ces tout petits riens j'en ai besoin, viscéralement. Que serait-on sans eux?

Parfois j'ai l'impression qu'avec moi rien ne coule de source. Il faut toujours que tout soit un peu plus compliqué. Alors je fais des efforts, je m'entraîne, j'essaie. Et petit à petit j'arrive à me réconcilier avec ces tout petits riens qui font que la vie est belle pour leur donner plus d'importance. Plus d'importance que ces gros manques.

Mais prendre la vie comme elle vient c'est encore autre chose.

lundi 12 octobre 2015

Jolis déguisements pour Halloween

On y est. Cette année ma Loupiotte voudrait un déguisement pour Halloween.
J'y avais échappé les années précédentes en lui mettant une robe noire asymétrique, qui, avec un peu d'imagination, ressemblait à une robe de sorcière. Du vernis à ongle noir, du maquillage et une araignée dessinée sur la joue, son chapeau de Minnie magicienne... et voilà!

Mais cette année elle voudrait un VRAI déguisement...

Ahem.

Alors j'ai écumé les sites pour tenter de trouver autre chose que les affrosités que j'ai vues dans quelques magasins. (je ne veux pas voir mes puces en Frankenstein!!!)

Voici ma sélection:


Maléfique chez Flyingkiss:




Gros craquage pour ce costume du lapin d'Alice chez WickedandWonder:



Gros craquage également pour les costumes de Catherine Soucy:

Costume de la Reine de Coeur:




En pirate:



Peter Pan chez MainstreetX:








De beaux costumes colorés chez  ChristiCreations:







Pour les tout petits chez Fée Filoche:



Un costume d'aviateur chez Whippersnappersandwh:



Costume pour jumeaux chez YumbabY:



Et les perruques de fils:



Un joli petit lion chez BooBahBlue:


Ou un ours de cirque;




Et pour les grand(e)s:
Un superbe costume de Maléfique chez Santabitha:

Des accessoires steampunk chez LadyComateen:



Et chez vous comment se passe le choix des costumes d'Halloween??

samedi 10 octobre 2015

Ma jolie robe

Ça fait quelques mois que je n'avais pas parlé mode sur le blog.
Je profite du RDV "Samedi Mode" de Lucky Sophie pour vous montrer un de mes derniers achats, que j'ai pu porté lors de journées encore chaudes de septembre.


Il s'agit d'une robe à rayures avec un magnifique dos en dentelle de la collection Naf Naf.(j'ai complètement craqué sur leur collection et ai acheté PLEIN de choses que vous verrez plus tard !)

Allez hop! Les photos!



robe: naf naf
chèche: gémo
veste: kookaï

jeudi 8 octobre 2015

Le cœur gros de remerciements



J’avais déjà eu le coup lors de notre mariage.

Nous avions été très touchés par les mots, les cadeaux de nos invités.
Alors 
nous avons adressé à chacun un remerciement comportant un message personnalisé et disant combien nous avions été touchés par leur attention.
Alors
certains nous ont ensuite remerciés pour nos remerciements.
Alors
j’ai pensé les remercier de nous avoir remerciés, mais mon mari m’avait dit que ça allait être sans fin cette histoire-là.

Depuis hier soir je suis un peu dans le même état d’esprit.

Je vous explique.

Il y a quelques semaines mon mari est rentré à la maison avec une bouteille d’hélium et un paquet de ballons gonflables.
Il avait l’idée d’organiser un lâcher de ballons pour l’anniversaire de notre Loupiotte.

J’avoue, même si je trouve ça sympa le lâcher de ballons, je suis contre (pour l’environnement).
Mais bon. Mon mari était tellement à fond dedans que je n’ai rien dit. (mais en échange je l’enverrai chercher le pain à pieds et je couperai l’eau quand il restera trop longtemps sous la douche).

Alors on a préparé des petites cartes sur lesquelles nous avons écrit un truc du style « Bonjour je m’appelle Loupiotte et je fête mes 7 ans, merci de poster cette carte ça me fera très plaisir »  ainsi que notre adresse et que nous avons timbrées.

Le jour de l’anniversaire, les copains ont tous fait un dessin au recto d’une des cartes, puis nous les avons attachées à des ballons et nous sommes allés au fond du jardin pour les lâcher.

J’avoue c’était très chouette.

C’était il y a 10 jours.

9 enfants, c'est moins que l'an dernier
(oui on habite  la campagne)

Et puis hier : surprise ! Une carte est revenue !
Avec un charmant petit mot dessus.
« Bonjour, je suis agriculteur, j’ai trouvé cette carte dans un de mes champs et c’est avec grand plaisir que je vous réponds. Votre ballon a atterri à Bidule sur Machin. Bon anniversaire Loupiotte ! »


Franchement on était super contents.
Ma Loupiotte parce qu’elle avait reçu une carte.
Mon mari parce que ça avait fonctionné.
Et moi parce que j’ai trouvé ça vraiment adorable de la part de ce monsieur.

Et je n’ai qu’une envie : le remercier ! Mais il n’a pas mis son nom et là où la carte a atterri il  y a beaucoup d’agriculteurs. Alors ça me frustre un peu.
Mais comme dit à nouveau mon mari (qui lui aussi regrette de ne pas pouvoir le remercier) et si ensuite il nous remercie de l’avoir remercié ça serait sans fin ;-)


Peut-être que d'autres cartes vont revenir?


mardi 6 octobre 2015

Profiter de ces moments tant que j'y ai droit...



Je laisse ma Loupiotte à l’angle de la cour de récréation et je la regarde marcher jusqu’au portail, ses envies d’indépendance satisfaites par ces quelques mètres parcourus seule.
Biscotte à la main je continue jusque la cour de l’école maternelle, mitoyenne à celle des primaires.

« Maman !! Biscotte !! ».

Nous n’avons pas eu le temps d’arriver jusqu’au bâtiment que ma Loupiotte nous a rejoint de son côté du grillage pour nous faire coucou. Puis elle repart jouer avec ses copines.

J’entre dans la partie « maternelle » du bâtiment, j’aide ma Biscotte à accrocher son manteau, et l’accompagne devant la porte de sa classe. J’ai à peine le temps de lui faire un bisou qu’elle file déjà retrouver ses copains.

Je sors du bâtiment, traverse la cour de la maternelle, longe un peu la grille de la cour des primaires.

« Maman !! »

Ma Loupiotte me guettait et s’est avancée jusque la grille. Elle se hisse sur la pointe des pieds, je me penche par-dessus la grille pour lui faire un dernier bisou avant de partir.

Des envies d’indépendance qui s’immiscent, qui la chatouillent, qui me pincent le cœur. Mais encore l’envie d’être notre petite fille.

Ces matins-là, quand elle parcourt seule, toute fière, les quelques mètres jusqu’au portail de l'école, ce n’est pas seulement ma fille que je regarde s’éloigner, c’est son enfance.
Alors quand elle revient pour ce dernier bisou par-dessus la grille je savoure pleinement ce moment qui n’existera bientôt peut-être plus.

Source