mercredi 21 octobre 2015

Orphelines absolues



Vendredi j’ai appris le décès d’un collègue.
Ses filles sont désormais orphelines, leur mère est décédée en début d’année. Elles ont l’âge de ma Loupiotte. Elles allaient d’ailleurs au même centre aéré pendant l’été.
C’est là que je l’ai vu, lui, la dernière fois, en juillet. On avait papoté ensemble en attendant le retour des enfants qui rentraient du zoo.
Il avait beaucoup maigri. J’avais mis ça sur le compte du décès de sa femme.
Les autres collègues aussi.
Lui aussi.
Son médecin aussi je crois.
Et puis, en fait non, c’était un cancer foudroyant.

Je ne le connaissais pas très bien, j'ai appris qu'il était malade en même temps que j'ai appris son décès.
Je suis bouleversée.

Ses filles ? Que vont-elles devenir? Qui va les accueillir ? 

Source



Je n’ai pas de mots.

Les filles de mon collègue avaient encore leur papa et leur maman il y a moins d’un an.

Je vois encore ces 2 petites puces courir vers lui, toute contentes de lui raconter leur journée en rentrant du zoo.

Je n’arrête pas d’y penser.
A elles. A lui, qui est parti avec la souffrance de se dire qu’il laissait ses filles orphelines. Orphelines absolues, c’est le terme quand on a perdu ses 2 parents.

Désolée de venir m’épancher ici. Mais j’essaie de mettre un peu d’ordre dans mes idées quant à ce sujet. J’aimerais alléger la peine de ces 2 puces, mais je ne sais pas comment.